Le chanvre du chamane chinois

bouddha-chinois-chanvre-688po

 

En 2008, une découverte archéologique a effrayé les pisse-froid. En plein désert de Gobi, aux Tombes Yanghai près de Turpan, en Chine, on a trouvé de la marijuana dans une tombe de 2700 ans. Juste ciel ! Nos ancêtres se droguaient !!!!

Le docteur Ethan Russo a analysé le cannabis. Après une batterie de tests, le Journal of Experimental Botany a confirmé que ces fleurs de chanvre possédaient des propriétés psychoactives ; les examens du laboratoire ont montré que l’antique ganja « est très semblable à celle qu’on cultive aujourd’hui. »

« Nous savons d’après les analyses génétiques et chimiques qu’elle pouvait produire du Tetra Hydro Cannabinol ou THC, le principal alcaloïde du cannabis » déclaré Russo.

Avec un trip stony-high, elle s’apparenterait à la célèbre White Widow ; on n’a pas pu le vérifier, la plante étant trop vieille pour être consommée. Dommage : il y en avait près de 800 grammes, preuve que nos ancêtres ne se laissaient pas abattre, même morts. On avait pensé jusqu’ici que les anciens ne cultivaient que le chanvre textile…

On croyait dur comme fer qu’avec le chanvre ils ne faisaient que des sacs ou des cordages, mais en fait, non. Ils planaient aussi, pas si bêtes. Rien de surprenant, comme on le sait tous, le chanvre est un bon chemin d’éveil, ce qui était la préoccupation principale des anciens.

Aujourd’hui les drogues en vogue ne servent pas l’éveil, comme le café, l’alcool ou le tabac. Au contraire, elles en détournent. Loin de l’élever, les drogues légales  enfoncent l’usager bien profond dans la matière la plus vile. Kali Yuga. Age de Fer

L’herbe était rangée dans un bol en bois, au fond d’un sac de cuir, près de la tête d’un Caucasien aux yeux bleus, d’à peu près 45 ans. « Cet individu était enseveli avec un nombre inhabituel d’objets rares, de valeur, » dit Russo, qui mentionne un sac de maquillage, des pots, des épingles, un carquois et des flèches, et un instrument de musique de type guimbarde.

Les chercheurs pensent qu’il était chamane du peuple Gushi, qui parlait un langage disparu nommé Tockarien, proche du Celtique. (source)Jennifer Viegas, Discovery News, 3 décembre 2008

Le cannabis est cultivé en Chine depuis l’époque néolithique : ainsi les cordes de chanvre ont été utilisées pour créer les dessins des poteries de la Culture de Yangshao.

Les premiers Classiques chinois font souvent référence à l’usage de la plante pour les vêtements, les fibres et la nourriture, mais pas pour ses propriétés psychotropes. Sans doute parce que les Chinois associent le cannabis avec les « pratiques chamaniques indigènes d’Asie centrale » qui sont entourées de mépris.

Le botaniste Li Hui-Lin a constaté que « l’effet stupéfiant de la plante de chanvre a été connue très tôt dans le temps, car l’idéogramme ma signifiant « cannabis, chanvre » a une connotation de « engourdi, picotements; insensé » Par exemple, mamu 麻木 « étourdi » et Mazui 麻醉 « anesthésie, stupéfiant ». Ces doubles sens sont « apparemment tirés des propriétés des fruits et des feuilles, qui ont été utilisés comme des perfusions à des fins médicinales ».

Li pense que des chamanes d’Asie du Nord ont transmis les utilisations médicales et spirituelles du cannabis aux antiques chinois wu 巫 « chaman; médium.; médecin ». L’utilisation du cannabis comme une drogue hallucinogène par les nécromanciens ou les magiciens est notoire. 

Il convient de souligner que, dans la Chine ancienne, comme dans la plupart des cultures antiques, la médecine a son origine dans la magie. Les médecins étaient des magiciens pratiquants. En Asie du nord, le chamanisme était très répandu, du Néolithique jusqu’à ces derniers temps. 

Dans la Chine ancienne les chamans étaient appelés Wu. Cette vocation a été très fréquente au cours de la dynastie Han. Après cela, ils ont perdu de leur importance, mais la pratique persiste dans certaines localités dispersée. Dans le Grand Nord, parmi les tribus nomades de la Mongolie et de la Sibérie, le chamanisme était commun jusqu’à une époque assez récente. 

De nos jours, des chamanes rastas et des artistes inspirés militent pour l’usage libre du chanvre créatif et récréatif. D’anciens présidents ont formé un lobby pour la dépénalisation du chanvre. Les Etats-Unis, principal opposant historique, sont en pleine légalisation. Leur argument est que la guerre aux mafias et aux cartels a échoué. Il faut donc changer de méthode.

Le président Obama a déclaré que le chanvre est moins dangereux pour les jeunes que l’alcool. En France, ça a fait glapir les opposants au mariage pour tous et le lobby des pinardiers. De bien braves gens racistes, passéistes, et vichystes. Marée sale, nous voilà !!

Je crains bien que notre douce France soit le dernier pays d’Europe à dépénaliser ce bienfait des dieux.  Le président français finira-t-il par entendre le message ? Parviendra-t-il un jour à choisir son camp ? Cessera-t-il enfin ses comportements pusillanimes et velléitaires ? Qui sait ?

En attendant, notez que l’acquisition, la possession et la consommation de cannabis sont gravement interdites en France et punies sans pitié par l’aloi.

L’amère loi.

Rastaman vibration yeah positive ! (Bob Marley) 

 

Deux hommes regardaient par les barreaux de leur prison.  L’un vit la boue, et l’autre les étoiles. 
Idries Shah