La bombe de Yahveh

benediction-of-god-the-father-906557_1920

 

De sérieux indices laissent à penser que les anciens dieux ont maîtrisé la fission nucléaire. Ils possédaient l’arme atomique et ils s’en sont servis. Si la Bible en parle à mots couverts, le Mahabharata est beaucoup plus explicite.

La Bible évoque les villes de Sodome et Gomorrhe, détruites par un châtiment divin. Sur le site de ces deux villes, la Mer Morte pourrait bien témoigner d’une destruction radioactive.

En effet, la très haute teneur en sel de cette mer fossile pourrait être la conséquence d’une explosion nucléaire. Dans la Bible, on se souvient que Loth avait pu échapper à la destruction de Sodome. Yahveh lui avait ordonné de fuir sans se retourner. Mais quand l’énorme explosion eut lieu, sa femme se retourna. La brûlure de l’explosion la changea aussitôt en statue de sel. Ce que la Bible ne dit pas, c’est que la mer intérieure qui jouxtait Sodome et Gomorrhe a été, elle aussi, transformée en sel. Littéralement privée de vie aquatique par la même explosion nucléaire, sa teneur en sel a été plus que décuplée. 

Depuis, c’est une mer morte, d’où son nom. On y mesure un taux de « radioactivité naturelle » assez élevé.« C’est sur les bords de la Mer Morte que l’on a trouvé des tektites, recelant des isotopes radioactifs d’aluminium et de béryllium. Ces mystérieuses tektites n’ont pu se former que dans des conditions de température extrêmement élevées et de radiations nucléaires non moins puissantes. Autrement dit, des conditions voisines de celles d’une explosion thermonucléaire et l’on conçoit alors que les anciens aient pu dire que Sodome et Gomorrhe avaient été détruites par le feu du ciel ! » (source)Jimmy Guieu 

Certes, aucun de ces indices ne constitue en soi une preuve formelle.

Cependant, ces divers phénomènes pourraient être les réelles conséquences d’une explosion nucléaire… et pas seulement à Sodome.

On sait en effet que les pseudo-dieux possédaient un arsenal proprement terrifiant. Les textes védiques en font un récit tout à fait clair.

Salomon l’Ecclésiaste avait raison, il n’y a rien de nouveau sous le soleil, ce qui s’est vu se reverra, ce qui s’est fait se refera.

Notre époque a donc eu la même idée idiote : fabriquer la bombe atomique. Justement, le génial Einstein venait de pondre une petite équation aux lourdes conséquences : E = MC2

L’énergie est égale à la masse que multiplie le carré de la vitesse. A partir de là, concevoir et réaliser la fission nucléaire est devenu le challenge du siècle. Des savants illustres s’y sont mis, comme Otto Hahn et Oppenheimer, père du programme nucléaire étasunien. 

Oppenheimer était féru de culture védique. Après l’explosion réussie de la première bombe A, il donnait une conférence quand un étudiant soupçonneux voulut savoir si cette bombe était vraiment la première. 

Oui, c’est la première. La première des temps modernes » répondit le savant. 

Quelle incroyable réponse ! Sauf s’il avait lu le Mahabharata.

 

destruction-sodome-femme-de-loth-688po

 

« D’anciennes cités d’Inde et d’Asie ont été littéralement vitrifiées, on trouve ce genre de traces également en Bretagne, Irlande, Ecosse et Turquie. Il ne semble pas y avoir d’autres explications qu’un désastre nucléaire.

Dans le désert de Lop Nor en Chine orientale, selon « World’s Strange Phenomena » de Charles Berlitz, les archéologues ont également trouvé différentes couches de traces de civilisations très anciennes, sur un espace de temps très étendu

Les archéologues cessèrent de creuser quand ils arrivèrent à une couche de sable vitrifié. Le désert de Gobi est rempli d’endroits où le sol a été vitrifié par une chaleur extrême, comparable aux traces que laisse une explosion nucléaire. » (source)

Exact. On peut citer les différents lacs salés : la Mer Morte, en premier lieu, mais aussi le Great Salt Lake en Utah, le Tuz Gölü en Turquie, Uyuni Salar en Bolivie, Chott el Djerid en Tunisie, le lac Natron en Tanzanie, et tant d’autres. Il faut être archéologue pour les ignorer.

Si une civilisation comparable à la nôtre a géré jadis cette planète, gageons qu’elle a fini par s’autodétruire

 

Je ne sais pas comment la Troisième Guerre Mondiale sera menée, mais je sais comment le sera la quatrième: avec des bâtons et des pierres.  (Albert Einstein)

 

Répétons la Vérité sans cesse car le Mensonge est répandu constamment et par le plus grand nombre : dans la presse et les livres, à l’école et à l’université, partout il exerce son emprise.
Johann Wolfgang von Goethe