Zeus le Père

zeus-le-pere-688po

 

Dans la mythologie grecque, le premier maître de la Terre fut Ciel (Ouranos). Puis son fils Temps (Cronos ou Cronus) renverse Ciel pour régner à sa place. Plus tard, chacun son tour, son fils Dieu (Zeus) va squatter le trône. Monarque absolu, il régnera sans partage sur les hommes et les dieux.

Après avoir éliminé son père, Cronos le Temps règne seul sur le monde : il a plongé ses frères et sœurs dans les Enfers. Quant aux enfants que lui donne sa femme Rhéa, il les dévore dès leur naissance. On en a guillotiné pour moins que ça. Mais passons. Lorsque Zeus est sur le point de naître, Rhéa s’enfuit secrètement vers la Crète, où elle met l’enfant au monde. Et, donnant à une pierre l’apparence d’un nouveau-né, elle la présente à Cronos qui l’avale sans difficulté. Est-il bêta !

Le petit Zeus grandit en tétant le lait de la chèvre Amalthée. Vingt ans après, Zeus donne à Cronos une drogue qui lui fait vomir ses enfants les Titans, frères et soeurs de Zeus. Puis il délivre les Cyclopes du Tartare, et tous s’unissent dans une guerre sans merci contre Cronos : la Titanomachie. Cronos et les Titans sont à leur tour jetés dans le Tartare. Mais Gaïa,La Terre. mécontente du sort réservé aux Titans, fait appel aux Géants qui se mettent à brandir des arbres enflammés et d’énormes rochers. Les Olympiens interviennent alors avec leurs propres armes : Zeus saisit son foudre, Athéna prend l’égideBouclier de Zeus, qu’il confiait souvent à sa fille Athéna Dionysos brandit le thyrse,Arme de Dyonisos, qu’on symbolise sous la forme d’un long bâton décoré de feuilles de vigne et de lierre, se terminant par une pomme de pin; Mais à l’époque de la Titanomachie, c’était, n’en doutons pas, une arme moins symbolique. Héraclès lance ses flèches, et tous concourent à une seconde victoire.

Pas facile d’en finir avec son père, hein, mon Zeus ? D’autant que ton père, le vieux Cronos, en a pas mal bavé pour en finir avec le sien, Ouranos-le-Ciel, qui était venu des étoiles. Entre les lignes, la Théogonie de Hésiode nous permet de croire que Ouranos et les Titans sont des aliens. Zeus n’a-t-il pas coutume de transformer les uns et les autres en étoiles, comme il a fait pour son fils Chiron le centaure, ou pour ses sept nièces, les Pléiades ? Donc, à deux reprises, Zeus et sa bande ont défait l’armée de Cronos. Gaïa fait alors une dernière tentative, et, s’unissant au Tartare, met au monde Typhon, un monstre plus imposant que les Géants, dont la tête touche les étoiles et qui possède à la place des doigts cent têtes de dragon.

 

femme-lutinee-par-dieu-688po

 

Les épisodes du combat se déroulent dans le monde entier jusqu’au moment où Zeus, à l’aide du tonnerre et de la foudre, écrase son adversaire sous l’Etna, en Sicile. Désormais, l’autorité de Zeus est assurée. Les Olympiens se partagent le pouvoir. La race d’or va disparaître avec les géants. Très bientôt, l’homme standard va faire son entrée

En clair, ce mythe comme celui de Cronos nous disent qu’une autre espèce est venue des étoiles, Ouranos le Peuple du Ciel. Cette espèce s’est croisé avec Gaïa le Peuple de la Terre, engendrant la race d’or : ce sont des hommes surpuissants, surdoués, « maîtres d’eux-mêmes comme de l’univers. »Prométhée enchaîné, par Eschyle, traduction de Jean-Claude Devictor Le Peuple du Ciel avait une base stellaire sur Titan, quatrième lune de Saturne (c’est à dire Cronos), aussi les nomma-t-on les Titans.  Je sais que le nom de la lune de Saturne fut donné longtemps après, mais j’énonce un fait. « Time is an ocean but it ends at the shore » Dylan sang.

Sous la conduite de Dieu,Autre nom de Zeus, du grec theos ceux de Titan mirent fin à l’âge d’or du Temps interminable. C’est à dire que la durée de vie humaine se trouva d’un coup très raccourcie, et très diminués les pouvoirs de l’esprit dont usaient les Titans avec tant de facilité. C’est à dire que notre espèce vient de faire irruption sur la scène planétaire. Fabriquée pour les besoins et les désirs des dieux. Sombre dimanche ! 

Et ce n’est pas fini.

 

Catastrophes 

Une collision météoritique ou une erreur de pilotage du vaisseau spatial Atlantide déséquilibra la terre qui prit son inclinaison sur l’écliptique. La violence du choc a fait jaillir une vague démesurée. Déluge se nomme cette vague dont la crête s’élève à quatre kilomètres, accompagnée de dizaines d’éruptions volcaniques : voici qui explique la taille gigantesque et les cent têtes de dragons de ce dieu Déluge, dans la mythologie gréco-romaine. La catastrophe fut planétaire, qui se couronna en Europe par une terrible éruption de l’Etna. Ainsi se remettent en place tous les éléments du récit : fin d’une époque heureuse.

Quand Zeus détrône son père Cronos, ce dernier trouve refuge dans les profondeurs de la terre, où s’étaient réfugiés aussi les Titans et les Hécatonchires. Ici, le mythe d’origine est sauf. Ce qui arrive à Cronos et aux premiers Titans retrace une part de notre histoire. Car oui, nous avons passé une éternité dans les profondeurs de la terre. Le temps qu’un hiver nucléaire laisse la place à un nouveau printemps. Cet hiver-là dura cent mille ans

 

zeus-ammon-rama-pithye-lybienne-688po

 

Les dieux Olympiens habitaient-ils vraiment sur le Mont Olympe ? Je ne le pense pas. Disons que pour les Grecs de l’époque, le seul moyen d’aller voir les dieux était de grimper au sommet du Mont Olympe. A quoi bon, si les dieux n’y étaient pas ? Afin de prendre la navette pour Hyperborée, gigantesque île spatiale sous dôme de cristal, suspendue telle une autre lune dans le ciel du pôle nord. Elle était si pure et si blanche au-dessus de la banquise que les Celtes l’ont nommée Gwenwed, le Cercle de Lumière Blanche.

Au sommet du Mont Olympe, en effet, une piste avait été aménagée qui permettait aux engins divins d’atterrir et de décoller. Le Mont Olympe, à sa façon, était donc un des trônes de Salomon, une de ces pyramides tronquées où les dieux posaient leurs oiseaux de métal et de verre. Cette piste d’atterrissage antique est encore parfaitement visible au sommet de l’Olympe, comme le montre cette vidéo. Devinez comment on l’appelle ? Le Fauteuil de Zeus. Rien que ça. A rapprocher des cathédrales dont le nom signifie Chaise Dieu. Ainsi chaque royaume contrôlé par les dieux d’Hyperborée possédait son trône de Salomon, sa piste d’atterrissage en hauteur. Citons l’astroport du Taurus et celui de Babel, Tihuanaco, et tous les sites cyclopéens en altitude. On trouve ces pistes faites de blocs énormes à travers toute la terre, depuis la Russie jusqu’en Océanie, du Montana jusqu’en Terre de Feu, de l’île de Pâques jusqu’en Australie, en Chine, au Japon, en Corée, en Thaïlande… Mais le principal astroport divin était à Baalbek, au Liban.

 

Zeus ou Héra ?

Avant de clore ce chapitre, je dois faire part d’un doute à mes lecteurs. Un sérieux doute. La mythologie grecque nous donne de Zeus le Père une image troublante, incohérente. Le dieu des dieux est versatile, volage, grivois, incestueux, badin, caractériel, orgueilleux, rancunier, et surtout incapable de diriger un pays, sans parler d’un monde. Est-ce vraiment ce vil séducteur qui a géré l’imposante entreprise de terraformation de la Terre ? A-t-il vraiment les qualités d’un chef, d’un meneur d’hommes, d’un leader indiscutable ? Ou serait-il seulement le compagnon de celle qui décide et qui gère, la Grande Déesse Héra ? 

 

venus-willendorf-autres-venus-prehist-688po

 

Il semble que toutes les mythologies aient été réécrites pour supprimer le long règne des Matriarches, qui fut un véritable traumatisme pour les premiers mâles de notre humanité. Il semble que la Femme, et non l’Homme, soit apparue en premier sur le sol de cette planète. Il semble que les anciens astronautes n’avaient pas besoin de mâles, mais simplement de femelles pour leur plaisir. Il semble que la dictature des Matriarques a fait la loi sur Terre pendant de longs millénaires.

Il semble que cet épisode ait connu une fin tragique. Il semble que les pouvoirs magiques des sorcières et des druidesses aient dépassé tout ce qu’on imagine aujourd’hui. Il semble que la violence cruelle des Amazones ait tant traumatisé les hommes qu’ils décidèrent de maintenir les femmes à naître dans un état de soumission totale. Il semble que les sorcières brûlées sur le bûcher aient payé pour ces temps de terreur. Il semble que le petit Zeus n’ait été, au bout du compte, que le prince consort de la Grande Déesse Héra aussi nommée Hathor, qui a connu bien des amants…