Avis aux Astral Volants

Astral Volants, ouvrez l’œil, et le bon. Le troisième. Aux aguets comme jamais. Demain, nouvelle lune. C’est à dire pas de lune du tout. Invisible. Les Guetteurs de la Lune pourront nous regarder aller et venir. Qu’à cela ne tienne, Google fait de même.

Volants mes amis, vous qui me faites l’honneur de guider votre apprentissage, après des débuts difficiles, après quelques revécus de vies antérieures, souvenirs diffus mais qui ont pu susciter quelques douleurs fantômes, voici votre grand jour. Une nuit sans lune est une belle opportunité pour le voyage astral.

Oh je suis un homme si heureux, c’est peu de le dire. Tellement heureux. Et stupéfait, ébahi aussi, je dois dire. Ce projet astral se déroule mieux encore que je n’aurais osé l’espérer. D’ailleurs je n’espère rien, l’espoir tue. Agir fait vivre. Ne confondez pas initiation et contre-initiation. Nous vivons le temps des faux prophètes. Des gourous malfaisants. Des suppôts de Satan, des salauds à l’assaut, des sultans insultants, des salades au lasso, des lassants, des fachos.

J’ai tant de chance de voler en astral avec vous, mes doux volants. Dès demain votre programme va connaître un tournant. J’ai programmé ce court post, car aujourd’hui je suis en déplacement, je ne pourrai pas répondre à vos emails avant jeudi, vous saurez bientôt pourquoi. Mais je continue à émettre mon énergie vers vous, relax. Et l’aventure continue de plus belle.

Demain 13 janvier, c’est la nouvelle lune, ce qui signifie en clair – ou plutôt en sombre – nuit sans lune. Les expériences et les ressentis que vous pourrez avoir seront marqués par cet événement astral. Il importe donc d’être particulièrement attentif, aux aguets, sur vos gardes. Rien de dangereux, mais quelque chose de différent mérite toute votre attention. Je ne serais sans doute pas en mesure de vous répondre avant le 14 janvier 2021, car mon emploi du temps astral est chargé, comme vous vous en doutez.

À partir du lendemain 14 janvier, nous serons en montée de lune. Le positif va progressivement s’imposer en chacun, et nos promenades astrales nous permettront de faire le plein de cette précieuse énergie. Là j’attends vos commentaires, pour un véritable démarrage de ce 2e cycle astral pratique.

Cette intensité astrale va monter en puissance jusqu’au dernier jour de ce cycle, jeudi 28 janvier, où nous accueillerons la Pleine Lune. Nous en reparlerons, mais laissez-moi vous dire que ce deuxième cycle a tout pour plaire. Vous serez nombreux à expérimenter ce phénomène hallucinant — et pourtant tout ce qu’il y a de banal. Mais pas en astral !

Le voyage astral est parfaitement connu de tous. Mais c’est seulement votre corps qui connaît la musique. La tête reste en dehors du coup. La claire conscience brille par son absence. Ça se passe pendant qu’on dort, c’est tout à fait vital, ça nous permet de nous régénérer, de puiser la confiance astrale et l’énergie qu’elle apporte, mais le mental — l’ego — n’en sait rien.

On appelle ça rêver, on n’y comprend rien, on ne croit pas nos rêves et on a bien raison : leur contenu est profondément modifié par notre cerveau, qui croit utile de nous épargner des expériences qui ne cadrent pas avec la vie éveillée, la vie ordinaire, la vie lassante et sans horizon que cette triste fin de kali yuga nous impose.

Ma communication sera courte, je ne tiens pas à déflorer votre vécu avec des infos qui vous encombreront la tête – que je souhaite vous voir garder vide. Moins le mental sera sollicité, mieux vous percevrez l’autre monde et ses merveilles.

Amusez-vous bien demain. J’attends votre compte-rendu avec impatience. 

Note : Ceux qui désirent s’inscrire peuvent encore le faire. Informations ici. Formalités d’inscription ici.

 

Dans la vie, il n’y a pas de solution, il y a des forces en marche. Créons ces forces et les solutions suivront.
Antoine de Saint Exupéry