Teste ta vitalité

Tu te sens fatigué au réveil ? Tu n’as plus la forme ? Tu n’as plus la pêche ni la patate ? Tu n’as plus de goût pour la nourriture ? Les bons petits plats te laissent de marbre ? Le marbre te laisse froid ? Holà, ça sent le sapin !

Non, je rigole… Rassure-toi. La méforme, ça arrive. Pour éviter que ça traîne ou que ça empire, il faut réagir. mais sans précipitation. Avant d’accuser un virus inconnu et te bourrer d’antibiotiques qui ne serviront qu’à t’abattre davantage, prends le temps, c’est bon pour la santé. Prends le temps de mesurer ton taux de vitalité. Le pendule t’y aidera.

Bien sûr, rien ne remplace une consultation chez ton médecin traitant. La mesure du taux vibratoire permet juste d’avoir une meilleure idée de ce qui t’arrive. Souvent ces coups de barre intempestifs n’ont pas d’autre cause qu’une banale chute de vitalité. Et ceci peut être rectifié, même à distance, par un radiesthésiste géobiologue. Il se peut aussi que la chute de vitalité soit liée à des facteurs morbides, et là, retour à la case médecin traitant.

Avec toutes les précautions d’usage, je voudrais donner quelques notions de radiesthésie. Si tu possèdes un pendule, le paragraphe suivant n’est pas pour toi. Si tu sais t’en servir, les deux paragraphes suivants peuvent être sautés. Hop ! Hop ! Vive la glisse ! Un chouya de piste noire, et tu rattrapes la piste rouge au virage suivant.

Tuto : le pendule

Si tu n’as pas de pendule, trouve près de toi de quoi t’en faire un. C’est très facile, même si tu vis sur une île déserte. D’ailleurs elle n’est plus déserte depuis que tu y es. Trouve un  truc un peu lourd, de quoi tendre le bout de ficelle qui traîne au fond  de ta poche. Un caillou. Une médaille. Une bague. Un œil de verre ?

Mais non ! Un boulon fera l’affaire, il est déjà troué, donc facile à accrocher. Le boulon d’une main, la ficelle de l’autre, tu vas bien trouver comment les assembler. Bravo ! Ton pendule est prêt.

Le pendule doit être tenu d’une main qui ne tremble pas. Efforce-toi à l’immobilité, pour ne pas imprimer un mouvement à l’instrument très sensible. La longueur de ficelle n’excèdera pas 25 cm. Je la préfère plus courte, mais c’est une question de goût.

Pour tester la vitalité, tu vas lancer ton pendule droit devant toi au dessus du cadran, c’est à dire dans la direction du 50, qui est le point mort. Ensuite, sans bouger la main ni les doigts, observe où se dirige le pendule. Il va bouger puis se stabiliser sur un chiffre. Tu n’auras plus qu’à interpréter le résultat.

Interpréter

Voici quelques repères pour commencer, avec l’habitude tu vas trouver les tiens. La bonne santé va de 60, tu te sens bien — à 70, tu te sens vraiment très bien. Impossible de tomber malade à ce niveau vibratoire. La forme olympique est à 80.

Plus haut, c’est une autre affaire. 90 est le taux de vitalité des grands mystiques, des méditants, des vieux sadhus ayant accompli les quatre étapes rituelles, des vieux sorciers yaquis ou bretons, des grands initiés et autres graines divines. 100 est le seuil de la divinité. Réservé aux dieux.

50 n’est ni bon ni mauvais. 40 est la méforme, tu te sens patraque.  30, tu n’as plus d’énergie. Le moindre effort te laisse à plat. Tu te fous de tout, tu bougonnes sans arrêt. 20, tu es malade au lit. 

En dessous de 20, tu tires la tronche et tu as très mauvaise mine. 10, La cure de sommeil est contre-indiquée, tu dors déjà les trois quarts du temps. 0, adieu, mort du corps physique.

Rire de tout

Avant de commander ton cercueil, lis ceci : le taux de vitalité peut varier dans d’importantes proportions au cours d’une même journée. Digestion difficile, contrariété, émotion négative, douleur, autant de facteurs qui abaissent sévèrement ce taux. Si le résultat t’étonne ou te déplaît, recommence la mesure deux heures plus tard, ou le lendemain.

Après une bonne nuit de sommeil, dans la fraîcheur de l’aube, les résultats sont plus fiables. C’est vrai pour moi qui suis du matin. Les lève-tard préféreront le début de soirée.

Donc pas de précipitation, ni aucune inquiétude. Certains sujets foncièrement pessimistes vont influencer à leur insu la marche du pendule pour obtenir un résultat plus négatif. D’autres, à l’opposé, d’un naturel satisfait, ont une si bonne opinion d’eux-mêmes qu’ils font monter le pendule au-delà de leur niveau réel.

Même à distance

Si tu veux t’amuser en apprenant, sache qu’il y a bien d’autres façons d’utiliser ce cadran. Par exemple tu peux mesurer le taux de vitalité d’une autre personne, d’une entreprise, d’un objet connecté, d’une voiture, que sais-je encore ? La maison où tu habites ? Bien sûr. Ta chambre, ton living. Mais oui, ce cadran simple peut remplacer le cadran bovis. Une bonne façon de s’initier au pendule.

Pour tester une autre personne, tu n’as pas besoin d’être en sa présence. Pense à elle. Si tu n’obtiens pas de résultat probant de cette façon, regarde une photo de cette personne. Là ça va marcher. Pour tester un lieu, il suffit de montrer du doigt l’endroit où il se trouve sur une carte, un plan, une photo aérienne, etc. Tu peux aussi écrire l’adresse du lieu à tester, et observer ton pendule tandis que tu montres l’adresse.

Idem pour une entreprise. Pour un objet, c’est très simple s’il est devant toi. Mais tu peux aussi l’évaluer à distance en utilisant les trucs que je viens de te donner ou d’autres que tu ne vas pas manquer d’inventer toi-même.

Passe-temps

L’usage du pendule et de ce cadran peut te donner de précieuses indications. Avec l’habitude, tu n’auras plus besoin du cadran, tu sauras l’imaginer. Par la suite, tu vas étalonner tes perceptions subtiles, tu sauras lire les réactions les plus fines de ton corps, et tu n’auras plus besoin ni du cadran ni du pendule pour voir et pour savoir.

Pas d’inquiétude. La radiesthésie n’est pas une science exacte. C’est un passe-temps. Ou pour Tryphon Tournesol, une passion. Comme pour l’illustre Bovis, inventeur de l’échelle du même nom — son double portrait ouvre cet article.

Aussi génial qu’il puisse être, un radiesthésiste n’est pas un magicien. L’art qu’il pratique sera sans doute une science un jour, mais pas tout de suite. Les résultats sont étroitement liés au don du praticien, ou à son absence de don. Et puis, comme toujours, il s’agit de croire sans y croire

À toi de jouer. Teste ton talent. Ta main bien immobile. Que tu le veuilles ou non, ton inconscient dicte les oscillations du pendule. Pas de magie là-dedans. Ce petit morceau de bois, de pierre, de verre ou de métal n’est pas animé d’une vie propre. Il t’obéit, un point c’est tout.

Disons que c’est un gadget qui permet de lire dans l’inconscient les réponses que tu n’as pas à l’esprit. Mais le pouvoir de voir ce qui est caché n’est ni dans le pendule ni dans le cadran. Il est en toi.