Le Tao de Lao Tseu

lao-tseu-688po

 

A l’époque de Bouddha et de Confucius, le sage Lao-Tseu donne à la Chine une philosophie parfaite.

Tandis que Confucius enseigne la morale et le bon comportement social, Lao-Tseu est partisan d’une philosophie de l’action plus proche des enseignements de Bouddha.

Nous avons vu comment Confucius conçoit les rapports de l’individu et de la société. Voyons ce que dit Lao Tseu sur ce sujet : « Gouverne le mieux qui gouverne le moins. Se connaître est le seul moyen de se gouverner. Qui ne se gouverne pas lui-même ne peut pas gouverner autrui. » 

Ils sont tous les deux d’accord, ce qui est rare. Car si Confucius s’intéresse davantage au rapport sociaux, Lao Tseu donne la priorité à la maîtrise de soi. Ce qui, bien souvent c’est vrai, revient au même.

 

Quiconque a entendu les cris d’un animal qu’on tue ne peut plus jamais manger de sa chair. (Confucius)

 

« Si tu veux la tranquillité, renonce à l’étude » ajoute Lao Tseu. Attention, le grand sage ne refuse pas l’étude, comme pourrait le penser un lecteur pressé. Lao Tseu veut seulement prévenir l’étudiant que le chemin de la connaissance n’est pas un long fleuve tranquille.

Ce qui ne doit pas le dissuader de poursuivre sa quête.

Ainsi, Lao-Tseu n’hésite pas à évoquer les grands anciens et leurs prouesses. « Lao-Tseu parle de la grande sagesse et des progrès scientifiques de ses ancêtres préhistoriques. » (source)James Churchward, L’univers secret de Mu

Pour Confucius, l’étude est nécessaire car elle mène à la connaissance des choses et donc de soi-même. La connaissance, donc l’étude, amène la volonté et la paix du coeur. J’y souscris entièrement. L’étude et la lecture sont mes drogues, même si je ne suis pas aussi atteint que Montesquieu qui écrivait : « Je n’ai jamais eu de chagrin qu’une heure de lecture n’ait dissipé ». 

Sans doute le grand homme n’a-t-il eu que de légers chagrins – charmants bobos du coeur, anodins bleus à l’âme. Les grandes douleurs sont plus tenaces. 

Une heure de lecture, c’est bien peu pour oublier la disparition d’un être aimé. La lecture offre pourtant le plus beau contrepoint à la solitude de l’esprit.

J’use et j’abuse des grands auteurs, frères selon mon coeur.

 

 Le traité du Tao

 

« Celui qui connaît les hommes est prudent.
Celui qui se connaît lui-même est éclairé.
Celui qui dompte les hommes est puissant.
Celui qui se dompte lui-même est fort.
Celui qui sait se suffir est assez riche.
Celui qui agit avec énergie est doué d’une ferme volonté.
Celui qui ne s’écarte point de sa nature subsiste longtemps.
Celui qui meurt et ne périt pas 
jouit d’une éternelle jouvence »
 (source)Lao Tseu, Tao Te King, chapitre 33

Comment peut-on mourir sans périr ? Dans ce petit mystère à l’accent très médiéval, on reconnaît l’adage templier : « Si tu ne meurs pas de ton vivant, tu mourras en mourant. »

Malgré les grands changements qu’on appelle la vie et la mort, la nature du sage conserve sa pureté et ne périt point. C’est ainsi que les hommes parfaits de l’Antiquité ont pu échapper aux changements de la vie et de la mort. Les hommes de jadis, ceux qui avaient l’esprit parfait, étaient des éveillés. Quand il est éveillé, le sage regarde la vie et la mort comme le matin et le soir. Il existe et ne tient pas à la vie ; il meurt et ne périt pas. C’est la vraie jouvence, la seule longévité qui vaille.

 

lao-tseu-statue-688px

 

载 营 魄 抱 一,能 无 离 乎 ﹖
L’âme peut-elle embrasser l’Un et ne plus Le quitter ?

专 气 致 柔,能 如 婴 儿 乎 ﹖
Peut-on, en cultivant son Qi, devenir aussi souple qu’un nouveau-né ?

涤 除 玄 览,能 无 疵 乎 ﹖
Peut-on, en se purifiant, en se sondant, redevenir sans défaut ?

爱 民 治 国,能 无 为 乎 
Peut-on prendre soin du peuple et administrer l’Etat tout en pratiquant le non-agir ?

天 门 开 阖,能 为 雌 乎 ﹖
Peut-on, face à la porte céleste, agir avec l’impassibilité de la femelle ? 

明 白 四 达,能 无 知 乎。
Peut-on, empli de connaissance, pratiquer le Non-savoir ?

生 之,畜 之,生 而 不 有;
Donner naissance et élever sans notion de propriété ;

为 而 不 恃;长 而 不 宰,
Accomplir sans rien attendre ; guider sans rien revendiquer

是 谓 玄 德。
Telle est la mystérieuse Vertu (source)

Puisque je me suis mis sous la protection de ces grands sages, je dois me taire et cultiver mon jardin. Et voici pourquoi :

 

 Ceux qui savent ne parlent pas  et ceux qui parlent ne savent pas. Le sage enseigne par ses actes  et non par ses paroles. (Lao Tseu)

 

Homère méritait d’être chassé des concours à coups de bâtons,  et Archiloque aussi. 
Héraclite