Premier vol des Loups

 

Un petit mot pour vous remercier de vos nombreux retours. Le tout premier vol s’est très bien passé. Plusieurs Loups Volants ont eu des aperçus très pertinents. Un nouveau venu, surtout, m’a complètement bluffé. Quelques-uns n’en ont aucun souvenir… Patience, ça va venir.

 

Primo-volants

Je m’adresse d’abord aux primo-volants. N’oubliez pas de noter à chaque réveil les rêves qui vous reviennent. Nos rêves s’effacent très vite, surtout ces rêves collectifs qui sont inhabituels et que le cerveau refuse tant qu’il peut. Ne faites donc pas confiance à votre mémoire mentale qui est pilotée –et déformée!!– par le cerveau. Au réveil, le cerveau n’a parfois pas le temps de brouiller les cartes. Alors la mémoire du corps est beaucoup plus fidèle, surtout lors des réveils nocturnes.

Et dès le lendemain, vite, vite, vite, un petit mail à Xavier qui vous oriente au jour le jour pour une plus grande efficacité et une meilleure expérience de vol.

 

Retrouvailles

Je me suis réveillé plusieurs fois pendant le vol, et à chaque fois je vous rejoignais. Je suis revenu avec une bonne impression, c’était comme des retrouvailles, plutôt conviviales et joyeuses.

Exact. Ce sentiment joyeux est la preuve que le vol groupé est une réalité. Souvenirs souvenirs. Vous ne vous êtes rencontrés qu’à travers lui, l’an dernier, et pour certains l’année d’avant, en 2021. Je le ressens très fort et ça me bouleverse tant que je prépare un topo là-dessus, à paraître le 10 janvier. Je vous aime, mes Loups !

 

Le rectangle transparent

Un Loup a vécu ce premier vol avec intensité. Ses souvenirs, à peine déformés, coïncident avec mon souvenir de cette nuit. Je dois dire qu’il m’a bluffé, ce voyant primo-volant. Il se reconnaîtra sans peine…

Il y a un groupe mais je ne distingue personne, sauf que je ne vole pas seul. Une sorte de drap, un rectangle souple et transparent, sert non pas de support mais de limite. Les autres voyageurs sont dans des sortes d’œufs en écorce.voir plus loin Les véhicules des Loups ?

Il ajoute : « On » me dit de rester dans les limites de ce plan qui vole sans bruit. Ce n’est pas un ordre, juste un avis pour que je ne sois pas en danger. La vitesse est importante, pas de moteur, le déplacement est naturel. Plusieurs autres « capsules » ne sont pas à la même altitude, mais elles restent entre les quatre coins du drap flottant, sur lequel rien ne repose, chacun étant auto-porté.

Bravo à lui. Il a parfaitement saisi la mise en œuvre du vol par le chef de bord et les quatre lieutenants qui forment les quatre coins du rectangle immatériel dont il parle. Les œufs en écorce sont une représentation des autres Loups ; l’aura n’est pas lumineuse en vol groupé, d’où l’impression d’écorce. Gageons qu’une prochaine fois il pourra voir les êtres dans les auras-œufs.

Un primo-volant m’écrit que chaque Loup était sur une sorte de place de parking : Chaque place de parking était constituée d’une dalle blanche monobloc dégageant une sorte de champ de force blanc / transparent. Bravo l’ami. Très prometteur comme début !

D’autres Loups ont été frappés par ce rectangle transparent et par les places de parking, places attribuées sur des tables ou des bureaux :  on était avec toi dans une pièce, autour de plusieurs tables accolées pour l’une, pour un autre : j’étais avec plusieurs personnes dans un cabinet avec plusieurs bureaux…  Au réveil leur cerveau a fait un habillage avec des éléments plus quotidiens, bureaux, tables. C’est son putain de boulot. Voilà pourquoi je leur suggère de noter en pleine nuit, pour que la mémoire du corps supplante l’habillage par le cerveau…

 

 

L’intention : notre guide

Avant de dormir je fais part à mon Esprit de me joindre à la meute des loups volants durant la nuit, j’exprime donc solennellement le désir de vous retrouver.  Bien vu pour un primo-volant. Tu te sers de l’intention, c’est parfait !

Il me semble que nous avons expliqué les bases du vol et comment se déplacer avec l’intention. Exact, tu as tout à fait raison, l’ancien ! Sans l’intention, une telle aventure serait totalement impossible.

 

À travers l’étoile

Pour ce premier vol, nombreuses sont celles et ceux qui n’ont souvenir que de rêves personnels, sans intérêt pour notre quête de vol astral groupé. Dans ces rêves persos, il y a parfois une lueur de vision authentique : une troupe d’oiseaux qui avait construit son nid. Les troupes d’oiseaux se font plusieurs nids. S’il n’y en a qu’un, ce ne sont pas des oiseaux, mais des Loups Volants.

Ceux qui n’ont rien vu, ou très peu, ont tout de même été frappés par une sensation de clarté comme si j’y étais — ou par une vive luminosité, mais là encore, habillage du cerveau au réveil : un texte qu’on devait surligner de jaune fluo — 

En fait, nous avons traversé une étoile (soleil ?) d’où cette note d’une Louve : il fait très ensoleillé et chaud.

 

Discussions animées

Trois d’entre vous ont gardé un souvenir étrange, un peu désagréable. Bien que je ne l’ai pas, je me vois obligé de publier ces réactions. Pas de censure dans la Saga d’Eden !

— on discutait, mais je ne me souviens plus de la teneur de la conversation
— un long rêve de réunion en montagne(en altitude ?) : répartition de taches, partage des ressources, discussions amères et prises de tête
— un environnement paradisiaque sur une île tropicale et une ambiance de conflit

Trois sur trente, ce n’est pas énorme, mais 10% quand même. Si vous aussi vous avez eu cette impression de conflit, faites m’en part. Il se peut qu’elle n’exprime que vos propres angoisses / réticences / hésitations. Après tout, ce que nous faisons là n’est pas vraiment banal…

 

Géants

Sur une planète lointaine : des géants humanoïdes difformes mais rigolos sont captifs, étudiés dans des labos hyper modernes. Mission d’extraction et course poursuite dans les couloirs. Nous ramenons ces géants à bord du vaisseau.

Je rappelle qu’il n’y a pas de vaisseau, mais un simple rectangle transparent, protection ultime de tous les Loups.

Je note aussi la description de leur habitat souterrain que nous avons effectivement visité : explorations de galeries rondes de 10m de diamètre en pleine roche qui s’étendent sur des kms. Tu diriges cette mission « Terre creuse ».

 

Ptérodactyles

J’ai vu des ptérodactyles ???? et plus tard, je volais avec d’autres personnes sur des énormes « oiseaux » ou dragons en formation assez serrée… J’ai vu des paysages qui ressemblent à ceux de la terre, mais assez luxuriants. Peut-être des paysages d’une autre époque, avec des plantes plus grandes.

Nous sommes effectivement allés sur une planète préhistorique — je ne sais s’il s’agit du passé de la Terre ou d’une autre planète ? Nous n’avons pas chevauché d’énormes oiseaux — ou bien j’ai oublié ? Mais la formation assez serrée est bien caractéristique de notre vol. En tout cas bravo, tu es la seule à avoir vu ça jusqu’à présent.

 

 

Toutes les religions ont raison dans ce qu’elles affirment, et tort dans ce qu’elles nient.
Lao Surlam