Cristal qui songe

earth-core-688po

 

Il y a bien longtemps, notre espèce a été modifiée par de puissants visiteurs venus d’une étoile lointaine. Ils ont appris à nos ancêtres primitifs tout ce dont les gens développées et civilisés ont besoin.

Cette planète a été terraformée, c’est à dire adaptée aux critères de survie et de confort exigés par les agences de voyages galactiques. Voilà pourquoi de nombreuses espèces exotiques nous rendent visite.

Comme nos terraformeurs appartenaient à une civilisation très ancienne, leur degré de développement dépassait largement le nôtre. Voilà pourquoi nos ancêtres primitifs les ont appelés des dieux. Certains auteurs les ont appelés Atlantes, d’autres Hyperboréens, mais ils appartiennent tous à la même bande. La cristallographie et la cristallothérapie font partie des sciences et techniques que nous ont enseigné les Atlantes et des dieux d’avant. Durant des dizaines de millénaires, ces demi-dieux avaient eu tout le temps de développer les sciences et les techniques les plus diverses. 

Ils privilégiaient un but qui n’est manifestement plus le nôtre : le développement personnel. La recherche de l’éveil était au centre de leurs préoccupations. Le cristal et ses innombrables applications était donc au centre de leur science.

Ils connaissaient le cristal qui soigne, le cristal-laser et le cristal-mémoire… Qui plus est, ces surdoués possédaient une fabuleux secret.

Leurs géologues et leurs pilotes spatiaux savaient fort bien que chaque planète émet sa note dans l’harmonie des sphères. C’est une des bases du système de guidage spatial en service dans notre galaxie, la Voie Lactée. 

 

planisphere-hyperboree-pop-sk-688po

 

La note de la Terre est le fa dièse, un fa dièse modulé qui signe la 3e planète du système solaire sur les sonars de tous les vaisseaux intergalactiques. Les visiteurs Atlantes savaient que la terre est un être vivant, plus précisément un être organique. Quel est donc l’organe qui permet à la terre d’émettre sa note ? Ils l’ont traqué jusqu’au Centre Terre. 

Là ils ont assisté à un spectacle fascinant. Dans une lumière bleutée, cristalline, irréelle, le centre-terre émet sa note, ce fulgurant fa dièse finalisé qui fait tout vibrer dans la masse énorme de la planète.

  

Le cristal centre 

Cristal, comme l’avait annoncé la légende, le centre terre est un cristal géant. Palpitant, fragile et fort, le Cristal Centre hulule à l’infini son chant de baleine. Sa vibration cristalline, envoûtante et paisible, maintient en éveil le monde des grandes profondeurs.  

 

cristal-glace-688po

 

Au fin fond des abysses, sous la roche en fusion, sous l’acier des forges d’Héphaistos, sous la torpeur brûlante, irrespirable des Enfers et sous le gouffre du Tartare, le centre terre est un monde creux comme l’ont annoncé nos légendes, et dans ce monde un coeur-soleil palpite, c’est le cristal centre.

On peut y vivre, des hommes légendaires y ont vécu, certains y vivraient encore.

Pourtant nos géologues riraient très fort des théories atlantes. Les géologues ont fait des études, ce sont des gens sérieux, ils ne peuvent pas admettre cette fumeuse histoire de cristal soleil et de centre vide. Tant pis pour eux. Les gens simples savent écouter la nature au lieu de vieux profs décatis. En guise de livres, ils préfèrent lire les signes du ciel. Et le chant du vent leur chuchote les secrets des pierres. 

Les pierres sont les témoins ancestraux de l’aventure cosmique et de son point culminant dans ce coin de l’univers : l’espèce humaine.

A ce titre, elles sont tout à fait prêtes à collaborer avec celui qui les respecte. Il entrera en contact avec une pierre, grande ou petite, en posant sa main ou son front sur elle. Et il laissera le caméscope minéral lui projeter dans la tête les aventures dont la pierre fut le témoin impassible.

N’importe quelle roche fera l’affaire : dolmen, cul de basse fosse, ruines, pierres tombales. Innombrables sont les entrées de la Mémoire du Monde. Choisissez la voie royale, la reine des pierres, l’or minéral : le cristal. 

A son tour, Moebius a nourri le mythe d’un énorme cristal, noyau de la terre, qu’il a nommé le Cristal Centre. Cette légende très ancienne, il l’a puisée dans les annales akashiques.

 

muse-par-Mucha-200poLes grands artistes, les poètes et les visionnaires inspirés, les chamans puissants savent se rendre en ce lieu où se conserve la mémoire du monde. C’est là qu’ils rencontrent leur muse, leur inspiratrice, leur guide. C’est là qu’ils reçoivent l’inspiration, qui est le souvenir antérieur, et que nous appelons l’imagination. Comme le hasard, l’imagination n’existe pas. Tout est donné, les humains reçoivent tout. Vision flagrante d’un gigantesque crâne de cristal où tournent depuis toujours toutes les images du monde passé, présent et à venir, toutes les vues des univers parallèles et toutes les visions des mondes possibles.

 

Amplifiées à l’infini par la résonance moléculaire du cristal de quartz, les images sont démultipliées par l’effet holographique du rêve absolu.

Leur assemblages kaléïdoscopiques génèrent des situations infinies qui s’ordonnent pour former toutes les vies de tous les êtres, et se brouillent pour s’agencer chaque fois de manière inédite.

« Cristal qui songe » est l’esprit, le cœur et la mémoire de notre planète-mère. Est-ce un computeur ? Est-ce un organe vivant ?

Est-ce l’interface indispensable entre la matière et l’esprit ? Est-ce un outil d’exploration des possibles ? Est-ce l’œil de Dieu qui seul sait voir où le regard ne porte pas ? Est-ce le siège central des annales akashiques ?

Est-ce le délire de poètes en bordée ? La vérité, si elle existe au singulier, se trouve sans doute à mi-chemin de toutes ces pistes. 

 

crystal-skull-688po

 

Au cœur de la sphère des possibles,
comme un grand crâne de cristal, à l’infini, qui songe.
En fa dièse fréquence terre.

 

Cristal ta structure intime organise la lumière. Cristal clavicule tu ouvres la mémoire du monde. Cristal clairvoyant tu vaux mille fois l’or. (Lao Surlam)

 

L’histoire enseigne aux historiens comment il faut la falsifier. 
Stanislaw Jerzy Lec