Les Néfilim

nefilim-pop-sk-demon-688po

 

Non seulement les anges ont un sexe, mais quand ils s’en servent avec les humaines, bonjour les dégâts ! Ils procréent une lignée de bâtards monstrueux, cruels et sanguinaires, les Néfilim.

Enoch le Patriarche fut témoin de grandes choses. Enlevé par les Elohim et leurs Anges, il a fréquenté les Veilleurs d’étoiles, ces experts en astronomie.

Il a vu comment certains Anges ont craqué sur la beauté des humaines, au point de les désirer. Alors ils ont décidé de descendre sur terre pour faire leur marché parmi les filles des Hommes. Avant de goûter aux plaisirs de la chair avec ces affriolantes petites créatures toutes neuves, voici ce que les Anges se sont dit entre eux : « Shemyaza, nous en faisons le serment, nous te jurons que nous allons vraiment le faire. Nous ne changerons pas d’avis. » Alors tous ensemble ils prêtèrent serment. Ils étaient deux cents en tout. Ils descendirent sur Ardis, le sommet du mont Hermon.

Tous ces anges quittèrent le ciel pour regarder les femmes afin de les choisir. Et ils firent l’amour avec elles.

Après, ils leur enseignèrent toutes sortes de secrets, comme par exemple les sortilèges, les incantations, l’art de couper les racines ou l’arboriculture.

Puis les femmes tombèrent enceintes et mirent au monde des enfants qui devinrent des géants. En grandissant, ils dévorèrent tout le travail des hommes jusqu’à ce que ces derniers ne puissent plus les nourrir.

Alors les géants se retournèrent contre les hommes pour se nourrir. Ensuite ils chassèrent les oiseaux, les bêtes, les poissons, les reptiles pour finir par s’entre-dévorer et boire leur propre sang. A ce moment la Terre réagit contre ces êtres abjects. » (Source)Livre d’Enoch, chap. 6, 7

Et voilà. Les dieux ont une sexualité, ils font l’amour entre eux, tout va bien. Mais s’ils s’avisent de forniquer avec les humaines, là c’est interdit. Pourquoi ? Parce que le sexe est impur, en ont conclu les humains. Notre corps est indigne des dieux.

 

aruchnee-femme-araignee-688po

 

N’en croyez rien, bien au contraire : les anges nous kiffent. Le corps est la plus belle création, l’amour est le plus pur sentiment, les tabous sexuels viennent des gens sans amour.

A coeur sec, cul serré. Pour les dieux d’avant, la cause de l’interdit n’était pas morale mais sécuritaire : un tel métissage pouvait avoir des conséquences fâcheuses pour les humains.

Ce fut le cas : de l’union des Anges et des femmes naquirent des hybrides cruels d’une férocité de fauves, les Néfilim. Les dieux étaient catastrophés. Leur création génétique méticuleuse était compromise par la sensualité des anges déchus !

Les gènes angéliques se mélangent mal avec les nôtres et les dieux le savaient. Si l’on veut bien se remémorer l’hypothèse de Hoerbiger et Bellamy, le scénario des lunes successives, cause du gigantisme sur notre planète, on pourra replacer ces faits dans autre perspective. 

La race qui nous a précédé, nos créateurs que les Grecs appellent les Titans, étaient de taille gigantesque et de très grand savoir.

Ils nous ont créés pour continuer leur oeuvre. 

Quand ils ont compris que l’écrasement de la lune d’avant allait augmenter terriblement la gravité, ils ont su que leur règne terrestre allait prendre fin.

Ils ont pris leurs dispositions pour gagner des systèmes planètaires plus propices, mais ils n’ont pu se résoudre à abandonner tout le travail qu’ils avaient déjà fait sur Terre.

Ils ont eu l’idée de créer une autre race, en tous points semblable à la leur, mais de plus petite taille, pour supporter la nouvelle pesanteur. Leurs meilleurs généticiens nous ont fabriqué in vitro. 

 

demons-du-zohar-688po

 
Les dieux géants ont pris soin de nous éduquer
afin de nous transmettre, en mode accéléré,
la plus grande part de leur immense savoir.

Enseignement oral à travers des contes qu’ils ont conçus à notre usage, les mythes. Enseignement écrit, dessiné, engrammé dans la pierre, fixé dans la disposition des menhirs, dans l’orientation des dolmens, dans l’architecture des monuments cyclopéens. Et puis ils sont partis. Laisser derrière eux une nouvelle race d’hybrides cruels aurait eu des conséquences catastrophiques, et les dieux qui savent tout le savaient.

Voilà pourquoi la Loi leur interdisait les relations charnelles avec les humaines.

Ce que les dieux redoutaient arriva : les Néfilim, géants hybrides, écrasés par une pesanteur qui les faisait atrocement souffrir, devinrent très vite des monstres irritables, cruels.

Les Hommes ont supplié les dieux de les débarrasser des Néfilim. Pour préserver leur oeuvre, l’espèce humaine, les dieux ont exterminé ces très gros parasites.

Mais quel boulot ! Les monstres s’étaient réfugiés dans les profondeurs de la terre où la pesanteur est moindre. Ils pouvaient résister des années, forçant les Hommes à les nourrir en chair humaine.

Alors les dieux ont eut l’idée brillante de les noyer comme des rats au fond de leurs trous. Ils ont fait péter quelques bombes atomiques sous les glaciers géants et les inlandsis, ça a mis fin au dernier âge de glace, fonte accélérée, le déluge, il y a douze mille ans, toutes les grottes furent noyés, et les géants avec. Le scénario tient la route. Dans leur sagesse, les dieux ont voulu éviter ce qui s’était déjà produit des éons plus tôt. Voilà pourquoi ils avaient mis cet interdit sexuel entre les anges et les femmes.  Et voilà comment nos ancêtres ont mésinterprété une Loi divine.  

 

 

Voilà d’où pourrait venir l’écrasant complexe judéo-chrétien sur le corps et la sexualité. Dans leur parano, les humains se sont cru rejetés par les dieux. Mais le désir reste très fort qui nous unit à nos créateurs.

Un désir mêlé de honte : « Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir, mais dis seulement un mot et mon âme sera guérie. » Mon corps est indigne de toi, ô Seigneur, mais je suis ton humble servante, dit la petite Marie en face de Gabriel.

C’est ça l’histoire. 

N’écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et te raconte l’histoire du monde.
Claude Debussy