Le peuple d’Osiris

 

J’ai déjà parlé d’Osiris, je lui ai consacré plusieurs articles, Isis Osiris Horus, Osiris et JésusLes couronnes d’Osiris, Le secret d’Osiris, Osiris prince d’Atlantide. Très récemment, j’ai présenté Osiris comme le fils de Rama. Voici maintenant un autre aspect d’Osiris qui fait de lui le héros de son peuple. A la suite de son père, il s’érige en protecteur du Peuple noir, au point qu’il se confond avec lui. Comme Hénoch, Ptah, Quetzalcoatl, Lugh et tant d’autres héros des temps anciens, Osiris désigne à la fois une personne et un peuple.

Sudéens ou Ouizirs

Le peuple d’Osiris est le premier à avoir civilisé la terre. Venu d’Hyperborée, l’île dans le ciel, les Ouizirs se confondent avec les Celtes, mais des Celtes bien différents de ceux que nous connaissons. Des Celtes noirs de peau, crépus de cheveux, lippus, le nez épatés. Les Vikings aussi. On les retrouve trait pour trait chez les Olmèques, en Méso-Amérique. Et on verra plus loin que cette histoire de nez n’est pas aussi anecdotique qu’on pourrait croire.

Ces noirs d’Afrique, Fabre d’Olivet les nomme Sudéens parce qu’ils viennent du sud. Je préfère les nommer Ouisirs, ils sont tous les enfants d’Osiris. Ram, je l’ai dit, eu beaucoup d’enfants. Si comme lui je devais vivre deux mille ans, j’en ferais peut-être autant. Son fils aîné est Ousir qu’on écrit Ouizir chez les Arabes, Azor chez les Egyptiens, Osiris chez les Grecs. Sa grande noblesse et son intelligence a fait de lui l’empereur naturel du Peuple noir. Il a rapproché les innombrables tribus.

La mère d’Ousir était une déesse sabatéenne, de la lignée qui donnera la Reine de Saba, élue du cœur de Salomon. Par sa double origine divine, Ousir appartient à la plus noble des lignées humaines, celle des dragons noirs, celle qui descend des serpents vautours de Babylone. Il est noir comme la nuit sans lune, une étoile au fond du regard. Si noire est sa peau qu’elle en paraît bleue.

Rama est aussi noir de peau que lui, l’iconographie hindoue le fait bleu. Comme lui, Osiris Ouzir a dû gérer les innombrables rivalités entre les chefs de guerre. Héros au combat, ils ne savaient pas se tenir en temps de paix. Les bagarres meurtrières éclataient sans cesse. A cause de ces conflits multiples, des portions de l’empire faisaient sécession. Osiris intervenait en personne pour calmer le jeu. Lui seul savait y faire. Il fallait moins de poigne, que de tact et de panache pour unir les guerriers rivaux en un peuple fier aux mille têtes, où chacun respecte les coutumes de ses frères.

Comme le montre Fabre d’Olivet, l’Égypte est née de la très antique suprématie des Sudéens, qui avaient civilisé et pacifié la majeure partie de la planète. Il fallait un administrateur à poigne pour cimenter les liens souvent distendus entre les différentes peuplades. Pour continuer l’œuvre de Rama — Ra en Egypte — son fils Osiris était le meilleur choix. Il est parvenu à maintenir la paix, sans pouvoir éviter toutefois une dislocation de plusieurs territoires sous sa juridiction. L’Orient prit un voie divergente qui finira mal pour les Sudéens, repoussés toujours plus au sud.

 

 

Dragon Noir, dieu Ase

C’est alors qu’ils ont tenté de retrouver autonomie et dignité en occupant les îles et les atolls du Pacifique. Pour les autres régions du monde, l’unité est demeurée longtemps après la mort d’Osiris, assassiné par son frère Seth ou Sathor. Qui n’était qu’un demi-frère à la peau claire. En tout cas plus claire que la sienne.

Sa disparition ne signa pas la fin de la suprématie des Ouisirs. Les dragons noirs ! J’ai déjà évoqué les Reptiliens, quoique je préfère parler des dieux d’avant. Ça choque moins. Les dragons noirs sont les terraformeurs de cette planète et les créateurs de notre espèce humaine.  Absolument. Ces monstres repoussants nous ont tout appris avec une patience et une douceur toutes maternelles. Nous les avons aimé au point de les épouser souvent. Si je dis ça, j’entends d’ici les cris d’horreur de mes lecteurs, les dents qui crissent de mes lectrices. Le dégoût nous submerge à la simple évocation de ces gros lézards couverts d’écailles tranchantes. Je m’en souviens, je n’y peux rien si tout nous vient des Reptiliens.

Ils ne sont pas flemmards ces gros lézards. Ils ont bossés pendant 3 milliards d’années, on dirait pas parce que la Bible parle de seulement six jours. Le septième jour, dit-elle, ils se sont reposés. Les dragons noirs sont le nom de ce peuple de visiteurs des étoiles. Ils sont venus de loin, et pendant très longtemps ont porté cette planète à son sommet actuel, la rendant belle au fil des siècles, et tant qu’ils étaient là, on les aidait pour ça. Maintenant qu’ils sont partis on s’emploie à salir. Le projet du début, on ne s’en souvient plus. Les Ouisirs étaient les premiers, ils n’ont jamais renoncé.

Osiris a régné pendant cinq cents ans selon les mémoires akashiques, mais son règne a été occulté par les scribes égyptiens racistes, comme celui de son père Ra Ram Rama qui avait pourtant duré 2000 ans. Ça marque au compteur tout de même ! Mais non, Rama a été effacé des textes et des mémoires. On dirait bien qu’il s’agit d’un complot très ancien. En Europe, son nom est inconnu. En Egypte aussi. Personne ne s’est avisé de l’identifier avec Ra, malgré l’homophonie.

Ousir a connu le même effacement. Sur le plateau de Guizeh en Egypte, Osiris veillait sur les trois pyramides construites sous le règne de son père et achevées sous le sien. Oui, Rama est le véritable bâtisseur des pyramides qui ne doivent pas grand chose aux trois usurpateurs tardifs Khéops, Képhren et Mikérinos, auteurs de simples travaux de réfection des ouvrages existants.

Ousir Osiris Azor, dieu ase lui aussi, est représenté dans la plus célèbre statue d’Egypte, sur le plateau de Guizeh, sous l’apparence d’un lion couché que nous appelons le sphinx. Sous la vaste crinière aujourd’hui disparue, le visage était celui d’Osiris. Ce visage a été mutilé. Des racialistes ont sciemment détruit le nez, trop négroïde pour plaire aux nouveaux maîtres à la peau plus claire. Cela n’arrivera qu’une poignée de siècles plus tard. L’horloge cosmique n’en est pas là.

 

 

Vous croyez que c’est tout pour aujourd’hui ? C’est mal me connaître. N’oubliez pas la devise du siteje viens de l’inventer : Eden Saga vous en donne plus !  Toujours plus de wow, plus de ouiii, plus de kif, plus d’idées, plus de pistes, plus de ciel, plus de clair, plus de waah, plus de joie, plus de mmhhh, plus de ouééé, plus de plus. Sinon ça pourrait vous manquer.

Reculons l’horloge cosmique d’une poignés de siècles pour retrouver l’ami Osiris. Ouzir. Azor. Azar. Hasard ? Jamais de la vie !

Seth Sator

Seth a la même mère que Ouzir. Mais pas la glorieuse filiation de premier empereur du monde. Seth était un dur, Ouzir était Hindou.Merci Pierre Dac.  Seth / Sator / Satan n’est pas fils de Ram. Il est dur, calculateur, avec un pauvre plat de lentilles il rafle l’empire que son gâteux de père lui cède sans s’en rendre compte. À quoi ça tient le destin des humains ? On se demande bien. Seth devient donc le successeur de Rama. Sombre dimanche.

L’épisode du plat de lentilles a été utilisé dans d’autres ouvrages. Il faut savoir que les mythes voyagent, se transforment, s’adaptent aux pays qu’ils traversent, sont recyclés à l’infini dans des dizaines de langues pendant des dizaines de millénaires — et probablement beaucoup plus longtemps encore. Les lentilles, Esaü les a eues, mais pas le pouvoir.

Osiris n’a pas eu le choix. Il est parti avec son peuple dans les profondeurs de la terre, où les Ouizirs règnent encore sous le chaud soleil intérieur qu’on appelle le cristal centre. D’autres Ouizirs sont restés sur terre, où ils ont promis de renoncer au pouvoir politique. Les blancs les ont alors parqués en Afrique et en Amérique, avec l’interdiction de venir en Europe ou en Asie. Ils ont respecté cette clause, sauf en Inde…

Je vous parle d’un temps où les Ouizirs d’Afrique sont revenus à la vie primitive, renonçant aux pseudo-bienfaits du progrès, bannissant les machines, de retour à une vie de chasseur-cueilleur, ou d’agriculteurs sans tracteur, utilisant seulement la traction animale, plus proche de la nature, comme un guerrier impeccable.

Satan prince de la matière a étendu son règne sur le reste de la terre. Il s’est servi des religions dévoyées, qui n’éveillaient plus leurs adeptes mais les canalisaient pour les rendre plus dociles à l’exploitation, la domestication, l’esclavage, l’abêtissement, transformant ainsi des êtres de lumière en unités bioniques de rapport. Et ça rapporte, croyez-moi, 7 milliards de connards au boulot. Qui suent sang et eau récupérés aussitôt par la World Company. Fourgue tes daubes marchand de vent balance tes merdes au plus offrant on n’a besoin de rien surtout pas de trimer comme des serfs non volants, non voulant, non contents.

Tenet

Le règne de Sator ? On est encore dedans. Il existe une très vieille prophétie sous forme de palindrome qui s’énonce ainsi :

SATOR AREPO TENET OPERA ROTAS

Et qui se déchiffre comme ça :
SAT Seth OR d’Ur A sur RE Hyperborée PO le pôle [nord] TENET tiendra / fixera OPE la porte RA du soleil ROTAS tourne, s’ouvre

Ce qui donne en clair :
[Quand] Seth d’Ur fixe Hyperborée au-dessus du pôle [nord] s’ouvre la porte du Soleil.

Vizir

Les Sudéens perdent progressivement leur suprématie planétaire, poussés sur la touche par les hordes à la peau blanche. Mais les Ouizirs conservent la majeure partie de leur influence politique. Ils ont acquis une expérience précieuse qui les destinent à des rôles de conseillers ou de ministres. c’est ainsi qu’en Arabie ils deviennent les conseillers des califes, et le nom de leur peuple devient celui de leur charge : les Ouizirs sont des vizirs.

Et chaque calife a son vizir. Pendant plusieurs siècles, tous les ministres des califes étaient noirs de peau et de culture. Véritables encyclopédies vivantes, ils tiraient leur impressionnant savoir d’un enseignement typiquement celte, la tradition orale. Pas d’écriture chez eux, mais le par-cœur. Des milliers de versets dans la tête qu’ils pouvaient citer sans erreur résumaient l’essentiel de leur très antique sagesse.

Même quand cette coutume s’affadira et que des ministres à la peau claire les remplaceront progressivement, le titre de vizir restera associé à cette fonction.

Maintenant je me demande si le mot anglais wizard (sorcier) ne viendrait pas lui aussi des Ouizirs et de leurs talents magiques ? Osiris était un fameux wizard, pas vrai ?

« Si tu ne meurs pas de ton vivant, tu mourras en mourant »
Devise des Chevaliers Teutoniques