Etonnants glyphes d’Abydos

glyphes-abydos-688po

 

Si l’on en croit les légendes et les textes sacrés, d’innombrables aéronefs parcouraient le ciel de l’Egypte antique, de la Chine et de bien d’autres pays. Quant à en savoir plus sur ces mystérieux engins volants des dieux d’avant, l’incertitude plane, c’est le cas de le dire.

Le mystère des glyphes d’Abydos illustre bien ce malaise. Il existe un linteau gravé dans un temple d’Abydos où l’on distingue nettement les silhouettes d’engins volants de type contemporain. Est-ce à dire que les Egyptiens ont possédé jadis de tels engins ? Des hélicoptères, des sous-marins et des jets supersoniques ? A voir ces glyphes, on dirait bien que c’est vrai. Pourtant, comme on s’en doute, les égyptologues ne l’entendent pas de cette oreille

Voici la thèse soutenue par les égyptologues, toujours prompts à allumer des contre-feux quand la vérité risque d’être découverte par le peuple des ânes. « Si d’aventure vous rencontrez une émission de télé, un bouquin ou un site qui vous parlent des glyphes d’Abydos, soyez sur vos gardes : vous avez peut-être affaire à des « égyptofadas ». A ceux-là, il suffit de quelques hiéroglyphes érodés, martelés et redessinés, trouvés dans le temple d’Osiris à Abydos pour prouver l’existence d’une civilisation hightech en Egypte, juste avant celle des pharaons… » (source)Membre.lycos. Je ne donne pas de lien car cette page est réputée malveillante. 

Pour un peu, on se prendrait d’estime pour ce redresseur de tort prêt à dégonfler la fausse énigme comme une baudruche. Mais il travaille à son insu pour le lobby des menteurs et se croit le plus malin quand il est le plus sot. D’ailleurs, après ce début héroïque, le pourfendeur se dégonfle : « Si on regarde bien, on peut voir un hélicoptère, un avion, un char d’assaut et un vaisseau spécial. Pourtant, les égyptologues reconnaissent facilement que les apparents étranges vaisseaux sont juste des illusions produites par une érosion de la surface de la pierre dans un procédé appelé « palimpseste ». Un palimpseste, c’est une surface quelconque (papyrus, parchemin, pierre…) dont on a effacé le texte d’origine pour le remplacer par un autre texte. » (source)Membre.lycos. Je ne donne pas de lien car cette page est réputée malveillante.

Ce procédé, très répandu dans l’Egypte antique, consistait à remplacer le cartouche d’un pharaon oublié par celui d’un autre pharaon soucieux de s’attribuer la paternité d’un monument antérieur. C’est ainsi que Khéops s’est fait passer pour le bâtisseur de la grande pyramide, déjà bien ancienne à son époque. La technique en était fort simple : à coups de burin, on effaçait le cartouche originel, puis l’on refaçonnait le nouveau cartouche à l’aide d’un fin mortier de calcaire.  Au cours de ces retouches, il a pu arriver que des glyphes se trouvent endommagés par le burin et laissent apparaître des tracés incongrus.

Mais ici, manifestement, l’explication du palimpseste ne tient pas. Comment le hasard d’un coup de burin ou d’un emplâtre aurait-il pu dessiner précisément des engins volants qui existent réellement de nos jours ? Les archéologues ont tellement peur de la vérité qu’ils déraillent sans vergogne. « A cause de l’effritement du plâtre qui recouvrait le « titre » précédent, certains des signes superposés ressemblent en effet à un sous-marin, etc. mais ce n’est juste qu’une coïncidence ! »Et mon cul, c’est-y du poulaga ?

Et notre naïf auteur de conclure : « En attendant, des milliers de personnes ont vu les photos des hiéroglyphes avec, en guise de légende : « Les extraterrestres étaient en Egypte! » ou encore « La preuve de l’existence des Atlantes »(source)Membre.lycos. Je ne donne pas de lien car cette page est réputée malveillante. Pourquoi pas ? C’est en tout cas moins débile que le coup du palimpseste ! Ce serait donc « l’effritement du plâtre » qui aurait dessiné des avions et un hélico ?? On a affaire ici à un champion de la désinformation ! C’est comme si on disait que les bisons d’Altamira sont des taches d’humidité.

 

tintin-cigares-pharaon-jTerpant-688px

 

S’il faut encore d’autres preuves, celle qui vient va vous décoiffer. Une extraordinaire découverte secoue la petite communauté des nouveaux chercheurs. Elle vient renforcer encore l’hypothèse technologique et la piste extraterrrestre. Il s’agit de hiéroglyphes antiques ornant le temple d’Abydos, encore lui. Ils représentent nettement deux Gris autour de leur soucoupe volante. Est-ce que les égyptologues vont encore nous faire le coup du palimpseste et de l’effritement du plâtre ? La mauvaise foi atteint des sommets !!!!!!!!! A force de se moquer du monde, certains scientifiques courent, outre le risque de se couvrir de ridicule, celui de discréditer durablement leur discipline. Sabre de bois ! La science, si avancée qu’elle soit, ne peut renier le bon sens, sous peine d’aller dans le mur. Et les spécialistes de tout poil devraient bien prendre un peu l’air sur la pelouse du voisin.  Histoire de découvrir d’autres points de vue sur le cosmos et l’homme. Histoire de revoir un petit peu tout ce qu’ils ont oublié.

 

La contre-information est diffusée par cent mille sources qui répandent leur venin létal dans sept milliards d’âmes lumineuses.  Si j’étais le seul à dire merde, et je ne le suis pas, ça ne m’empêcherait pas de gueuler, quitte à payer pour les absents. (Lao Surlam)

 
La vie spirituelle vise l’éveil de notre nature essentielle. Elle nous donne des qualités d’être qui manquent cruellement à l’homme actuel : le silence, la simplicité, la sérénité, la confiance.
Karlfield Graf Durkheim