Peuples pré-diluviens

Pour nos historiens, tout se passe comme si la civilisation avait commencé dans l’Antiquité, à partir de l’an -5000. C’est méconnaître toutes les civilisations qui ont précédé cette période, Atlantes, Hyperboréens, Böns du Tibet, Pré-Incas, Olmèques, Lémuriens de l’Océan Indien, Peuple de Mu dans le Pacifique, Peuples de la Mer

Au nombre desquels le Peuple Noir, premier conquérant de la planète, civilisateur, bâtisseur, éducateur des sauvages rouges, blancs et jaunes d’Amérique, d’Europe et d’Asie.

Science vs Ignorance

La civilisation pré-diluvienne n’est pas un mythe. Les Peuples d’avant le déluge (-10500) ont été les maîtres de cette planète à la suite des surhommes de l’espace, leurs créateurs — donc les nôtres. Si on se donne la peine de remonter dans ce passé, en deçà de l’an -10 000, on découvre un monde civilisé, le plus souvent pacifique, proche de la nature et pourtant maîtrisant des techniques avancées et une technologie comparable à la nôtre. Science 0 Ignorance 1

Il y a un délire qui m’a toujours fait rire : y a-t-il de la vie extraterrestre ? Non mais quelle naïveté ! Comment peut-on en douter ? Il y a de la vie partout. Quel insondable orgueil que de s’imaginer être les seuls dans l’univers ! A ce niveau l’orgueil devient sottise. Et j’ai grand’ honte d’appartenir à la race de ces prétentieux-là. Tristes péteux. Tant ils sont cons, ça m’éclabousse. Cette grossière connerie salit tout sur son passage. On se range contre les murs pour laisser passer l’orage.
Science 0 Ignorance 2

Dans le même genre, je connais un autre délire partagé celui-là par trop de savants et autres gens crédules : nous sommes les premiers humains à atteindre ce degré de connaissances et de civilisation. Mais non, bande de cons. On n’est pas du tout les premiers, ni pour ça ni pour rien d’autre. On est les bons derniers, voilà ce qu’on est. Un peu de modestie, beaucoup d’humilité, et un bon coup de pied au cul de l’ego dominant. Bordel. Science 0 Ignorance 3

…Et même après

Quand on voit les Olmèques, ce très antique peuple de Méso-Amérique, qui possédaient des connaissances avancées non seulement en astronomie, mais en navigation interplanétaire, on se sent soudain tout petits, et tout cons dans notre suffisance ridicule. Oui, l’espace infini est infiniment habité. Oui, la vie est partout, et des êtres bien plus intelligents que nous exercent leur pouvoir sur nos chétives personnes…
Science 0 Ignorance 4

Il faudra le crier sur les toits d’Amérique, dans les rues et sur les pistes d’Afrique, dans les étendues d’Asie, sur les îles d’Océanie, il faudra le faire entrer dans la caboche européenne. Les peaux noires ont été créées en premier, avec une forte concentration de mélanine pour résister aux rayons solaires particulièrement destructeurs en ces temps reculés.
Science 0 Ignorance 5

maya-astronaute-espace-pixabay-688po

Couleurs

Les peaux blanches n’y auraient pas résisté. Elles sont venues en dernier, après les bleues, les rouges et les jaunes. Les peaux bleues étaient la race noble. La race élue. Héritière directe des dieux d’avant, de type reptilien. Aristocratie puisant son origine dans le sperme ou la matrice divine. La race bleue a disparu sans laisser d’autres traces que la référence au sang bleu pour désigner l’aristocratie, référence qui se retrouve dans de nombreuses cultures. On dit que les bleus se sont mêlés aux peaux jaunes pour faire les peaux bistres : Levantins, Indios Amérindiens, etc. Mais je n’y crois guère…

Ce que je crois, par contre, et de tout mon être, c’est à la suprématie des peaux noires en cette période pré-diluvienne. Les Noirs ont été le premier peuplement de cette planète — pour ce qui concerne notre humanité, dernière en date.

Venus d’Afrique, les Noirs ont peuplé l’Europe, l’Asie et les Amériques. Des lignées mélanésiennes négroïdes se sont répandues en Océanie. L’épopée des Sudéens présente tant de point de communs avec l’odyssée de Rama que j’en viens à me demander si Rama n’était pas noir. Je crois bien qu’il l’était…

On se souvient de cette hypothèse hardie avancée sur les Celtes et les Vikings de l’Antiquité : étaient-ils noirs ? On se souvient du Bouddha originel qui apparaît sur les statues indiennes noir de peau et les cheveux crépus… Le Bouddha originel qui n’est autre que Rama lui-même.

Rama le Noir a civilisé l’Europe, l’Afrique et l’Asie. Quant aux Amériques, c’est son frère Cuchulainn / Kukulkan qui d’en est chargé. Pathé Diagne a montré comment on retrouve des preuves de la présence de noirs au type négroïde dans tout le continent américain. Et ces traces sont très antérieures à la prétendue découverte de l’Amérique par Christophe Colomb en 1492.

Le peuple noir s’est rendu maître de cette planète à une époque où l’œil de l’Histoire ne porte pas : en pleine protohistoire. Pourquoi s’en étonner ? La race noire fut la première à peupler la terre. Lucy et Toumaï étaient noires. La civilisation a d’abord été noire. Les premiers pharaons furent noirs. Le racialisme des égyptologues classe cette époque dans la catégorie des mythes, ce qui les excluent de leur discipline et les dispense de tout examen…
Science 0 Ignorance 6

Il y a deux histoires : l’histoire officielle, menteuse; puis l’histoire secrète, où sont les véritables causes des événements. (Honoré de Balzac)

Trois questions clés

L’histoire est le principal mensonge. Ouvrir les yeux sur notre passé est le plus sûr moyen de nous souvenir de nous-mêmes. Le philosophe est une sorte de sage qui se pose les éternelles questions fondamentales : Qui sommes-nous ? D’où venons-nous ? Où allons-nous ?

Répondre à ces trois questions est le propos de toute réflexion, de toute méditation, de toute initiation, de toute sagesse. Encore faut-il d’abord les remettre dans l’ordre.

D’où venons-nous ? est la clé de Qui sommes-nous ? Tant que le mensonge sur nos origines est la religion dominante, les chercheurs comme moi seront tenus pour des farfelus et ne toucheront de ce fait qu’une très petite proportion du peuple humain. Quand nous aurons souvenir d’où nous venons, nous saurons qui nous sommes et nous pourrons décider où nous voulons aller.

L’antique suprématie noire

De même que le mensonge institutionnalisé a effacé la mémoire des Matriarches et du Matriarcat, de même, et pour des raisons analogues, la suprématie du Peuple Noir a été proprement écrasée par la racisme et le racialisme des blancs comme des jaunes. Proprement n’est pas le mot. Salement conviendrait mieux.

Alors je pose la question : est-ce que tous les peuples d’avant le déluge étaient noirs ? Non, pas tous. Par contre, tous les Prédiluviens civilisés et développés l’étaient assurément. Les blancs étaient des chasseurs-cueilleurs fonctionnant à l’instinct, au mode de vie proche de l’animal. L’ensemble des progrès civilisationnels de la protohistoire est dû au peuple noir. Artisanat, métallurgie, architecture, sculpture, arts et techniques de pêche, de chasse, premiers rudiments d’agriculture et d’élevage, tissage, couture, poterie et tous les arts du feu, cuisine et passage du cru au cuit, etc.

Ainsi on peut considérer que les grands initiateurs de la protohistoire étaient en majorité des noirs. J’ai nommé ces peuples en début d’article, j’en redonne la liste non exhaustive : Atlantes, Hyperboréens, Böns du Tibet, Pré-Incas et autres peuples des Andes, Olmèques et autres peuples de Méso-Amérique, Lémuriens et Pontiques de l’Océan Indien, Peuple de Mu et autres peuples du Pacifique, Peuples de la Mer, tous étaient des lignées négroïdes.

La vérité ressemble à ces poupées russes, on croit la tenir, mais il y a un double fond. La croyance ou l’incroyance ne change pas la vérité. Elle est éternelle et immuable – ou pas. Est-elle modifiée par le temps qui tout dégrade ? C’est bien possible. Même probable.

Ce que je viens de vous raconter, j’y crois absolument, totalement, résolument. Mais dans le même temps, je n’y crois pas du tout et vous invite à faire de même. Croire sans y croire est la sagesse des vertus.

L’éternité c’est long. Surtout vers la fin.
Woody Allen