Protohistoire High-Tech

maya-astronaute-espace-pixabay-688po

Nous venons de très loin. Mais nous ne sortons pas de la jungle. Nous avons été élevés, lavés, habillés, coiffés dès notre origine par des êtres bienveillants, de niveau supérieur, qui maîtrisaient les technologies les plus avancées, comme nous n’en avons pas encore … Mais ça vient !

D’où sommes-nous venus ? Des grottes peintes ou d’un paradis ? Sommes-nous descendus des singes ou des géants? Pourquoi les ovnis viendraient-ils d’ailleurs ? La civilisation atlante nous aurait-elle finalement transmis quelques secrets ? Sommes-nous sur le point de retrouver la technologie des dieux ?

Tout à fait concordantes, plusieurs centaines de traditions antiques enseignent que nous avons été créés. Si notre espèce est aussi vieille que nous le pensons aujourd’hui, la création de l’Homme s’est produite il y a si longtemps que nous pouvons douter que sa mémoire ait pu être transmise.

Toutes ces anciennes traditions doivent donc parler d’un événement plus récent. Dans ce cas, Adam n’était pas le premier humain, mais seulement le premier de notre espèce. Sa création n’était qu’une re-création. Le mot juste est procréation. Une sorte de procréation scientifique – oui, nous sommes des OGM, des organismes génétiquement modifiés.

Des êtres intelligents ont déjà travaillé cette planète il y a des milliards d’années, alors qu’elle était encore très jeune. Les réacteurs nucléaires du Gabon donnent une idée de leur degré de développement. La tradition nous enseigne que quatre humanités ont précédé la nôtre.

Les histoires mythologiques ne laissent aucun doute à ce sujet : l’homme moderne a été façonné par une civilisation avancée. La Genèse, le Livre d’Hénoch et l’épopée de Gilgamesh disent que nos créateurs étaient «comme nous» et qu’ils venaient du ciel. «Descends vers moi, chariot céleste qui vient pour me ramener à la maison», dit le Negro spiritual tiré de la Bible.

Comme Pichard et Lob nous l’ont dit,Ulysse, par Lob et Pichard, Dargaud 1974 les dieux olympiens pilotent toutes sortes d’avions, de fusées ou d’OVNIS. Ils portent des armes laser, des boules de feu, des rayons de mort.

Ils ont même utilisé la bombe nucléaire. Le voyant américain et le prophète Edgar Cayce nous ont dit la même chose, pas à propos des Olympiens, mais à propos de l’Atlantide. Preuve qu’ils sont les mêmes. Une première génération de dieux géants était pacifique et civilisée.  La deuxième génération, les Titans Olympiens, était beaucoup moins pacifique. L’âge d’or a cédé la place à l’âge d’argent, deux fois plus long, moitié aussi pur, moitié plus brillant.

OK: nos créateurs avaient des machines volantes. Et alors? Le livre d’Hénoch les appelait des observateurs ou des gardiens parce qu’ils observaient sans fin les étoiles dans leurs tubes de cristal, pour en tirer des prédictions. Dans le Mahabharata, nous apprenons que le peuple Rama possédait des avions et des vaisseaux spatiaux. À cette époque, apparemment, les hommes savaient voler dans le ciel et l’espace. Dûment noté.
Technologie invisible

Nos créateurs étaient des surhumains hyper talentueux – surdéveloppés à un point tel que les Adams sauvages ne pouvaient pas le croire. Ces personnes extraordinaires semblaient être des géants pour les nains qu’étaient les Adams. Un tel écart entre les populations n’est de toute façon pas une grande surprise. De nos jours encore, d’énormes différences culturelles existent entre les différentes populations humaines. Et avant que cette télévision ne fasse le tour du monde, un Papou aurait pu prendre un astronaute pour un dieu. Dans le passé lointain de notre espèce, certaines souches auraient pu atteindre un haut degré de développement.

Pacal-astronaute-tombe-modif-sKervor-688po

Assez de technologie pour aller dans les étoiles et revenir ? Pourquoi pas ? Assez pour faire des manipulations génétiques et pourquoi pas, créer une vraie race de géants? Oui, les fossiles existent. Ils sont même si nombreux que les scientifiques ont de plus en plus de mal à les classer comme des singularités. Ce qui est une étiquette pratique pour ne pas remettre en cause la pensée dominante, qui exclue les antiques géants.

Dans l’hypothèse incroyable d’une humanité datant des dinosaures, des centaines de milliers de civilisations ont eu le temps de se développer et de se détruire aussi. Le problème est l’absence de traces technologiques. Il n’en reste que très peu, pas assez pour expliquer ce qui s’est réellement passé.

Pourtant, ouvrez les yeux, certaines architectures très anciennes évoquent parfaitement les civilisations galactiques futuristes. Un monument d’origine inconnue se trouve au Japon, sur l’île de Yonaguni. Son architecture résolument moderne est inclassable. C’est précisément au pied de cette île que des plongeurs ont découvert une structure sous-marine qui évoque la civilisation des mégalithes et Mu.

Pourquoi ne pouvons-nous pas retracer ici l’empreinte des dieux? Pourquoi leur piste s’évapore-t-elle soudainement? Peut-être sont-ils rentrés chez eux, tout simplement. Où ça ? J’ai ma petite idée. Supposons que ces dieux d’avant soient les terraformeurs de cette planète. Ceux qu’on appelle les anciens astronautes. Ça donne une toute autre vision de la Bible, pas vrai ? Supposons que le mythe du paradis terrestre trouve son origine dans les luxueux palais et luxurieux jardins qu’on trouvait à bord de leur gigantesque vaisseau-mère? Ça ne vous donne pas envie de relire la Genèse ?

ignatius-donnelly-sk-688po

De nombreux chercheurs ont passé beaucoup de temps à énumérer les sciences atlantes perdues. Ignace Donnelly pensait que leur civilisation durait plus de 150 000 ans: trente fois plus longtemps que la nôtre! Assez de temps pour rassembler un savoir prodigieux. Compte tenu du degré de développement scientifique et technologique que nous avons atteint en seulement trois mille ans, nous pouvons facilement imaginer la quantité de connaissances accumulées par une civilisation de cent ou deux cent mille ans.

Je me laisse aller à penser que les Terraformers sont arrivés sur notre planète bleue il y a trois milliards d’années. Et les Terraformers qui nous ont créés appartenaient à la même espèce. Une civilisation qui a plusieurs milliards d’années d’existence et qui est capable de poursuivre des entreprises de terraformation pendant la même durée mérite plus que de l’admiration: elle nous dépasse infiniment. Assez pour maîtriser les sciences que nous ignorons encore comme la gravitologie, la fulgurologie, la vitesse ultra-lumineuse, la téléportation et le champ infra-acoustique avec l’utilisation fabuleuse des échelles infrasonores.

Pour ceux qui ont des yeux pour voir, les preuves de l’existence de cette civilisation sont partout. Assistez à cette figurine en cristal, appartenant à la culture hittite, et datée de 3200 à 3700 BP. Il reconnaît un astronaute, presque identique aux astronautes olmèques et mayas. Mais cette image est de Wikipédia en Angleterre qui a la légende suivante: figurine d’un enfant. Le lecteur jugera.

La mauvaise foi jette les preuves scientifiques qui ne correspondent pas au schéma autorisé de l’évolution de notre espèce. La mauvaise foi détruit les trésors scientifiques et les connaissances perdues. Ainsi, les Atlantes ont utilisé certaines propriétés des métaux que notre civilisation a ignorées.

Ainsi, les Atlantes ont utilisé certaines propriétés des métaux que notre civilisation néglige. Pour propulser leurs navires, ils disposaient de moteurs soniques entraînés par une répulsion polymétallique. Comment fonctionne ce type de moteur? Il fonctionne sur le principe d’attractions naturelles et de répulsions de certains métaux. Pour ceux qui doutent de la haute technologie d’Atlantis et des anciens dieux, veuillez considérer l’objet suivant.

Libère ton esprit et ton cul suivra.
Bill Clinton