Nos corps et nos auras

 

Les Templiers font rêver. Et d’abord leur trésor, cet Or que certains cherchent encore. Pour moi le plus précieux trésor des Templiers est méconnu. Ce sont leurs pratiques d’éveil. C’est l’Or du chemin intérieur qu’ils ont développé au contact des Sarrasins et avec leurs découvertes sous le Temple de Jérusalem. Ce dont je vais vous parler doit beaucoup à leurs recherches ésotériques.

 

« Non nobis Domine, non nobis, sed nomini tuo da gloriam. »

« La gloire n’est pas pour nous, Seigneur, pas pour nous, mais que ton nom la reçoive toute. »

Telle était la devise des Templiers que je pourrais faire mienne. Ils croyaient en un Seigneur Tout-Puissant, moi aussi. S’ils se disaient chrétiens, ils priaient un christ oublié. Moi aussi. Ils se disaient disciples de Jésus, moi pas. Mais eux, ils n’avaient pas le choix de leur foi.

S’ils avaient renié le Nazaréen, les foudres de la Sainte Inquisition se seraient abattues sur leur tête. Alors adieu les Pauvres Chevaliers du Christ. C’est comme ça qu‘ils ont fini sur le bûcher. Diable merci, l’Inquisition n’existe plus. Officiellement. Dans notre pays, il n’y a pas de religion d’état. Officiellement. Garanti par la constitution. Les Français sont libres de croire ou de ne pas croire. Officiellement. Mais bon… J’ai choisi de croire sans y croire.

 Les Templiers ont pour un temps ravivé la mémoire du sacré sur les terres d’Occident. Plus fort encore : le feu des bûchers a tué le corps, mais l’esprit demeure. Clairvoyance, Lumière, Éveil, telle est la C.L.É. du Temple.

 

Nos corps et nos auras

Au regard du clairvoyant, l’être humain apparaît comme une amande lumineuse de plusieurs mètres de hauteur. En scrutant mieux, il constatera que cette amande de lumière est entourée de plusieurs zones de luminosité plus douce, colorée différemment. La dernière de ces zones de pur esprit peut se trouver à une dizaine de mètres du sujet. J’avance ces distances avec précaution : recherches en cours, je n’ai pas assez de données pour affirmer. Il me semble d’ailleurs qu’en cinq ans, les distances ont déjà changé. L’accélération que nous vivons en ce moment est prodigieuse. Tout ce qui était fixe devient mouvance. Le mouvement est partout, on ne peut pas le manquer. Comment se fixer dans cette vapeur ? Deviens papillon. Libère-toi de tout ce qui pèse, attache, retient. Telle est la leçon de l’aura. Qui la suit quitte la vie. Un choix.

Nous n’avons que deux corps proprement dits : le corps physique et le corps subtil (ou corps étherique). Vous trouverez d’autres descriptions ailleurs, je ne me fonde que sur mon ressenti. Je suis voyant guérisseur et bio-énergéticien. Ma pratique est ma seule source, avec les innombrables leçons de mes vies antérieures, dont 23 me sont accessibles. Aucun auteur ne décrit ta réalité. Les auteurs écrivent ce qu’ils imaginent selon leur niveau de perception. Aussi je conseille à chacun de ne se fier qu’au sien.

Libre à chacun de croire au mythe des sept corps subtils, sept ça sonne bien, ça fait sacré, mais pour un clairvoyant ça déconne dès le début. On ne peut pas additionner des choux et des navets. Encore moins des choux, des navets et des silences. Nos trois composants sont aussi différents.

L’âme n’a rien d’un corps. L’esprit non plus. On n’additionne pas des silences et des navets.

-Le corps physique est connu de chacun. Il n’a qu’un seul niveau.

-Le corps-esprit comprend trois niveaux, le corps subtil ou corps du cœur, le corps éthérique et le corps astral qui englobe les deux précédents. La tradition appelle ce corps-esprit la triple empreinte, ou plus simplement l’Empreinte. Il y a autant d’empreintes que d’êtres. Tous les empreintes sont uniques.

-L’aura comprend aussi trois niveaux, purement spirituels. C’est par l’aura que nous nous relions aux plans supérieurs d’existence. Aussi la tradition l’appelle-t-elle la triple antenne, ou plus simplement l’Antenne.

 

 

 

1 Le corps physique

Le corps physique désigne la partie la plus dense de l’être humain. C’est l’enveloppe matérielle et visible de l’âme qui lui permet d’appréhender le monde des formes. Associé à l’élément terre, le corps physique est doté d’une conscience somatique. Elle agit au niveau cellulaire, sans le recours au mental. Seule cette conscience somatique trouvera refuge dans la Soi au moment de l’éveil. Le reste de la conscience, je l’appelle le mental ou l’ego. Il disparaît è la mort du corps physique.

 

2 Le corps éthérique

Le corps éthérique regroupe trois corps que j’appelle les corps subtils — selon la terminologie de l’école de Rochefort. Interface entre le physique et l’astral, ces trois couches subtiles  incarnent différent niveaux de vitalité ou d’énergie. Double parfait du corps physique, le corps éthérique donne vie à la structure mécanique du corps.  Il reçoit et distribue toutes les forces vitales qui émanent du Soleil, du Cosmos et de la Terre, conditions de la santé physique. Il recueille la force vitale, il la filtre et il la distribue à travers les divers canaux d’énergie.

Une première couche se situe à quelques centimètres de la peau. Sur cette couche on peut sentir le schéma énergétique, éprouver l’énergie de la kundalini, palper les chakras et désengorger les blocages sur le canal central sushumna, ou sur les canaux latéraux entrelacés, ida et pingala. Dans le reki archaïque que je pratique, l’essentiel des passes subtiles s’effectuent sur cette couche éthérique. Il n’y a pas de contact direct avec le corps physique : je travaille sur son moniteur, à savoir la première couche du corps subtil.

 

 

3.1 L’aura

L’aura n’est plus un corps à proprement parler, mais plutôt un Esprit ou une Âme. Dans les couches lumineuses appelées l’aura, il n’a pas de matière. Le corps physique est composé de matière dense. Les corps subtils ou empreintes mi-matériels, mi-spirituels, sont composé de matière raréfiée.  L’aura n’est que pure lumière et ne mérite donc pas le mot corps, trop physique pour elle.

C’est schématiquement une “bulle” ovoïde qui entoure l’ensemble corps physique-corps éthérique, il mesure entre 1 mètre 50 et 4 à 5 mètres de diamètre. Le corps Astral est l’un des plans de l’être qui va être le plus en relation avec les ressentis, avec les émotions, c’est dans le corps Astral que nous allons trouver les indices de problèmes de santé qui ne sont pas encore manifestés dans le corps physique. Le corps Astral à la propriété de modifier sa forme et son volume en fonction des ressentis : si vous approchez de quelqu’un, un produit qui est bon pour sa santé…, cette “enveloppe” va s’élargir, “venir à la rencontre” du produit, si le produit est mauvais, elle va au contraire se rétracter. De même pour les rencontres entre individus : “l’aura” va s’élargir s’il y a sympathie ou amour, ou au contraire se rétrécir, se recroqueviller s’il y a crainte ou sentiment d’hostilité. C’est aussi dans le corps Astral que va se faire sentir la présence d’entités dites “astrales”, c’est-à-dire “Ames errantes”, lorsqu’il y a “vampirisation” de l’énergie. La purification du corps astral est très importante pour qui veut avancer sur le chemin de l’évolution spirituelle.

Par les sens nous sommes en contact avec beaucoup d’impressions et d’émotions. Trous les messages véhiculés par le cinéma, la télévision et la publicité s’impriment dans notre corps astral comme la vision d’une cascade ou d’un coucher de soleil. Certains des messages que notre corps astral reçoit sont de véritables pollutions psychiques, comme la violence, le sexe ou l’horreur donc nous sommes abondamment nourris. Tant que le corps astral est soumis à cette agression sensorielle, il ne peut s’apaiser et le travail intérieur est compromis.

Le corps aurique ou l’aura se subdivise en trois couches qu’on appelle improprement trois corps. L’aura est constituée de trois couches successives, ce qui ne signifie pas que l’aura est un corps

3.2 Le Récepteur

Autour du corps Astral se trouve le corps Mental, qui peut atteindre plusieurs mètres de diamètre. Matérialisé et animé par nos pensées, nos idées, sa structure est moins dense que celle du corps Astral. Plus les pensées sont vives et les connaissances spirituelles profondes, plus les couleurs du véhicule mental sont claires et rayonnantes. Ce plan de l’individu est véritablement le reflet profond de sa personnalité. Le corps mental peut être le siège de la création de “Formes-Pensées”. C’est aussi le résultat de nos obsessions ou craintes, que notre esprit est capable de concrétiser. Ces dernières vont prendre une véritable consistance énergétique mesurable. Ces formes-pensées étant la plupart du temps le résultat de nos peurs ou de nos obsessions, elles ont très souvent des Taux d’énergie très négatifs. Le corps Mental peut aussi être “vampirisé” par des entités qui ne sont pas des “Ames errantes”, mais des entités parasites, souvent dangereuses.

3.3 Le Transcendant

Comprend ce qu’on appelle parfois Le corps causal et Le corps bouddhique. Les dimensions en sont extrêmement variables en fonction de la spiritualité de l’individu. De presque inexistant pour une personne totalement dénuée de spiritualité ou foncièrement mauvaise, il peut dans certains cas atteindre des centaines de mètres de diamètre. Le corps Causal correspond à cette part Divine immortelle qui est en chacun de nous, et qui existe bien au-delà de notre conscience terrestre. Le développement du corps Causal est intimement lié à la plus ou moins grande “ouverture”

Il est aussi appelé le Haut Astral.C’est par cette couche aurique que nous pouvons contacter les entités les plus puissantes qui soient à notre portée — notez qu’à ce niveau nous sommes encore infiniment éloignés de la Source Omniprésente Unique des Réalités, des Connaissances et des Éternités (S.O.U.R.C.E).

C’est là que résident notre univers spirituel et notre amour divin. Une halte dans cette couche de conscience apporte un grand calme bénéfique pour la guérison. Pour l’atteindre il nous faut imposer silence aux bruits de l’esprit, nous livrer à la méditation et écouter de la musique mélodieuse, rêveuse.

C’est le corps de l’esprit divin. Lorsqu’il est sain et que nous le vivons avec lucidité, nous ressentons l’effet de l’esprit divin et pénétrons dans son champ universel, conscient de notre participation au grand schéma de la vie. L’expérience de cette vérité nous apporte une profonde sécurité, car nous découvrons la perfection à l’intérieur même de nos imperfections.

 

 

Peu d’êtres humains aiment faire des investigations et chercher la connaissance. Il est plus facile de croire.
Humbatz Men