Veillée des Loups

 

Je ne vais pas vous raconter Les trois petits loups et le grand méchant cochon, ni l’histoire du Loup Dubois que la faim fait sortir. Je veux parler des Loups Volants. Ou plutôt, écoutons-les. Leurs mots sont des éclats du grand miroir, une part du Rêve Global, une bribe de sens à méditer, un lot d’énigmes et de pistes vierges. Écoutons leurs échos résonner. Suivons-les au plus près. Dans l’espoir de retrouver la mémoire…

Qui sait ? le récit de l’un peut faire ressurgir les souvenirs d’un autre. Peu à peu, les éclats brillants reconstituent le puzzle perdu. Puisse le Grand Miroir nous refléter tous, mes amis. Unis vers l’uni.

 

Avant l’envol de la meute

Entre l’éveil et l’endormissement, quelques sensations de vol astral conscient. Plusieurs visages sculptés très fins, très lisses gravitent autour de moi. Une falaise de bord de mer d’où sort un soleil. Il a la forme d’un croissant de lune mais brille comme un soleil. Survol statique d’une multitude d’ilots verdoyants dans la mer. Visions sont plus longues que d’habitude, et dans mon rêve je me dit : « je suis en train de rêver. » Tout ça est fort agréable !
Deux pierres précieuses. Rêve conscient.

 

Je me suis retrouvé dans une foule qui a fait la rencontre des « dieux« . Un énorme vaisseau est apparu. Nous étions tellement nombreux, humains en quête de réponse. J’ai ressenti un soulagement. Leur apparition efface le doute et lève le voile sur ces choses qui nous dépassent. Certains d’entre nous sont allés visiter la soute du vaisseau. C’était formidable. J’ai joué le médiateur entre les hommes qui doutaient de ce qu’ils voyaient. L’apaisement est venu. Formidable aventure. J’ai hâte que la prochaine session des loups volants commence.
On y est. C’est doux.

 

 

On est plusieurs à pianoter sur des tablettes. Plateforme style youtube : on doit choisir des rubriques et des programmes. On forme une milice rebelle. Un pays de l’Est attaqué par un autre ? L’Ukraine ?… —-   On a rejoint un quartier général. Soulagement. Le flanc de la montagne très proche se fait bombarder. Explosion, flammes persistantes. Dans un bunker, on discute du plan d’action.   —-   Encore la tablette, à discuter avec d’autres gens. C’est le même rêve, où la tablette nous emmène dans l’Est en guerre… Et en se déconnectant on se retrouve devant les tablettes. Téléportation ou avatar ?
Les deux sans doute.
 
 
Je reçois les connexions, pour sûr ! Dans ces phases entre l’éveil et le sommeil, au petit matin, j’ai des visions de visage, de lumières en mouvement. J’ai eu un ressenti de vol, sans rien voir par contre. Juste le souvenir de me dire : « tiens, ça fait donc ça, de voler! »
Rêve conscient. Bientôt rêve contrôlé.
 
 
Voix intérieure : le temps est cyclique. Plus aucun doute. Fin du kaliyuga. Quel scénario souhaitable ? Le retour à l’absolu, l’âge d’or, une invasion ET…?  Connaître nos origines pour construire notre futur. Ce n’est qu’une question de portes. Je regarde un élément, l’image passe. Elle s’efface comme dans un rêve, tout est livré d’un coup. Il faut juste se rendre disponible. Et s’amuser un maximum comme un enfant. —-  Importer dans la matière, la magie du rêve. —-  C’est palpable, juste là… le voile de plus en plus fin va disparaître. Prêt pour le grand passage, retour en Bretagne pour l’ultime initiation. Retour des mémoires, comprendre le jeu… L’éveil n’est plus un choix, c’est une nécessité. La suite logique.  —-  Hier soir, je me sens attiré vers une étoile plus brillante, tu nous a donné rdv là-haut. Ce matin, nous étions proches de cette étoile, avec les lieutenants.
Quelques précieuses pépites. Encore !
 
 

4 février 2023

 
Un homme accompagné m’aborde ainsi que mon groupe. Il n’est pas menaçant mais je le considère comme un intrus. Ma mise en garde verbale est vaine, je dois agir physiquement. Je décide de lui attraper la lèvre avec les dents fermement comme avertissement. Il conserve la même attitude. Je lui attrape le nez avec les dents et serre. Une goutte de sang perle. Il a compris et recule calmement. Fin.
Loup parmi les loups, tu protèges ta meute.
 
 
 
 
Réunion avec « des inconnus que je connais » et certaines de ces personnes marchent, mais d’autres flottent, floues. Elles sortent du brouillard pour me parler, un brouillard très blanc. On se parle sans se voir. Deux au moins s’approchent de moi pour me montrer ce qui les inquiète : leur peau. Elle est diaphane, presque translucide. Ils ont un début de  goitre au cou. Mais c’est leur peau qui les inquiète. Je dois être médecin ou guérisseur car ils me demandent mon avis. Ils me disent qu’il faut que je trouve.
Naissance d’un guérisseur ? Ou confirmation ??
 
Avec un groupe, nous suivons un cours sur la fausse lumière. Une personne nous explique la différence entre la fausse lumière et la lumière noire. Certains ont en main de fines baguettes magiques noires. Je suis au restaurant avec mes parents, ma famille, y a du monde… Une voix enregistrée parle de ta vie : tu aurais passé plus de 10 ans à vivre parmi les lapins. J’ai cette image de toi, vêtu comme un saddhu, c’est à dire, presque rien, accroupi parmi les lapins. Arrête de rire, car les lapins se changent en drôles de bestioles, plutôt grandes, sombres, bizarres…
Brrr ! À poil, vraiment ? Vraiment bizarre…
 
Je suis en voiture sur les hauteurs d une ville devant le porche de l’entrée d un hôtel où la réceptionniste m’interpelle pour régler les exigences d’un client un peu difficile. Monsieur Péc+ est réputé pour ses frasques. Je règle le problème. L’ensemble du personnel m’en est extrêmement reconnaissant.  —-   Le personnel plutôt féminin est attablé à une terrasse et commente les manies de M. Péc+. Je suis à côté d’une jeune femme qui a un œil très différent de l’autre.
Un œil, mais lequel ? Un maniaque a le mauvais œil ?
 

À deux en ville, garés dans une voiture de sport. Mission mystérieuse. Un inconnu arrive, jeune, grand, athlétique. Front large, châtain, légèrement frisé, petite veste de moto en cuir. Si c’est l’un des lieutenants, ce serait Daniel. On démarre. En voulant sortir de la ville, on tombe sur une impasse. On découvre un QG secret. Il y a là une équipe du genre « Agence tous risques ».  —-  Mission en forêt à trois, avec la copie de Daniel et l’inconnu qui monte à l’arrière. Arrivé en forêt Daniel doit piloter d’énormes machines pour exploiter le bois. On le quitte.  —-  Dans un village lumineux et estival, je bosse dans un spectacle sur le patrimoine local.
Qui conduisait ? Le lieutenant Daniel ? Et ensuite ? Toi ?

Je me réveille avec le mot catacombes. Visite sous terre le long de grands couloirs.  —-  Ville souterraine. D’abord nous voyons des ruines. Et par magie, le temps défile à l’envers… et nous visitons cette ville intacte, quand elle était habité. Il y avait des luminaires un peu partout, avec quelle source d’énergie dans ce passé reculé ? Et pourtant très moderne.  —-  Cette nuit, Noémie nous a expliqué comment voler. Nous avons volé à quatre,en regardant nos pieds comme elle nous l’a demandé. Et pas le dessus de nos mains !  —-  Survol d’une île volcanique. —-  Les sensations au réveil sont toujours très agréables et légères.
Un début prometteur. Trois bijoux remontés des profondeurs.

Je suis dans une file de moines rouges coiffés de blanc. Il ne s’agit pas de chapeau, leurs têtes sont oblongues. Des amérindiens ? Au loin, deux pyramides. Désert rouge, ocre, safran . Nous sommes assis à fumer, un individu apparaît en contre jour. Je crois voir une écrevisse mais ce sont deux grandes cornes sur sa tête. Un autre apparaît toujours en contre jour, il porte un masque à tête d’aigle.  —-  De nuit je suis un groupe dans une région très froide, montagneuse, sur un sentier au milieu des conifères. Au delà d’une crête on aperçoit un village fait de huttes en bois. L’image suivant nous sommes à l’intérieur de l’une de ces huttes, très nombreux à faire la fête. Les habitants ressemblent à des vikings, grands, blonds, barbus, braillards. Puis je suis sur un bateau, manifestement un drakkar. A l’avant un individu bizarre est penché sur quelque chose de lumineux. Quand il se relève je m’aperçoit qu’il a le même visage que le dragon qui orne la proue. —-  Dans les rues d’une ville médiévale, des individus en armure avec des têtes d’animaux déambulent. L’impression est malsaine. Je décide de ne pas rester et je me réveille.
Trois beaux éclats du Grand Rêve. Le voyez-vous se dessiner ?

 

 

De nombreuses personnes éparses regardent/ attendent autour d’une colonne/rayon translucide rose qui monte à ce qui paraît être un infini. Je comprends que C’est un signal, une balise attendue. Nous sommes sur une planète transformée. Il y a du suspens dans cette vision…
Oui, c’est l’ouverture. Temps suspendu. Stopper le monde.

Cette nuit je me suis réveillée une première fois avec une bête moitié vache moitié félin, qui avait tout l’arrière roux rouge avec trois grosses rayures. La bête me poursuit, elle peut grimper aux arbres. J’ai trop peur de ce qu’elle pourrait me faire, je me réveille  —- Un festival dans un endroit que je ne connais pas, région marécageuse, côte ? Et je raconte mon rêve de la vache tigre rouge.
Vache de rêve ! Rêve de tigre.
Foudre dans le ciel calme.

Dans une sorte de train, je fais un truc important, je dois rejoindre un gars. Je le retrouve mort au milieu d’un wagon explosé. Le mort tient un message dans sa main. Je me rappelle l’avoir lu, c’était très important. Ensuite quelqu’un m’aide à fuir pour transmettre ce message. On me fait passer par un long tunnel. Un cocher me fait monter sur un cheval. C’est un désert… Peut-être le même que mon rêve où une antique cité s’élevait sur les ruines d’une cité bien plus ancienne ?
Tu es protégé.
Souviens-t’en. Va devant. Va devant.
 
À 4 ou 5 dans une jeep, on roule sur une route infinie. Une forêt préhistorique aux arbres immenses et à la végétation étrange. Il y a un marécage autour de la route. Au loin des animaux et… Des dinosaures, des T-Rex !! Jurassic Park ! Il y a même la jeep ! On passe à côté des prédateurs, ils ne nous atteignent pas. Ensuite la route monte en l’air, bizarrement. On continue. À une certaine hauteur, on est dans les nuages, aucune visibilité. Je crois qu’on percute un T-Rex, ça secoue bien le véhicule, mais on continue…  —-  J’ai fait ou vu plein d’autres trucs mais lesquels ?  Je nous revois pianoter encore sur nos tablettes…

Gratte derrière l’habillage mental… Mate derrière l’habillage grattal.

Coup de flip, un rectangle en 3 dimensions, pas grand et rien d’inquiétant, mais j’ai peur et je me réveille.  —-  Cinq militaires sous une tente, des djihadistes armés sur la remorque débâchée d’un camion  —-  La nuit prochaine je veux voler avec mes compagnons de l’astral.
Tu l’as fait, sois tranquille. Souviens-toi de toi-même.
 
 

 

Bon, ça chie pas!
Yumølør Vidfœnn