La Reine des Amazones

jason-gerome-greek-interior-688po

 

En quête de la Toison d’Or, Jason et les Argonautes débarquent sur une île sans hommes. Sur le rivage, sur le quai, dans les rues, une foule se presse, et parmi ces gens, pas un seul homme, jeune ou vieux. Que des femmes. Des filles en pagaille. Stupeur des Argonautes. Jason, lui, ne s’en émeut pas. Hercule non plus.

N’oublions pas que ces faits sont chantés par un poète grec, Apollonius de Rhodes, qui a vécu dix mille ans après. Qu’en sait-il ? Seulement les grands traits. Il invente les détails en se fiant à sa muse, c’est à dire selon sa réalité. Il parle de navire, et d’île. Il s’inspire de l’Odyssée, qui n’est qu’une vaste blague, mais il l’ignore.

Son poème crée le mythe. A nous aujourd’hui de faire parler le poème, de restaurer le mythe et de nous en régaler sans modération. Je laisse à Héraklès le soin de nous conter les dessous de cette histoire.

« Avant le départ, avant même l’ouverture du chantier du strato-croiseur Argos, Héra la Grande Déesse m’est apparue. Mon nom est Gloire à Héra, je suis à jamais son fidèle serviteur. Voici ce qu’elle avait à dire :

– Hercule, noble guerrier, mon vassal fidèle, le temps vient que les femmes quittent le pouvoir. Pendant de longs millénaires, nous avons régné sur un monde de femmes, où seules les femmes étaient citoyennes, où les hommes étaient à leur service, et aussi à leur merci.

Nous avons géré cette planète d’une poigne de fer et d’une peau de velours. Nos ordres ont été vos seuls désirs; nous plaire, votre seule ambition. Mais à présent, vous les hommes devez sortir de votre dépendance à notre égard. Toi, Hercule, tu fais partie de mon plan, héros né pour ma gloire. Seuls les héros mâles peuvent montrer la voie aux petits hommes craintifs.

 

guerrier-thrace-carte-Thraciae-veteris-typvs-688po

 

Le monde a connu le grand Rama, que les Grecs appellent Dyonisos, et que les Brahmanes appellent Prince Charmant. Il est venu pour rétablir l’harmonie entre hommes et femmes. Il est mort sans y parvenir. Son rôle historique fut d’adoucir nos moeurs pour vous permettre de raffermir les vôtres. Un passage de relais. Votre tour est venu, je dois m’effacer pour que votre règne arrive.

Mais son croiseur royal, la Toison d’Or, doit ramener en triomphe le Titan Prométhée, libéré de ta main. Aussi ne crois pas que mon blanc-seing suffise. Tu rencontreras sur ta route un ennemi implacable, HippolyteEt non pas Hypsipyle comme il est dit dans le poème d’Apollonius de Rhodes reine des Amazones. Elle seule connaît la cachette de la Toison d’Or. Il faut absolument te la concilier. Inutile de chercher à éviter ses terres, toutes les plaines scythiques sont sous son contrôle, et tous les clans de guerrières de l’Oural sont ses vassales.

Si votre croiseur Argos peut aisément survoler ses lignes sans s’arrêter, vous ne pourrez accéder à La Toison d’Or que si la Reine vous y autorise. Souviens-toi à quel point une alliance avec elle est capitale dans ce travail. Ne l’oublie jamais. »

 

jason-l-esclave-blanche-688po

 

Le secret de l’île sans hommes

Ses paroles saintes sont gravées dans mon coeur. J’entretins aussitôt Jason de cette étape nécessaire. Lui qui avait prévu un vol sans escale jusqu’à l’Oural, il a mis de l’eau dans son retsina.vin résiné grec Le croiseur Argos se posera donc chez la Reine des Amazones. Mais nous n’allons pas nous jeter dans la gueule des louves sans garantie de succès. Nous sommes convenus d’une stratégie simple, mais imparable.

Quand notre croiseur Argos s’est rapproché du sol terrestre, les Amazones ont été surprises par une série de bombes incendiaires. Argos possède une batterie d’armes aussi variées que radicales. Il y a là toute la panoplie qu’on appelle l’arsenal des dieux, livrées aux mains expertes des jumeaux Castor et Pollux.

En une minute, l’astroport de la Reine Hippolyte est en cendres; dans la minute qui suit, le magasin général, le pôle industriel et le centre de télécoms ne sont que ruines fumantes. Trois minutes ont suffit pour réduire à l’impuissance la Reine et toutes ses Amazones. Elles sont à notre merci, elles se pressent en foule sur nos pas, et nos vigoureux Argonautes se font un plaisir d’en donner à toutes ces chiennes en chaleur. 

Pour être des Amazones dressées à massacrer le mâle, elles n’en sont pas moins des femelles en manque. Sur des fesses tendues, des seins dardés, des verges vengeresses, le vin d’orge coule à flot, à bouche-que-veux-tu, et le reste. L’orgie est si farouche que je crains pour la santé des hommes, sous ces goules sans nombre. Vaincre par les armes pour être vaincu par l’amour ? Pas question ! Avec Orphée et quelques autres, je n’ai pas pris part à ces agapes. Il faut savoir raison garder dans la tempête.

Toute la nuit j’ai veillé sur Argos dont les abords étaient sécurisés par trois guerriers mitrailleurs, tandis qu’Orphée et Iphiclus aidaient les Argonautes à s’extraire des grappes de louves. Aucun de nous n’y est allé de main morte. Ces harpies en cohorte appellent la manière forte.

 

jason-william-bouguereau-les-remords-d-oreste-688po

 

Au matin, tous les hommes ont regagné le bord. Vers midi, Hippolyte se présente. Elle vient offrir à Jason la clé de la ville avec celle de son coeur. Il refuse les deux net. Son destin l’appelle ailleurs. A ces mots durs, la reine se jette à ses pieds. Elle supplie son vainqueur d’épargner les Amazones et de ne pas transformer sa province en bain de sang. Jason n’en fera rien si Hippolyte l’aide à retrouver La Toison d’Or. » (source)Héraklès, Confidences, pcc Xavier Séguin

Héraklès est modeste, il minimise son rôle. Mais il avait vu juste. Le plan d’Hippolyte était inspiré par Vénus. Les Argonautes ont engrossé un maximum d’Amazones pour repeupler la colonie. Ensuite, trop épuisés par les étreintes, ils auraient dû se laisser prendre, pour que les Amazones les grillent au barbecue, selon leur tradition de mantes religieuses.

Sans l’efficacité d’Hercule et d’Orphée, l’expédition s’arrêtait ici. Le croiseur Argos ne quittait plus cette terre maudite, faute d’Argonautes. Et Jason lui-même aurait grillé avec les autres. Héraklès n’en tire pas orgueil, il remercie Héra de l’avoir si bien conseillé, et s’endort dans les flancs d’acier d’Argos, loin de Vénus et de ses sortilèges. Et les Argonautes du passé deviennent les astronautes du futur.

 

Si tu laisses quelqu’un prendre en main ton destin C’est la fin. La fin.
Jean-Louis Aubert