Pyramides d’Europe et d’Afrique

pyramides-loup-egypte-stefKervor-688po

 

Contrairement à l’opinion reçue, les pyramides ne sont pas l’apanage de l’Egypte, ni des Mayas. On trouve des pyramides, des menhirs et des dolmens à travers les cinq continents. Et même six si on ajoute l’Antarctique !

Ils témoignent de l’universalité d’une culture des grandes pierres. Il faudra bien se rendre un jour à l’évidence : la Civilisation des Pyramides était répandue sur toute la terre.

Pierres levées ou pierres dressées, pierres taillées ou polies, équarries ou dégrossies, lisses ou sculptées, elles sont les vestiges inexpliqués d’une humanité précédente, plus grande et plus forte. 

 

Pyramides de Bosnie

 

pyram-visoko-bosnie-osmanagic-s-543po

 

Après les pyramides de Bosnie dont j’ai amplement parlé, et qui ont été critiquées par certains archéologues, les pyramides fleurissent un peu partout. 

Dr Sam Osmanagic, découvreur des pyramides de Bosnie, semble avoir ouvert les yeux des incrédules. Les pyramides banalisées par la routine et cachées par la végétation soudain nous sautent aux yeux : souvenons-nous que la nature ne fait jamais de pyramides régulières sans qu’on l’aide…

 

Pyramides d’Italie

En Europe, de nombreuses formations rocheuses régulières de forme pyramidales, ignorées depuis toujours, attirent soudain l’attention des chercheurs.

On peut s’attendre à de nombreuses découvertes dans les mois qui viennent. Mais les premières pyramides d’Europe ont été découvertes il y a plus de dix ans en Italie.

 

trois-pyramides-milan-italie-688po

 

En 2003, Vincenzo de Gregorio, un architecte italien, fait la découverte, lors de travaux de cadastre, de trois pyramides, dont la plus haute mesure 150 m.

Ces pyramides sont alignées sur le baudrier d’Orion, exactement comme celles du plateau de Gizeh en Égypte.

Etonnant parallèle avec les découvertes du Dr Sam Osmanagic, les trois pyramides de Bosnie.

 

 

A ceci près que nous ne sommes pas aux portes du désert d’Afrique, mais en Italie, à Montevecchio, sur l’île de Sardaigne.

Citons aussi la pyramide Santa Agatha dei Goti, Sainte Agathe des Goths. Ou d’Argoat ? Les bâtisseurs sacrés venus des terres celtiques ont-ils fait entendre ici aussi la verdeur de leurs mélopées ?

 

pyramide-santa-agata-dei-goti-italie-688po

 

Il y a beaucoup d’autres pyramides en Italie, certaines sont déjà repérées par des archéologues amateurs, et bien plus restent à découvrir. A vos portables, envoyez-moi vos découvertes, je les publierai ici-même.

 

Pyramides de France

La France, pays de la logique cartésienne, n’a pas de crop circle. Elle n’a pas non plus de pyramide, à part celle de verre que Mitterand a fait construire dans la cour du Louvre. Voilà ce qu’on entend dire, et ce n’est pas tout à fait exact.

Citons le cas oublié de la pyramide de Nice, qui s’élevait sur les hauteurs, dominant la ville et la plage. 

 

pyramide-de-nice-688po

 

C’était une pyramide à degrés, manifestement antique, mais elle a été détruite car elle gênait les promoteurs, et surtout les archéologues, qui n’aiment pas que les pyramides se baladent n’importe où, ruinant leur fumeux échafaudages d’âneries. (source)

Il existe une autre pyramide, beaucoup plus petite, dans les environs de Nice. Elle s’appelle la pyramide de Falicon, elle a été classé à l’inventaire des monuments historiques en 2007. Heureusement, celle-ci n’a pas été détruite. Plus d’infos

 

pyr-falicon-66-67-nice-688po

 

Dans le village de Couhard, en Saône-et-Loire, dans la région Bour­gogne, une pyramide de près de 25 mètres de haut s’élève au-dessus de la cité médiévale d’Autun, en contrebas. Pyramide ou autre, il s’agit en tout cas d’une construction humaine, faite de petites pierres, et jugée récente par les rares archéologues qui sont venus l’examiner : autour du 1er siècle de l’ère courante. (plus d’infos)

Autrefois recou­verte d’un rêve­tement de cal­caire blanc, la pyramide de Couhard, également appelée « pierre de Couhard », mesure 10,50 mètres à sa base, possède quatre côtés, et son sommet avoi­sinait les 30 mètres. La taille exacte est dif­ficile à mesurer aujourd’hui à cause de l’effondrement d’une partie des pierres.

 

pyramide-bourgogne-688

 

Cette pyramide a été fouillée et ne recèle aucun corps, aucune cavité. Les archéologues se perdent en conjecture sur son usage, même si j’ai ma petite idée… comme sur son ancienneté.

 

Les pyramides d’Afrique

Bien sûr, la patrie des pyramides, c’est l’Egypte, on l’où en compte des dizaines, sinon des centaines. J’ai approfondi l’étude de la grande pyramide, attribuée faussement au pharaon Khéops. J’ai évoqué les deux familles de pyramides qu’on trouve en Egypte : les sérieuses, très anciennes, sont attribuées à Séti 1er, à Khéops, à Képhren et à Mikérinos.

 

pyramides-nubiennes-688po

 

 

Et puis il y a toutes les autres. A moitié écroulées. Construites avec de petites pierres, voire des briques, elles n’ont pas résisté à l’usure des siècles. Elles sont pourtant beaucoup plus récentes…

En Afrique, la civilisation nubienne, sans doute à l’origine de nombreuses pyramides d’Egypte, a été une grande bâtisseuse de pyramides, le plus souvent en terre crue ou cuite, et destinées à des sépultures.

Il ne faut pas oublier l’Afrique noire, où les pyramides sont également présentes. Bon nombre d’entre elles y sont encore à découvrir.

 

Pyramide-Tombeau-Mali-543po

 

Mais la frénésie pyramidale n’est pas limitée à l’Afrique ou à l’Europe. On en signale une ribambelle dans les endroits les plus insolites, ensevelies sous la glace, enfouies sous la jungle, enterrées sous des forêts, englouties sous la mer, ou tout simplement cachées par la végétation et banalisées par nos regards blasés.

Voici qu’elles se réveillent. C’est le printemps des pyramides.

 

Heureux les fêlés car ils laissent passer la lumière.
Michel Audiard