La trace des géants

gargantua-celebre-688po

 

Les Pères de nos pères étaient-ils géants ? Ils l’étaient par l’esprit : leur science immense et leurs pouvoirs font de nous des nains. Mais ils étaient aussi très grands par la taille.

 

Les jardiniers de la terre

Pour écrire les aventures de Gargantua et Pantagruel, Rabelais s’est inspiré d’une légende populaire du nord, celle de Gargantua et des géants des Flandres. Cette légende n’est pas unique : en Russie, en Scandinavie, en Amérique, en Australie, en pays Dogon, Yoruba ou Inuit, en Chine, au Japon, en Inde, de multiples sources légendaires content les aventures des géants de jadis. D’où viennent ces traditions ?

« Dans le passé, longtemps avant que l’histoire n’ait été relatée, des géants marchaient sur la terre. Ils étaient les jardiniers de la terre, ceux qui viennent ici pour superviser le développement de la vie sur cette planète. Mais la race des géants n’était pas faite pour la vie terrestre.

C’est pourquoi, grâce à des moyens magiques » -ou plutôt grâce à la génétique- « la taille de ces êtres diminua jusqu’à rejoindre celle des humains, et ainsi ils furent en mesure de se mêler à eux sans être reconnus comme étant les jardiniers. » (source)T. Lobsang Rampa, C’était ainsi 

La Bible fait souvent intervenir des géants : les Néfilim étaient des êtres semi-divins. Le Roi Og, avec son lit en fer de 2 mètres de large sur 4,3 mètres de long, devait mesurer au moins 4 mètres. Le rival de David qui l’abattit avec sa fronde, le géant Goliath, mesurait près de 3 mètres.

La Bible, les visions, les contes de grand’mères, tout ça n’est guère probant, diront certains. Le doute est salutaire, aussi je ne les critiquerai pas. Pourtant si les géants étaient imaginaires, auraient-ils laissé leurs empreintes un peu partout sur cette planète ? On a vu la double empreinte d’un dieu, à Aïn Dara, en Syrie. Il aurait mesuré 20 mètres !!! 

On peut voir l’empreinte mystique du géant de Lepakshi, en Inde. Ou l’empreinte de géant en Grèce, et une autre, énorme, en Afrique du Sud. Les géants étaient partout, n’en déplaise aux esprits forts.

 

lakish-relief-688po

 

Les preuves sont nombreuses

A Rome, vers 235, César Maximin dit le Thrace avait un squelette de 2,59 mètres.

Un candidat sérieux pour la NBA ! Les mythes grecs distingue trois familles, les Cyclopes, géants primordiaux, maîtres de la foudre et du tonnerre ; les Titans, géants divins, maîtres de la vie, créateurs de l’Homme ; et enfin les Géants, bâtards divins, maîtres de la mort et de la destruction.

Zeus, le dieu des dieux, a hérité des Cyclopes sa maîtrise de la foudre. Titan lui-même, il peut se changer en géant ou en animal.

A travers toute la planète, sur tous les continents, on peut trouver de gigantesques empreintes de pieds humains fossilisées dans la roche. 

 

 

Des géants roux

La mythologie hindoue n’est pas avare non plus de géants de toutes sortes.

Les plus connus sont les dévas, des divinités inférieures qui se manifestent sous l’apparence d’êtres démesurés. Les demi-dieux comme Krishna ou Arjuna peuvent prendre l’apparence de géants.

La tradition celte a aussi ses géants, les légendaires Tuatha Dé Danaan, gens de la déesse Dana. Antérieurs aux Celtes d’Irlande, les Tuatha sont les bâtisseurs des mégalithes, comme les Ligures ou les Etrusques plus au sud.

Des centaines de découvertes controversées refont surface grâce à internet et aux archéologues amateurs qui, contrairement aux professionnels, peuvent s’exprimer librement. La plus grande empreinte connue est sur la plage de Tapak Tuan en Indonésie. L’empreinte mesure plus de 6 mètres, ce qui donnerait à son propriétaire la taille respectable de 25 mètres !

 

Amérique des géants

Mais la palme revient sans doute aux légendes nord-américaines. « Les Iroquois, les Osages, les Tuscaroras, les Hurons, les Omahas et beaucoup d’autres Indiens d’Amérique du Nord parlent tous des hommes géants qui vivaient autrefois et se promenaient dans les territoires de leurs ancêtres. Dans tous les états des USA, on trouve des récits sur ces anciens géants. » (source)

 

petite-femme-geant-moebius-jodo-688pxAu large de la côte californienne, d’anciens articles et rapports font état de milliers de squelettes géants aux cheveux blonds ou roux, d’artefacts pré-celtiques, de cercle de pierres très ancien (cromlech ?) et de trace de cheveux blonds ou roux.

L’occupation daterait de plus de 30.000 mille ans et aurait pris fin il y a environ 11.000 ans. Cette histoire intrigue et attire l’attention des touristes qui visitent l’étrange musée de Ralph Glidden sur l’île de Catalina…

En 1913 déjà, le Dr A. W. Furstenan –  naturaliste allemand – s’est emparé de l’histoire.

 

Il exhuma un squelette de 8 pieds accompagné de différents objets. On lui rapporta qu’autrefois un géant de noble race vivait là et que lui et ses descendants avaient disparus bien avant la venue de l’homme blanc.

Dans d’autres régions des USA, des légendes mais aussi d’anciennes coupures de presse font mention de semblables découvertes, soit hommes de grande taille ou géants, mais aussi tribus de grandes tailles à cheveux rouges. Faut-il y voir la trace des fameux Tuatha dé Danaan et plus tard des celtes ?

« Maintenant, le Kansas produit des milliers de crânes préhistoriques de géants, de type néandertalien. Dans ces crânes sont fichées des pointes de flèche. C’est une découverte archéologique majeure. En un mot, le site de la plus grande bataille préhistorique des États-Unis vient d’être trouvée près de la petite ville de Redlands, au Kansas. Il se trouve près de la rivière Arkansas, sur la frontière nord de la réserve indienne Choctaw.
 
Le professeur Edwin Walters, l’archéologue qui l’a découvert après de vastes fouilles, a acquis la conviction que près de 100 000 guerriers ont rencontré la mortdans cette bataille qui s’est déroulée il y a 20 000 ans. Il va un peu plus loin et déclare que la bataille a été livrée entre les dresseurs de collines et les Toltèques venus du Yucatan pour tenter de conquérir la vallée du Mississippi.
 
Les crânes ont un front étroit, en retrait et des queues saillantes et les squelettes varient considérablement en longueur, certains semblant être ceux des nains et d’autres d’une race géante. » (source)

 

Les géants de Sumer 

Les Sumériens eux aussi disaient que les premiers hommes étaient des géants. Ils trouvaient la chose assez commune pour la montrer dans leurs fresques.

A première vue, on ne remarque pas forcément la différence de taille : les petits personnages sont en arrière-plan, donc ils paraissent plus petits. Attention de ne pas raisonner en homme moderne.

Pour les anciens, les lois de la perspective étant inconnues, on ne faisait pas de différence de taille entre le premier et l’arrière-plan. Les petits personnages sont donc des hommes. Je précise : des adultes, et non des enfants. Des enfants seraient tous nus et ne porteraient pas d’armes Et les grands personnages sont donc des géants. On remarque d’ailleurs que les géants dominent les animaux. 

En Inde, une gigantesque empreinte de pied fait l’objet d’adoration depuis la nuit des temps. Le gaillard aurait pu franchir une rivière d’un seul pas. Pour lui, pas besoin de bottes de sept lieues !

 

nibelungen-geant-sk-688po

 

Un coeur de géant

On a retrouvé en Scandinavie le cœur momifié d’un géant nordique. L’inscription sur le coffret était écrite dans les anciennes runes nordiques.

Elle disait : « Voici ! Dans ce coffret se trouve le cœur du féroce et terrible géant connu sous le nom de Hrungnir, qui a été tué ce jour par Fafrd Rouge dont la bravoure et la ruse vivra pour toujours ! » Malheureusement, aucune date ne figurait sur l’inscription. On ne sait pas non plus si les tissus momifiés du coeur ont été examiné par des scientifiques afin de déterminer s’il s’agit bien d’un coeur humain surdimensionné.

 

Des squelettes géants partout !

Ne croyez pas ceux qui prétendent que les géants n’ont pas existé sous prétexte qu’ils n’auraient laissé aucune trace. D’innombrables squelettes gigantesques ont été découverts depuis longtemps. Mais de prestigieuses institutions, comme le Smithsonian Institute, sont fortement soupçonnées d’avoir détruit les preuves… Une liste impressionnante des géants recensés aux Etats-Unis est visible ici.

Au fil des siècles, on a déterré tant de fossiles humains géants que les scientifiques ne peuvent plus parler de singularités. Une légende indienne du Nevada parle de géants roux de 4 mètres qui vivaient dans la région quand ils sont arrivés. La légende dit que les Indiens ont fini par massacrer les géants dans une grotte. Des fouilles dans le guano en 1911 ont exhumé cette mâchoire humaine géante. Elle est comparée à la mâchoire d’un homme normal. En 1931, deux squelettes de géants ont été trouvés dans le lit d’un lac. L’un mesurait 2 m 50, L’autre  de haut, l’autre un peu moins de 3 mètres.

« Un squelette humain de 4,57 m a été trouvé dans la vallée de l’Euphrate, au sud-est de la Turquie, dans les années 50, pendant la construction d’une route. Beaucoup de tombeaux contenant des géants ont été découverts là-bas.

A Gargayan (Philippines), on a trouvé le squelette d’un géant qui ne mesurait pas moins de 5,18 m. Ses incisives avaient 7,5 cm de longueur et 5 cm de largeur.

Des ossements appartenant à d’autres humains grands de 3 m ont été découverts dans le Sud Est de la Chine. Le Dr Pei Wen Chung, paléontologiste de renommée mondiale, affirme que ces restes datent de 300.000 ans. 

 

Des faits attestés en grand nombre

En 1577, en Suisse, dans le canton de Luzerne, un chêne déraciné révèle un squelette humain de plus de 6 mètres.

En 1613, près du château de Chaumont, France, un squelette presque complet de 8 mètres est exhumé. 

En 1879, un squelette humain de 2,64 mètres a été récupéré sous un monticule en pierre, à Brewersville, (USA).(Source)Dinosaure, par Dr. Carl Baugh

En 1931, deux squelettes de 3,50 m ont été trouvés, l’un dans une mine de houille italienne, (Source)Nouvelles d’Indianapolis du 10-11-1975. Cité dans « Reader’s digest, mystères de l’inexpliqué » et l’autre dans le lac Humbolt (USA).  (Source)Revue De Lovelock – Mineur 19 Juin 1931.

 

anu-sumer-AhuTongariki-688po

 

De toutes les tailles

La découverte la plus invraisemblable eut lieu près de Carthage, du temps où la ville existait encore, il y a 23 siècles : des terrassiers ont exhumé deux squelettes humains de onze mètres !

Près d ‘Agadir,Maroc on aurait mis au jour un atelier d’outils préhistoriques daté lui aussi de 300.000 ans. Parmi d’autres objets, il y avait des bifaces d’un poids de 8 kg et leur préhension exige la main d’un géant d’au moins 4 m. » (source)Cremo et Thomson, L’histoire secrète de l’espèce humaine. Au Texas, dans la Vallée des Géants, le Dr C.N. Dougherty rapporte qu’on a trouvé « des centaines de traces de sauriens de différentes espèces et, dans chaque cas, elles s’accompagnaient de traces géantes de pas humains. »  A Mount Victoria,Arkansas, USA même scénario : le Dr Rex Gilroy,archéologue australien, directeur du Mount York Natural History Museum a récemment découvert  « des empreintes fossiles de pieds de géant dont l’authenticité ne saurait être mise en doute. » (source)Cremo et Thomson, L’histoire secrète de l’espèce humaine  

 

Les outils et les empreintes

Citons encore la découverte, près de Valence (France) en 1456, d’un squelette qui mesurait plus de 7 mètres. Même si les photos font défaut, et pour cause, les témoins dignes de foi écartent toute idée du canular.

Encore une trace convaincante : voyez les proportions délirantes de ces silex. Si ces silex ont été taillés pour s’adapter à une main, cette main devait être celle d’un fameux géant.

On peut en juger d’après la taille minuscule d’une main adulte, à côté de ces racloirs préhistoriques gigantesques.

 

dr-schoch-empreinte-geant-afrique-sud-688po

 

En 2014, le docteur Schoch s’est fait tirer le portrait en Afrique du Sud près d’une empreinte de géant qui mesure 1m50. Ce qui ferait quand même des gaillards de 12 mètres de haut. Quand on a cette taille, il est aisé de construire des murailles cyclopéennes. 

Cette empreinte géante semble accréditer à la fois leur présence sur terre et leur capacité à rendre la pierre molle, comme on en jugera. Sur la photo qui suit, on voit le détail de l’empreinte, assez réaliste pour qu’on ne puisse croire à une plaisanterie.

Pourtant avérés, ces faits semblent trop énormes pour que la science les remarque et s’y intéresse. 

 

L’enfant géant du Pérou 

Le crâne momifié d’un enfant géant, trouvé à Cuzco, au Pérou, se trouve actuellement au Musée Andinos Ritos, au sud-est de Lima. 

« Un trou au sommet du crâne indique la fontanelle, une zone de tissu conjonctif au sommet de la tête d’un bébé qui se remplit d’os par la suite. Comme celui d’un très jeune enfant, le crâne est plus grand que le reste du corps. Mais la caractéristique la plus étrange est que ce crâne mesure 50 cm, il est donc plus grand qu’un crâne d’adulte ! De plus, il a des molaires qui apparaissent généralement entre 13 et 19 mois. Nous avons donc ici un enfant de moins de deux ans avec une énorme tête ». (source) A cette échelle, le corps de l’adulte aurait mesuré plus de cinq mètres !

Il y a enfin cette vidéo fascinante, un film japonais du 19e siècle, où l’on voit évoluer un géant d’une belle taille.

Alors que croire ? Les géants ont marché sur cette terre. Nous en avons énuméré quelques-unes de leurs traces les plus parlantes. Si nous n’en avons pas plus, c’est parce que les géants ont quitté la terre avec armes et bagages.

Ils sont repartis d’où ils étaient venus : chez eux, là-haut, dans les étoiles.

 

David_thanking_God_after_the_death_of_Goliath-Italian_anon-688po

 

D’autres traces de géants plus étonnantes encore se retrouvent partout sur terre. Voyez plutôt.

 

Nous sommes tous des visiteurs de ce temps, de ce lieu. Nous ne faisons que les traverser. Notre but ici est d’observer, d’apprendre, de grandir, d’aimer… Après quoi nous rentrons à la maison.
Sagesse aborigène