Lettre scalaire n°2

 

Cette lettre s’adresse à tous les lecteurs qui pratiquent l’émission-réception d’amour inconditionnel par ondes scalaires, tous les soirs à 21h. Écrivez-moi ce que vous ressentez, ce qui vous frappe, ce qui vous manque, ou pour me questionner. Je vous réponds personnellement par e-mail, puis vos avis et vos questions sont publiés dans cette lettre scalaire. De longueur variable, elle paraîtra dès que j’aurais suffisamment de contenu. Bonnes vibrations !!

 

D’abord merci à tous les inscrits qui semblent apprécier ce redémarrage. Il est vrai que l’activité scalaire qui se poursuit quotidiennement depuis cinq ans était en train de s’endormir. J’avoue que ma part de responsabilité est grande. J’aurais dû réagir plus vite, dès que j’ai senti ce demi-sommeil s’installer. Les contacts se sont espacés, et si certaines ou certains continuaient sans faiblir, la majorité des scalariens avait passé la main.

Maintenant, ils ont passé le relais à un nouveau groupe, nettement plus dynamique. Comptez sur moi pour que cet état d’esprit se poursuive le plus longtemps possible. Je m’adresse d’abord aux premiers inscrits, dans les années 2017 à 2020. L’aventure scalaire vous a transfigurés, c’est le mot qui a été utilisé par plusieurs d’entre vous. Je peux vous affirmer que le nouveau groupe scalaire est en train d’aller encore plus loin.

Parlant de dynamisme, ce mot vient du grec ancien dunamos, qui signifie ange. Il convient tout à fait au groupe scalaire. Chaque soir j’ai l’impression de me joindre au chœur des anges. Ces ondes sont une vraie bénédiction.

 

Comment émettre

« Je ne sais pas comment émettre mais je m’assois confortablement devant la fenêtre où je vois un paysage de verdure et de côteaux boisés qui incite à la contemplation de la beauté de la nature. »  (D.K. Savoie)

C’est bien de choisir un lieu qui ouvre le cœur. Pour émettre, il n’y a rien à faire de spécial. Notre corps n’est pas un appareil, il n’a besoin d’aucun réglage, vous n’avez aucun bouton à pousser. Il suffit d’aimer, le support d’ondes est donné par votre serviteur et tout se fait naturellement. Ne manquez pas de m’envoyer vos photos, elles permettent justement –entre autres– d’ajuster ce support scalaire à chaque participant pour que l’émission / réception se fasse au mieux.

 

 

L’émotion positive

« Merci pour cette belle initiative qui complète les textes d’Eden Saga. Je me sens impliquée par l’émotion, très positive, qui fait du bien. » (J.D. de Paris)
C’est plus actif que la simple lecture d’un texte, vous avez raison. Mais sans les textes, il n’y aurait pas eu de groupe scalaire. L’émotion positive est un des résultats, avec l’anti-stress, la relaxation du corps, la bienveillance et la bonne humeur.

 

Bonne humeur

« Le premier soir je n’ai rien senti. Mais le lendemain au réveil, j’étais vraiment de bonne humeur. Pour un dépressif chronique, c’est rare. »  (F.B. des Vosges)
Même commentaire que le précédent. Je me réjouis de constater que cette bonne humeur peut atténuer une dépression chronique. Mon conseil : surtout continuez. Ne vous découragez pas : la durée de votre pratique devrait faire disparaître votre dépression. Vous allez renouer avec votre ici et maintenant, et les causes mêmes lointaines s’effaceront au fil du temps.

 

Anti-stress

« Après une grosse journée, bien stressante, cette pause me fait l’effet d’une méditation. Je perçois des ondes qui calment. »  (R.A. de Gironde)
Bien sûr, l’effet calmant est un des premiers symptômes après une séance d’échange ondulatoire. L’amour envoyé et reçu booste le système nerveux central, agit sur le cerveau, et se révèle un puissant anti-stress.

 

 

Souvenir des rêves

« J’ai commencé les ondes scalaires il y a cinq ans et je continue quand je peux. Je viens de reprendre récemment avec le nouveaux groupe, j’ai constaté que ça m’aide à me souvenir de mes rêves » (N.F. des Côtes d’Armor)

Tout est parti d’une lectrice, il y a cinq ans. C’est avec elle que j’ai commencé la pratique scalaire, pour des séances quotidiennes à 21h. Cette lectrice pratique encore les ondes scalaires.

 

Problème d’horaire

Malheureusement je suis rarement disponible à 21h. Pourrait-on prévoir un autre horaire ? » (N.L. des Deux-Sèvres)
Pas besoin ! Vous pouvez vous brancher sur l’amour inconditionnel à n’importe quel moment de la journée ou de la nuit, en cas d’insomnies. Pas de souci, quelle que soit l’heure, vous percevez les émissions d’amour en réponse aux vôtres. Les ondes scalaires agissent dans un autre espace-temps.

 

Régularité difficile

« Est-ce important de participer tous les jours ? (J.P.J de Corse)
J’adorerais le faire chaque soir, mais c’est difficile avec mon emploi du temps »
(J.M.C. de Bormes-les-Mimosas)
Votre emploi du temps n’a pas d’importance. Il n’y a pas d’obligation de présence. Comme je l’explique plus haut à N.L. les ondes scalaires fonctionnent tout le temps. Une fois que vous êtes dans le groupe scalaire, et dès que je reçois votre photo, vous êtes dans le bain. Vous faites partie de la bande. Quoi que vous fassiez, où que vous soyez, quelle que soit l’heure, les ondes scalaires vous trouveront. Il suffit d’aimer. Il suffit d’émettre. Venez quand vous voulez, quand vous pouvez. C’est le bien-être que vous en retirez qui ancrera cette habitude et le rendez-vous scalaire deviendra précieux pour vous.

 

 

Accentuer l’effet

« Y a-t-il quelque chose de particulier pour accentuer l’effet ? » (H.L. du Nord)
Il est possible d’augmenter l’effet en augmentant ce que tu envoies. Inutile de penser, inutile de se concentrer, inutile de méditer, il suffit d’aimer. Et plus tu aimes, plus tu reçois l’amour des autres. C’est donnant-donnant.

 

Contact avec des inconnus

« Comment se fait-il que le contact se fasse avec des gens qu’on ne connaît pas ? » (L.G. du Morbihan)
Le contact est le fondement des relations humaines. Il fut un temps où l’on communiquait par transmission de pensées et d’émotions plus facilement qu’avec des mots. On n’a pas besoin de connaître physiquement son partenaire, chacun de nous sait retrouver ses âmes sœurs en astral. C’est ce qui se passe chaque nuit dans nos rêves.

 

 

Écrivez-moi

Voilà la totalité des messages que j’ai reçu depuis le début de ce nouveau groupe. Je vous le répète, écrivez-moi. Je suis le lien actif entre tous les participants. Cette lettre sera d’autant plus intéressante que vos réactions seront fréquentes et nombreuses.

 

Inscrivez-vous

Si vous êtes tenté par cette pratique, faites-vous connaître par le formulaire de contact. Je vous répondrai très vite, vous pourrez alors m’envoyer votre photo prise le jour même. Cette formalité est très importante. Sans photo, vous ne pourrez pas participer aux séances. L’heure de la séance, 21h, n’est pas un obstacle. Vous recevrez les ondes d’amour à d’autres moments. Il vous suffira d’émettre votre amour à la planète, à la collectivité, à ceux qui souffrent, peu importe : aimez. C’est tout ce qui compte.

Je m’implique beaucoup dans ce groupe scalaire et c’est pour moi une nouvelle source de joie. Cependant c’est un surcroît d’activité dans un emploi du temps déjà chargé. Animer ce groupe n’est pas une formalité. Aussi je demande à ceux qui le souhaitent, et qui le peuvent, de me faire un don. Si peu que ce soit, vous m’aiderez dans cette période difficile pour tout le monde. Merci d’y penser. Toutefois, ce don est facultatif. Mais utile, croyez-le bien !

 

 

Lorsque tu crois que tu possèdes toutes les réponses, l’univers arrive et te change toutes les questions.
Jorge F. Pinto