Vénus aux cent noms

naissance-de-venus-botticelli-688po

 

Le ciel aussi est plein d’erreurs humaines, et plein de pistes prometteuses.  Vénus est appelée l’Etoile du Berger, or ce n’est pas une étoile, c’est une planète. On vous dira qu’elle s’appelle ainsi car c’est la première étoile que voit le berger. Sornettes. Les curés vous susurreront que c’est l’étoile des rois mages, celle qu’ils ont suivie et qui a guidé aussi les bergers. Conneries. 

Vénus est le nom latin de Inanna, qui devint reine de Sumer vers 2500 AEC. Son amoureux, Dumuzi le roi berger, était quant à lui représenté par la lune dans l’épopée de Gilgamesh. Bon, les mots sont les miens, mais l’info m’est tombée du ciel. Et j’ai tilté dru. Pensez donc ! Vénus il y a 4500 ans ! Laissez-moi vous dire que cette histoire — et surtout cette date !! — me rappellent quelque chose…

venus-cranach-688pxD’après Immanuel Velikowski, c’est précisément à cette époque qu’une comète vagabonde, de taille similaire à la Terre, fit irruption dans le système solaire, détruisant une planète dont il ne subsiste que la ceinture d’astéroïdes, et arrachant la croûte vitale de notre voisine, la planète Mars. Bien sûr, ces spéculations invérifiées n’engagent que Velikowski. N’empêche. Il y a ici une corrélation de faits, une similitude d’événements qui ne peut pas me laisser indifférent. Voici la suite.

Selon Velikowski, cette comète n’a pas continué sa course vers le soleil ou au-delà. Elle s’est stabilisée à proximité de la terre, perdant à jamais son statut de comète errante pour devenir la planète Vénus.

 

Amoureuse du roi berger

Vous savez que je ne crois ni au hasard, ni aux coïncidences. Comme Carl Gustav Jung, je préfère parler de synchronicités. Mais celle-ci est énorme. Car auprès de la belle Vénus, apparue sur Terre en même temps que la comète qui a reçu son nom, il y a un roi berger.

Un roi berger, aux alentours de 2500 AEC, inutile de chercher plus loin. Il s’agit de l’incontournable Rama. La date coïncide, et en fait de roi berger, je ne connais que lui.

Berger comme Ramos, qui devint Ram, le Bélier d’Hyperborée, et puis Rama, premier roi des hommes, qui a régné sur un empire planétaire. Sa mission sacrée lui fut connue dès l’enfance, en butte aux exactions des sorcières toutes puissantes de Celtie. Rama le prince charmant réconcilia les hommes et les femmes après le terrible matriarcat initié des millénaires plus tôt par la grande déesse Hathor, la Vache Multicolore chère à Zarathoustra, la Vache Sacrée des Hindous, la Femme Bison Blanc des Amérindiens. Présidée par Hathor, l’ère astrologique du Taureau devrait s’appeler ère de la Taure. De l’Hathor… Quant à l’ami Rama, il serait le prince charmant de la belle Vénus. Pourquoi pas ?

Il n’y a qu’un roi berger. Dumuzi, n’en doutez pas, est le nom que les Sumériens ont donné à Rama. Comme Dumuzi, Rama est représenté par la Lune, qui est de sexe masculin en Asie. Rama fut roi de Sumer vers la même époque, avant de devenir roi de nombreux pays d’Asie, et de finir plus tard empereur du monde. 

 

 

Rama aime Sita

rama-sita-love-kervor-200po

Autre synchronicité, qui n’amusera que les érudits. Mais ces gens-là ont plus que d’autres le besoin de se détendre et de sourire, ça les change. Dumuzi, nom curieux, m’en rappelle un autre, Dumézil.

Mais si, vous savez bien, Georges Dumézil, auteur de la théorie de la tripartition fonctionnelle, qui est la division de la société en trois catégories socio-professionnelles – théorie célèbre que je me suis permis de rectifier : la structure sociale originelle, héritée de Rama et des dieux d’avant, est la quadripartition fonctionnelle, qui s’est traduite par les quatre castes en Inde. Dumuzi, Dumézil : même dans le nom qu’on reçoit par naissance, il n’y a pas de hasard.

Quant à Vénus, belle parmi les belles, ne serait-elle pas la princesse Sita, épouse de Rama, la fleur de lotus, l’orbe d’une fumée d’encens ? Comme j’ai pu l’observer souvent au cours de mes recherches mythologiques, il y a eu ici une relocalisation de faits qui se sont déroulés ailleurs, car Ramos le berger a passé son enfance en Celtie et non en Inde.

Ramos était un des dieux terraformeurs ou de leurs descendants. Fils du Soleil, il venait de la planète des dieux, Hyperborée, qui, soit dit en passant, pourrait bien être la planète Vénus, mais ceci est une autre histoire… Histoire qui a été relocalisée en Inde pour des besoins politiques et religieux. Ce phénomène de relocalisation est omniprésent. Chaque peuple s’approprie les grands hommes du passé, au point de les naturaliser post mortem si d’aventure ils étaient nés ailleurs. Rama en est une parfaite illustration. Alors qu’il appartient à l’histoire de tous les peuples de la terre, les Hindous sont persuadés que Rama est à eux, rien qu’à eux.  Dommage que ce grand peuple, source de tant de sages, fasse preuve ici d’étroitesse d’esprit. En croyant servir Rama qu’ils aiment avec sincérité, ils le desservent en réalité. Le fait que Rama fut un dieu pour tous les hommes de la Terre, et non seulement pour quelques-uns, ajoute encore à sa grandeur. Le réduire à l’Inde le marginalise au contraire. 

 

Treize Avatars de Vénus

 

venus-willendorf-200poSumer : INANNA, amante de Dumuzi. D’où Nana, Dana, Anne, Notre Dame.

Egypte : ISIS, ou Issis. D’où Ys, Paris, Pâris

Akkadie : ISTAR, planète Vénus, amante de Enkidu.  D’où star-stern-astre

Babylone : ISTARTE, amante de Tamuze la Lune. D’où Ester, Aïcha

Dilmun : ASTARTE,  soeur et femme de Baal. D’où star-stern-astre

Canaan : ASHERAT, Ashéra parèdre de Yahweh. D’où ash, ash-ram

Pount : APHTORET, aussi Annat, soeur et femme de Baal

Chypre : APHRODITE, née à Chypre selon Hérodote

Rome : VENUS, nom actuel de la planète   

Scandinavie : FRIGG, femme d’Odin

Germanie : FRYDA, friday = vendredi, jour de Vénus

Inde : SITA, épouse de Rama. Elle était rousse ou blonde.

Grèce : HELENE, amante de Pâris, rousse ou blonde itou.

 

Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort.
Friedrich Nietzsche