L’archange apprenti

« Où est celui qui EST ? Où est celui qui dit : « Je suis le JE SUIS » ? Où est le Vivant, le principe sacré de toute vie ? » Voici la sainte question que l’archange Elo a reçu pour mission de poser à chaque être vivant. Tout d’abord, il a pensé que c’était une blague…

Elo est un jeune archange, il a reçu sa nomination il y a tout juste deux fractions d’éternité, ce qui fait quand même deux milliards 775 mille années terrestres. Mais ici, le temps paraît beaucoup plus long que là-haut.

Débutant donc dans le métier, Elo se méfie des bizutages, c’est humain. C’est angélique aussi.

« Enfin quelle ânerie ! ânonne-t-il. Demander à des êtres vivants « Savez-vous que vous êtes vivants » !! C’est comme demander à des petits miroirs divins « Savez-vous qui vous reflétez? »

« C’est comme si un orteil ignorait qu’il appartient à un pied, à un corps, à un être unique et vivant » marmonnait l’archange. « Tout le monde sait d’où il vient car il n’y a qu’une seule Source!! »

Oui, tout le monde a su ça, mais tout le monde l’a oublié. Elo est trop vert. Sa promotion a effacé d’un coup les centaines de milliers de fragments d’éternité qu’il a passé dans des corps divers, pour apprendre à prendre et à rendre.

 A souffrir pour devenir tendre, assez tendre pour comprendre. Un vigoureux shoot le propulsa sur la première planète de sa liste, la Terre. Et là, Elo pâlit. Nul ne savait d’où il venait, ni lui, ni nous, ni lion, ni gnou, ni lynx, ni l’autre. Tout le monde s’en foutait.

Le messager divin posa des questions, nul n’y répondit. Il s’enfonça dans la jungle de la grande ville. Il dénoua sa chevelure, fit tomber sa chemise d’étoile, et parut à tous dans sa nudité splendide. On aurait dit la Lune posée sur l’esplanade. 

« Venez dans mes bras, mes enfants, mes amours. Venez retrouver votre nature divine » chanta l’archange sur la place. Personne ne s’arrêta, sauf un trader pour lui taxer sa chemise d’étoiles contre du papier sali. « C’est la mondialisation du pognon, man. Mise ta chemise, vise les devises ! »

angeologie-anges-defilant-688po

Mais l’archange ne parlait pas cette langue. Il changea de planète vite fait, parce que ce n’était que la première sur une liste de deux cent soixante quinze milliards de myriades de planètes.

Et sur son Galax-Iphone, Elo fit apparaître la troisième planète du système solaire, la bleue. « Planète Terre, historique » apparut sur l’écran. Il posa la question suivante : « Précédente punition divine ?
-Positif
, » répondit la voix synthétique. « Circonstances ? » demanda Elo. « Villes de Sodome et Gomorrhe, destruction atomique, agent d’exécution punitive : Yahveh Dieu. »

Il faut toujours suivre l’exemple divin. L’archange, bien que débutant, n’ignorait pas cette règle fondamentale enseignée à tous dès la première année d’études angéliques. Bon, mais ça remonte à perpète. D’accord, mais depuis ils ne se sont pas améliorés.

La planète bleue le narguait sur l’écran. L’archange se dit que sa mission tolérait 7 % de pertes. Bon, mais ça faisait quand même désordre d’exploser la première planète de sa première mission. Alors il s’est souvenu de ce qu’on lui avait répété bien des fois depuis la pouponnière archangélique.

Il y a des archanges rédempteurs et des archanges destructeurs. Comme il y a des Terraformeurs et des Dératiseurs. Quand on apprend le boulot d’archange, on ne sait pas ce qu’on va devenir. Personne ne le sait d’avance. C’est à la première mission que tout se décide. C’est là que ça se joue. Quand les dés sont jetés.

Souvent le prof ajoutait que les deux sont aussi utiles. Le Plan se déroule comme il faut quand chaque archange accepte son boulot. Sans état d’âme. Elo voulait devenir un archange impeccable. Il cliqua sur ERASE. Et la planète bleue disparut sans laisser une trace.

Pas une once de poussière, pas même un bruit dans l’espace infini, une nouvelle ceinture de débris de roches et de poussières s’est formée sur l’orbite de la planète défunte. Et pour les siècles des siècles, ce fut comme si la terre n’avait jamais existé. 

-Voilà une bonne chose de faite, se dit Elo. Passons à la suite. Ah voilà ! Je dois contrôler la planète Ur de l’étoile Alcor, constellation de la Grande Ourse. C’est pas la porte à côté. J’appelle la base. « Elo Terminator passe en mode téléport pour l’étoile Alcor XD 158900 HM 12. Permission demandée. »  Requête accordée. OK, ça va speeder.

Dieu ne joue pas aux dés ! (Albert Einstein)

Dieu, peut-être pas. Mais ses archanges ? Va savoir… La moitié des archanges a le mal pour métier. Ce que Brahma crée, Shiva le détruira. Ce que Maya créa, Kali l’aura détruit.

 

 Nous sommes tous uniques, mais la plupart sont assez nombreux quand même.
Stef Kervor