Hanuman le dieu singe

 

Oyez mes doux amis l’épopée du meilleur des singes, du plus fort des dieux, Hanuman. Ce dieu puissant à tête de singe est un des plus populaires de l’Hindouisme. Des dizaines de millions d’Indiens l’adorent, le révèrent et l’entourent de toute leur affection.

C’est pourquoi les singes sont bienvenus dans les villes et les villages de l’Inde, où ils se mêlent aux passants qui les nourrissent, avant de gagner leur ville sur la ville, les toits en terrasse où ils sont chez eux. Là-haut les singes se disputent, se culbutent, s’épouillent et se dépouillent sans que jamais un humain les dérange. Je ne vais pas vous conter les péripéties de sa légende, on les trouve partout, demandez à Google. Mon truc, comme vous le savez, c’est de chercher les portes au creux du mythe, et de les ouvrir.

Le rire de Merlin tinte à mes oreilles. Viviane aux yeux de miel s’en mêle, elle fée la belle. Les mots valises, les mots masques, bénis soient les mots dits. Les images derrière les mots. Les sons font leur chanson, l’ouvrier fait son œuvre. L’autre histoire apparaît, à peine tirée du magma mythique. Pour traquer cette histoire-là, j’aime bien partir de l’histoire officielle, débusquer ses mensonges, rire de ses âneries.  Et patiemment, amoureusement, prendre le temps de saluer l’avènement vertueux de la vérité. C’est un beau jeu, je vous assure. Un jeu qui dure. Il n’y a pas mieux.

 

L’ancêtre des humains

Hanumān (en sanskrit « pourvu (mân) de [fortes] mâchoires (hanu) ») est dans l’hindouisme un vanara, héros du Rāmāyaṇa, une épopée qui raconte le périple de Râma. Fils de Pavana, le dieu du vent, et de la déesse Anjanâ, il a l’apparence d’un singe. Il est décrit comme assez fort pour soulever des montagnes, tuer des démons et rivaliser de vitesse avec Garuda, l’oiseau véhicule de Vishnu. Dans l’hindouisme moderne, c’est un dieu très populaire dans les villages. (source)

Hanuman signifierait « qui a de fortes mâchoires ». J’émets un doute. Les étymologies sont souvent d’étonnantes élucubrations qui n’ont de scientifique que le nom. Dans la légende d’Hanuman, aucun exploit du dieu singe n’évoque la puissance de ses mâchoires. Il y a, selon moi, un incompris dans ce passage de la légende, comme ça arrive bien souvent en la matière, car les légendes ont été transmises à travers les millénaires, reprises et commentées par des gens qui ont perdu toute notion de l’incroyable technologie de l’âge d’argent. La seule allusion à ses mandibules vient d’un échec cuisant, qui cadre bien peu avec l’archétype du dieu-singe invincible. Hanuman veut attraper le soleil, mais il retombe foudroyé, les mâchoires brisées. Dans son enfance, le jeune Hanuman qui était affamé vit un gros fruit rouge dans le ciel qui n’était autre que le soleil. Il bondit pour l’attraper mais Indra intervint et le frappa de sa foudre. (source)

Depuis lors, ses mâchoires sont déformées. En toute logique, après un tel accident, elles ne sont pas plus fortes, mais plus fragiles au contraire. Pourtant il ne s’appelle pas mâchoires tordues ni gueule cassée. Alors ? Rien.

Adieu l’étymologie qui ne dit rien qui vaille. Bonjour la merveilleuse langue des origines, dada d’Alain Aillet. Passe-temps contagieux, je me pique au jeu. Ahn, c’est l’ancêtre. Human, l’être humain. Ahn Human signifie donc ancêtre de l’homme. On peut décomposer son nom autrement : Anu Man, l’homme d’Anou, dieu principal des Anounnaki, les terraformeurs de Sumer. Fantaisiste, ma trado ? Moins que bien d’autres. Pour les hindous, Adam s’appelle Manu, qui se prononce Manou. A lui seul il joue deux rôles bibliques, celui d’Adam et celui de Noé. Manu est le premier homme, l’ancêtre des ancêtres. Or son nom est très proche d’Hanuman. Si proche qu’on se demande si ce n’est pas le même. Hanuman, Manu Ahn, l’ancêtre des hommes…

 

 

L’ère de Rama

En outre, la légende nous permet de confirmer la datation du règne de Rama, avatar du puissant Vishnou. On sait que Rama ne quittait jamais son fidèle Hanuman. Or la date de naissance d’Hanuman est précisée dans la légende : Quand le soleil entra dans le signe du Bélier, Shiva lui apparut, lui confirmant que grâce à cette ascèse de qualité, son vœu le plus cher serait exaucé immédiatement : non seulement elle aurait un fils mais celui-ci serait vaillant et célèbre pour ses exploits. Ils nommèrent ce fils Hanumân (source)… Le Bélier, c’est Ram, dont le nom signifie bélier en anglais. Chez nous, on l’appellera Bélénos ou Bel, diminutif de bélier. Au Moyen-Orient, on l’appellera Baal. L’orée du Bélier, le moment où le soleil entre en Bélier est facile à dater : 2000 AEC, il y a 4000 ans. 

Hanuman est parfois représenté debout ou à genoux, déchirant sa poitrine avec ses griffes pour dévoiler le secret de son cœur où résident Rama et Sita. En dévotion, debout ou à genoux, il effectue le mudra de protection ou il fait face à Ram, Sita et Lakshmana, frère de Ram. Parfois encore, il s’élance une massue dans la main droite, dans la gauche une montagne (qui contient une herbe médicinale pouvant sauver la vie de Lakshmana). Il vole parfois dans les airs, puisqu’il est le fils de Vayu, le dieu du Vent. Il est doté de cinq têtes dont quatre représentent un homme lion. (source) Quatre de ses cinq têtes représentent un homme-lion ! L’homme, le lion, les quatre têtes, nous ne sommes pas loin du tétramorphe.

 

Les pouvoirs d’Hanuman

En digne compagnon de Rama le conquérant, Hanuman est un dieu guerrier. Il possède une arme magique, comme Indra, Thor, Osiris, Zeus, Cuchulainn ou le roi Arthur. Nombreux et incroyables sont les exploits d’Hanuman à l’aide de sa massue Gadha. Il semble que la technologie joue un rôle dans cette massue très pesante, faite en or, et capable non seulement d’assommer mais aussi de lancer des rayons destructeurs. « En tant que guerrier, près de lui se trouve un gadha, symbole de bravoure, car Hanuman représente le courage et la force. Il est le seul à pouvoir soulever cette énorme massue d’or comme il est capable de soulever des montagnes. (source) »

Est-ce un gadget capable de supprimer la pesanteur ? Au-delà des exploits magiques, je cherche toujours la haute technologie des dieux terraformeurs mise en œuvre pour assécher des marais, détourner des rivières, aplanir des collines et déplacer des montagnes. Leur équipement était bien supérieur à nos machines les plus perfectionnées. Ils utilisaient des technologies dont nous ignorons tout : la maîtrise de la foudre, par exemple.

Les dieux d’avant avaient une grande habilité dans d’autres domaines encore largement ignorés. Leur savoir-faire dépasse le cadre de ce que nous appelons la science. Comme Zeus et la plupart –sinon la totalité !– des dieux d’avant, Hanuman est transformiste. Il peut changer d’apparence et de taille à volonté. « Il a aussi le pouvoir de change de taille et d’allonger sa queue pour saisir ses ennemis. (source) »  S’agit-il d’un pouvoir magique, comme ceux des fakirs, des chamanes ou des sannyasins, ou bien, encore une fois, est-ce l’effet d’une technologie inconnue ?

 

For the mother and child reunion is only a moment away  / Proches sont les retrouvailles
Paul Simon