La Meute persiste !

 

Bonjour les Louves et les Loups. Pendant une dizaine de nuits, nous avons volé ensemble à la recherche du temps perdu. Les résultats de ce premier cycle sont comme je le supposais : encourageants et contrastés. Se distinguent deux sortes de Loups : ceux qui se souviennent et ceux qui restent dans le flou. Toutefois des évolutions se sont produites qui m’incitent à transformer l’essai.

 

Émerveillé

Quand on a goûté la griserie délicieuse du rêve collectif, on est émerveillé. Étant émerveillé, on se souvient de soi-même. On a connu ces états euphoriques il y a si longtemps, à l’orée du monde, quand Terra ne ressemblait à rien qu’on y trouve aujourd’hui. L’euphorie est dure à supporter pour ceux qui n’ont pas encore poussé la porte. Je vous comprends parce que je me souviens. Vous n’avez pas tous connu ce baptême, pas encore, la décision vous appartient. À vous de voir si vous souhaitez poursuivre, si vous estimez que l’entêtement doit se révéler productif, ou si ce premier contact manqué vous suffit.

Il y en un parmi vous qui dès le premier vol s’est souvenu de lui-même, a compris qui il était, où il était, ce qu’il y faisait, et pourquoi il lui a fallu toutes ces vies avant la vie présente, et comment il peut orienter consciemment son évolution vers la pure lumière. Un ou une, j’en n’en dis pas plus. Il ou elle se reconnaîtront.singulier pluriel ! je dis ça, je dis rien…

Se souvenir de soi-même

Dans la meute, vous êtes quatreou cinq à vous souvenir de vos rêves. Auxquels s’ajoutent deux autres, mais de façon imparfaite, incomplète, morcelée. Toujours plus ou moins filtrée, caviardé, interprêté par la conscience logique. Le cerveau censeur fait son boulot dévastateur. Le challenge est de remettre en ordre ce qui a été dérangé,  de décoder ce qui doit l’être, de rétablir les lacunes et les sous-entendus… Et ça se fait tout seul : en tirant sur le fil toute la bobine se déroule et la lumière vient. Alors tu te souviens. Du rêve, de l’autre vie, du grand ailleurs : tu te souviens de toi-même. Ce qui fait du bien.

Les autres ont saisi ici ou là des bribes, des folles fumées qui s’évaporent avant d’être clairement vues, des perspectives limpides en rêve mais qui au réveil ne signifient plus rien. La conscience, vous vous en doutez, est double. Ce rêve des Loups Volants est une expérience où je vous invite à découvrir cette lumière qui est en vous, qui a toujours été en vous, mais que vous ne pouviez plus atteindre.

C’est pourquoi, quel que soit votre niveau, il peut être bon de persister jusqu’au souvenir complet. Je suis satisfait. Je me sens tout à fait dans mon rôle d’initiateur. Vous vous délectez de mes écrits, voici une occasion d’agir selon les principes que je décris. Mon but, je le répète, est de vous faire la courte échelle. Mais c’est à vous de grimper quand l’occasion vous est donnée.

 

 

Bientôt

Dès qu’on a vécu le rêve conscient, on ne peut s’empêcher d’imaginer la suite. La maîtrise de nos rêves, source précieuse d’informations sur notre moi profond. Nos rêves, les vrais, non déformés, disent ce que nous sommes, qui nous avons été, qui nous pouvons devenir. Il y a plusieurs façons de les utiliser. Je ne recommande pas la méthode freudienne que je trouve ringarde et mal adaptée aux guerriers que nous sommes. Ma méthode préférée, la voici. Rêver ensemble. Visiter les mondes.

Bientôt tu seras capable de vivre en conscience tout le contenu du rêve, sans mon aide, sans l’énergie que je te donne. L’étape suivante te verras en position d’influencer ton rêve. D’en changer. De l’orienter vers telle direction qui t’attire ou te repousse, selon ton niveau. D’ici là, mes conseils et mon aide active, sur le terrain même de ton rêve, doivent te permettre d’acquérir rapidement la pratique qui te manque encore.

S’inscrire

Le deuxième cycle de vols astraux va démarrer le jeudi 24 mars et se poursuivra jusqu’au mardi 5 avril. Ceux d’entre vous qui se sentent prêts à jouer les prolongations peuvent d’ores et déjà s’inscrire selon les mêmes formalités que pour le premier cycle. Un don par le biais du site, une photo du jour même, et c’est plié.

Ne vous étonnez pas que je vous redemande une photo : vous avez changé. Cette photo sera plus proche de celle ou celui que vous voici devenu(e). Je pourrais ainsi mieux lire qui vous êtes ici et maintenant, et mieux vous guider dans vos rêves éveillés.

Quant à ceux qui s’inscrivent pour la première fois, vous êtes les bienvenu(e)s. Faites une photo de vous aujourd’hui même, versez 20 € par le formulaire de dons sur le site. Je vous en accuse aussitôt réception et vous glisserez votre photo en pièce jointe sur ma réponse.

Après ce premier échange, vous voudrez bien ne plus utiliser la boîte email du site pour m’écrire, mais vous servir de ma réponse pour arriver sur mon bureau en un temps record. Voilà. Vous savez tout.

Comme j’ai fait au cours du premier cycle, je vous donnerai régulièrement des nouvelles de la Meute, en plus des échanges persos que nous pourrons avoir à votre choix.

Commencez au plus vite, vous en profiterez plus longtemps.

 

 

Beaucoup de bruit pour rien.
Willy Shakespeare