Le mystère des anges

ange-au-sourire-cathedrale-de-reims-688po

 

Faut-il croire aux Anges et aux démons ? Y a-t-il des créatures invisibles qui veillent au bon déroulement des choses universelles ? 

Les légions d’anges sont-elles vraiment surnaturelles, ou s’agit-il d’une escouade de spationautes équipés de combinaisons antigrav ?

Moïse Maïmonide1138-1204 médecin et philosophe, phare incontesté du judaïsme envisage les anges à la façon de Platon : des manifestations d’énergies plus lointaines, plus puissantes qu’eux-mêmes.

Mais il reste influencé par l’antique tradition : cette croyance dans les anges, commune aux juifs et chrétiens, s’origine dans les traditions indienne et perse. On y apprend que tous les anges ne sont pas immortels. A côté d’anges « permanents », comme les archanges, il y a des anges « périssables », donc mortels. (source)Maïmonide

Les anges sont-ils humains ? La tradition le nie formellement. En tout cas, ils ont l’air plus fûtés que nous. Ils ont l’intelligence du nagual, ils utilisent toute la gamme des pouvoirs de l’esprit. Aussi Maïmonide les nomme Intelligences.

 

ange-maimonide-sk-pop-688po

 

Purs esprits, sans corps, ils sont invisibles. S’ils prennent parfois une forme humaine, c’est par « accommodation à la faiblesse de l’intelligence commune. »  

« Chaque fois que les esprits descendent sur terre, ils s’habillent d’éléments corporels et apparaissent aux hommes sous forme humaine ». (source)Zohar, Vayera 101a 

En conformité avec la tradition, Maïmonide décrit des entités subtiles : « Si on leur a donné des ailes, c’est parce que le vol est le plus parfait et le plus noble mouvement de l’animal, qui permet de s’approcher et de s’éloigner en un clin d’œil »

En même temps, il les voit d’un oeil trop humain : « L’armée divine se compose de dix niveaux d’anges, sous les ordres de Deus Sabaoth, le Dieu des Armées. » (source)Maïmonide Mais cette ambiguïté remonte aux origines du mythe.

 

Dieu des armées

Ces anges de Dieu qui se battent en cohortes rangées nous font penser à ces moines-soldats qui tuaient pour l’amour du Christ. Une bien étrange contradiction. Comment ce Yahveh peut-il être à la fois dieu d’amour et Sabaoth, dieu des armées ? A moins qu’il s’agisse de deux dieux différents ? Dieu seul le sait. Mais lequel ?

On l’a dit, la piste des anges est bien antérieure au judaïsme. On les trouve déjà présents dans le mazdéïsme. Selon le Zend-Avesta, il existe une hiérarchie d’anges qui constitue l’armature invisible de l’Univers.

En haut, tout près d’Ahura-Mazda, se placent les saints immortels, au nombre de sept.  On peut voir en eux des super-archanges.

Viennent ensuite différentes catégories de Yazata, anges exécuteurs, entités du monde subtil, qui correspondent aux êtres élémentaux de la Vieille Religion.

 

angelot-berne-amour-lz-200poLes anges pourraient bien être le chaînon manquant entre le paganisme et le monothéïsme. Mine de rien, ces êtres impalpables et terribles, redoutables et charmants, secourables et vengeurs, se sont enracinés dans l’inconscient des juifs et des chrétiens. Par leur biais, un courant d’air frais circule dans les églises et les synagogues. Les anges ont une parenté secrète, mais sensible, avec le printemps des cathédrales, ces joyeuses retrouvailles avec la science antique de la construction sacrée. Les anges de la tradition judaïque sont à la racine de la tradition chrétienne. 

 

Les sept archanges leur sont communs dont trois sous les mêmes noms, Michel, Gabrielvoir son sourire en tête d’article et Raphaël. Chacun d’eux a son office  : Michel, vainqueur du dragon, garde et ranime le feu sacré dans le coeur des hommes.  Gabriel, archange de l’humilité, nous donne la force et le courage en luttant contre l’orgueil destructeur et les avances du démon. Raphaël, celui qui guérit en Dieu, prend soin de notre santé physique et spirituelle.

A côté des archanges bibliques, la cabbale énumère les 72 Anges ou Génies qui régissent les 360° du Zodiaque : Faheriel, Adariel, Kadochiel, Rehuniel, Daliel, Charoel, Suriel, Opinel, Manivel et Ribambel. 

Blague à part,Les trois derniers noms sont bidons, bien sûr ! on dirait une autre version du panthéon hindou ou de la mythologie grecque !

L’origine des anges se confond avec la vieille religion, ce paganisme de la grande déesse qui a longtemps régné sur l’orient comme sur l’occident.

On ne peut toutefois omettre le rapprochement entre les anges et les géants. Les anges comme les géants sont les serviteurs des dieux d’avant. Si Yahveh est toujours escorté par des légions d’anges, le dieu persan Ahura Mazda est accompagné par toute une armée de géants volants. De là à conclure que les anges et les géants sont un même peuple, il n’y a qu’un pas que je franchis, car j’ai trouvé que le mot français ange et le mot géant sont un seul et même mot, à l’envers. Dans la Bible, rares sont les manifestations angéliques. Ce n’est pas YHVH mais un ange qui met Adam et Eve à la porte de l’Eden.

 

perroquets-vol-maimonides-688po

 

Et pour que le paradis reste à jamais inaccessible aux hommes, sa porte  est gardée par deux chérubins. Pas des angelots roses et potelés, oh non. Les cherubimNom hébreu des chérubins sont des guerriers redoutables armés de l’épée flamboyante : cette mystérieuse épée est également l’arme de Lugh, le père de Cuchulainn. Certains auteurs l’ont identifiée à la foudre.

Depuis lors, seuls quelques élus ont dialogué avec les anges. Dans l’Evangile, c’est Gabriel, l’ange de l’Annonciation, qui apparaît à Zacharie dans le Temple, puis à la Vierge Marie, entrant chez elle et la saluant « pleine de grâces ». (source)Annonce faite à Marie, Evangile de Luc

Lors de la naissance de Jésus, les bergers ont la vision de légions d’anges en fête. Jésus parlera souvent des anges, en se conformant à la tradition qui en fait des êtres réels et très puissants. A ses ordres, Jésus avait douze légions d’anges. Car les anges sont multitudes : « leur nombre était des milliers de milliers et des myriades de myriades », dit la Bible.

La hiérarchie angélique compte sept choeurs de nature différente qui s’élèvent graduellement de l’homme vers Dieu. D’abord le choeur des anges, puis celui des archanges, des principautés, des puissances, des vertus et des dominations. Le septième choeur est trinitaire, constitué par les Séraphins, les Chérubins et les Trônes. La Divinité au-delà est aussi Trinitaire. (source)Denys l’Aréopagite

 

anges-de-sexe-688po

J’habite la demeure du possible. Elle a plus de portes et de fenêtres que la demeure de la raison.
Emily Dickinson