Sensitif

 

« SENSITIF, IVE adj.  1 (vieux) Qui appartient aux sens, à la sensibilité. 2 (littéraire) Particulièrement sensible, qu’un rien peut blesser. » Telles sont les définitions que donne le Petit Robert. Pour ma part, j’en ajouterai une troisième, la seule que j’utilise dans ces pages. 3 (métaphysique) Qui peut percevoir les ondes, recevoir les sensations subtiles, voir les choses invisibles.

 

Il y a plusieurs façons d’être sensitif, comme le dit si bien le Petit Robert qui fait l’impasse sur celle qui m’intéresse : cette sensibilité particulière que possèdent certains êtres, pour qui la perception des différents corps subtils est aussi simple que toucher la matière solide. Cette sensitivité particulière pourrait se définir : capacité de percevoir des ondes que d’autres ne captent pas.

La sensitivité est le pouvoir de percevoir des sensations si ténues qu’elles échappent à l’attention normale.

Pour tirer le meilleur parti des séances de néoreki, l’idéal est que vous puissiez sentir l’action d’une main à quelques centimètres de votre peau. Comme la dame sur l’image qui précède, vous recevrez des soins sans contact direct. Le travail du néoreki s’exerce sur les différentes couches subtiles qui entourent le corps physique. Les chakras, notamment, apparaissent sur la première couche, là où sont positionner les mains du thérapeute sur la même image.

 

Micro ondes

La sensibilité fine, l’ouïe fine par exemple, est un premier pas vers la sensitivité. Un fin palais permet au gourmet de goûter des délices ineffables où d’autres ne sentent rien de particulier. Nous n’avons pas tous la même acuité de perception. Entre l’ouïe fine et la surdité totale s’échelonnent mille qualités d’audition. Sans parler des bizarreries, comme ces personnes qui captent la radio dans leur tête, ou ces mystiques qui entendent des voix. Ne rigolez pas, j’en fais partie.

Cette grande diversité de perception n’est pas réservée à l’audition. Il en est ainsi pour chacun de nos sens grossiers qui sont cinq, et de nos sens subtils qui sont des milliers. Nous sommes inégaux par rapport à nos sens grossiers : certains sujets sont meilleurs pour l’odorat, d’autres pour la vue, d’autres pour le goût. On peut avoir une vue perçante et ne pas entendre les cris perçants. Inutile de mettre des lunettes pour écouter comme ça pue.

Cette disparité se retrouve, amplifiée, pour ce qui est des sens subtils. Certains en possèdent des dizaines, parfois à leur insu. D’autres ne sentent pas une pression exercée à quelques centimètres de leur peau, sur la première couche du corps éthérique ou subtil. Ces derniers ne sont pas aptes à étudier le reki d’Erquy. Ils peuvent en ressentir les effets bénéfiques, mais n’ont que peu de chances de devenir praticien de cette discipline. Il est important de vérifier ces différents points, et de s’assurer qu’on les a bien compris, avant de se lancer dans un stage de néoreki.

L’espace est infini où tu t’es endormi, mais celui de ton corps est bien plus vaste encore. (Lao Surlam)

 

Percevoir, ressentir

La sensitivité est le pouvoir de percevoir des sensations si ténues qu’elles échappent à la majorité. Un sensitif se doit d’être perceptif, c’est à dire sensible aux choses subtiles — et réceptif, c’est à dire ouvert aux vibrations extérieures. Sans ces deux conditions, il ne se passera rien dans une séance de néo reki.

 

 

Perceptif : Caractéristique de ce qui est en lien ou qui est relatif à la perception, à  l’aptitude à percevoir au moyen de ses sens. Ce dont je veux parler ne se perçoit pas par les sens. Du moins, par aucun des 5 sens reconnus. Certains êtres sont perceptifs de naissance. Tous les animaux le sont, c’est pourquoi ils sont nos maîtres en la matière. Leur univers sensoriel est beaucoup plus vaste et beaucoup plus perçant que le nôtre. Il y va de leur survie. Le confort et la sécurité de la vie dite civilisée nous a privé de ce précieux indicateur.

Dans une situation de survie, combien d’entre nous pourraient s’en tirer ? Faute de ces sens subtils, nous pouvons les développer. Comment ? La méthode est simple : du dressage. Tu mets ton intention sur ce que tu veux obtenir, sentir les micro-ondes par exemple. Un assistant va faire chauffer un litre d’eau. Il en remplit trois verres, et fait chauffer au four micro-ondes trois autres verres identiques. En présence de ces six verres d’eau chaude, désigne ceux qui sortent du micro-onde.

À l’aide d’exercices de ce genre, tu pourras mesurer tes progrès. Ils s’obtiennent d’abord et surtout par l’intention. Un beau jour, tu découvres que tu possèdent de nouveaux sens, qui sont autant de nouveaux pouvoirs sur le monde et sur tes semblables, afin d’approfondir ta connaissance intime du seul mystère qui compte vraiment : toi-même.

Le besoin fait naître de nouveaux organes de perceptions. Homme, accrois donc ton besoin afin de pouvoir accroître ta perception. (Rumi)

 

Réceptif : -Ouvert, sensible à quelque chose ou quelqu’un.
                -(médical) sujet dont l’organisme est particulièrement sensible à l’action de certains agents pathogènes.

Si la perception doit se travailler, la réception est donnée à tous. Il suffit d’être ouvert. De faire attention à tout, d’enregistrer chaque détail de ton environnement, de noter ce qui bouge, insecte, mammifères, oiseaux, végétaux, reflets, eau vive, et toute une foule de mini détails devant lesquels tu serais passé sans voir, sans entendre, sans humer, sans jouir de cette infinie beauté.

Maintenant tu peux la sentir, t’en pénétrer, l’admirer pour ce qu’elle est : un somptueux spectacle.

Mais l’ouverture implique une précaution. Il importe en effet de te protéger des invisibles, qui adorent s’aventurer sans y être conviés dans les êtres grands ouverts. Le danger est de choper des virus ou d’autres invisibles pathogènes. Ce qui relève de la définition médicale évoquée plus haut. Cette catégorie d’invisibles pourrait s’appeler : invisible à l’œil nu. Armé d’une lentille grossissante, tu pourrais les voir.

Il n’en va pas de même pour les invisibles du Petit Peuple. Pour les voir, aucun verre, aucune paire de lunettes. Ceux qui les voient ont le 3e œil ouvert en grand. Pour un bon fonctionnement des chakras, il importe que les canaux ida, sushumna, pingala soient propres et en bon état de marche. La montée d’énergie –ou montée de kundalini– est le meilleur moyen de développer la perception et la réception subtiles.

 

 

Peau nue

L’homme est incontestablement, des êtres sensitifs qui peuplent notre globe, celui qui éprouve le plus de souffrances. La nature l’a primitivement condamné à la douleur par la nudité de sa peau (source)Brillat-Savarin, Physiologie du goût, 1825, p. 170

Brillat-Savarin utilise ici le premier sens de sensitif, que le Petit Robert juge vieilli. En effet cette citation date de 1825. Les langues ont des modes. Leurs élégances se démodent et finissent ridicules. Mes néologismes subiront le même sort demain. Aujourd’hui ils sont indispensables. Les pouvoirs psi sont une nouveauté dépréciée par les intellectuels. Qui a dit que ces pédants doivent façonner la langue avec leurs afféteries ?

Tout ce qui est devenu excessif, étriqué, conformiste et réactionnaire s’exprime à merveille dans le refus actuel de la peau nue. Il y a un demi-siècle, la nudité était vécue bien différemment. Expression du plaisir, de l’harmonie, de la symbiose avec la nature, le nudisme s’appelait naturisme. Cette attitude honnête et sincère  s’inspirait d’une tradition ancienne, juste et sage. Moins complexée. Moins superficielle.

Il y a trente ans, si les techniques normales du reki ne suffisaient pas à rétablir un schéma énergétique optimal, il suffisait d’ôter une ou deux couches de vêtements au patient pour que sa perception fine s’établisse. Aujourd’hui c’est quasiment impossible d’obtenir cette simplicité. Ce qui hier encore était de l’ordre du banal est devenu choquant, sinon agressif.

Autres temps, autres mœurs. La liberté sexuelle des Romains ou des Grecs de l’Antiquité n’est qu’un lointain souvenir. Celle des soixante-huitards a disparu elle aussi. Non qu’on soit plus chaste : beaucoup se lâchent, mais ils se cachent. Hypocrisie n’est pas vertu.

 

Pureté

Dans le tarot initiatique, la nudité des personnages n’exprime rien d’autre que la pureté.  Les arcanes majeures proposent la nudité à partir de l’arcane XV Le Diable. L’arcane XVI Maison Dieu représente l’éveil, quand le dieu qui veille sur nous s’incarne et devient le dieu intérieur. On est toujours le personnage-titre des arcanes majeures.

Dans l’arcane XVI, on est la tour couleur chair. On est aussi le ciel constellé de taches de couleur, l’éclair qui réunit le ciel et la fontanelle. Le chakra couronne est découronné, on est aspiré dans la lumière blanche de l’éveil et on en est recraché avec le double astral, l’un des deux personnages jumeaux qui retombent sur les mains.

À partir de cette arcane, les personnages sont nus, sans coiffe ni chapeau, contrairement à ceux des arcanes inférieures.

 

 

 

Géobiologie

Une science nouvelle, non reconnue par la pensée dominante et pourtant efficace, la géobiologie, étudie les bâtiments et les lieux puissants, et cherche à corriger les défauts d’une maison en terme d’énergie cosmotellurique. En la matière, le travail des compagnons passants du devoir et autres bâtisseurs éclairés du haut Moyen Âge méritent une attention particulière.

Les compagnons bâtisseurs médiévaux savaient que la spiritualité vraie vient d’un lieu savamment choisi, d’un édifice rigoureusement bâti et non d’une foi indéfinissable. Celle-ci diffère pour chacun. Tandis que la puissance d’un lieu, la perfection géobiologique d’une allée couverte, d’un dolmen, d’une église romane ou d’une cathédrale gothique sont perceptibles par tous. À condition de ne pas avoir les sens engourdis. Henri Vincenot nous a donné une description parfaite du ressenti qu’un sensitif éprouve en entrant dans un tel lieu.

Le huitième jour de leur séjour à Fontentay, il osa entrer dans l’église. La nef apparaissait. Voutée en berceau, nue et pure. Il entrait par la grand-porte, et il fut tellement saisi et transformé qu’il ne fit que deux pas et s’arrêta net, comme pétrifié. Quelque chose pénétrait en lui par la plante des pieds et remontait le long de la face interne de ses cuisses, environnait son sexe et son fondement puis envahissait ses lombes puis sa nuque, et il lui sembla qu’un flot de sang chaud inondait son crâne. (Henri Vincenot, Les étoiles de Compostelle, p.184)

C’est l’effet précis d’une montée de kundalini que Vincenot décrit en orfèvre joailler dans sa langue simple et d’une grande efficace. Testez, à l’occasion, si la cathédrale de Chartres vous fait cet effet-là, ou la basilique de Vézelay, l’église de l’abbaye de Fontenay, la crypte de l’église de Saint Benoit sur Loire, pour ne citer qu’elles. Tout édifice religieux construit entre 1100 et 1300 donnera les mêmes sensations, pour peu que l’indispensable fil d’eau souterrain l’anime encore. (note)Ce paragraphe a été ajouté le 2 juillet 2023

Au Moyen Age, le genre humain n’a rien créé et pensé d’important qu’il ne l’ait écrit dans la pierre. (Victor Hugo)

 

Méditez

Bien peu de gens sont de véritables sensitifs. Je n’ai aucun moyen de tester ce don à distance, et ne peut donc offrir aucune garantie d’efficacité à celles ou ceux qui n’auraient que très peu de sensations subtiles. Ceux-là devront me croire sur parole, et ma pratique du neoreki en sera lourdement affectée : quand le ressenti est absent, les résultats sont plus faibles. L’impétrant qui ne ressent rien a du mal à me croire sur parole. Aussi n’est-ce pas à celui-là que je m’adresse.

Alors, avant de venir me voir, il s’agit de méditer cette page. Évaluez-vous. Posez-vous les bonnes questions. Si vous hésitez encore, posez-les moi avant de venir. Le neoreki est d’une efficacité variable : pour les êtres doués de sensibilité subtile, c’est un régal. Il y a clairement un avant et un après. La vie peut changer pour un mieux durable. Les contrariétés, la vulnérabilité aux agressions et aux maladies, la dépression, le dégout de vivre etc. en seront fortement diminués — sinon éradiqués.

Pesez le pour et le contre. Préparez-vous au mieux, chassez vos idées noires, détendez-vous, profitez-en : je connais le moyen de tourner la page. Il est temps de passer à autre chose. Le mieux vous va bien. Un meilleur moral est le seul traitement qui vaille, et la plus simple façon de relancer le guérisseur intérieur.

 

 

Agir

Chez un être sensitif, point n’est besoin d’une peau nue pour percevoir ce qui doit l’être. Mon neoreki leur est réservé. À ceux qui n’ont pas ce don, je suggère d’autres soins, massage holistique, reki nu, massage du crâne ou des mains, etc. Bien d’autres techniques sont possibles pour acquérir l’ouverture du cœur. Elle est la porte des dons. À cœur ouvert, monde ouvert. Le monde et ses merveilles ignorées sont à votre portée.

Avant de vouloir les dons, cherche-toi. Au lieu de chercher le sensationnel, travaille tes sensations. Sois perceptif, réceptif, sensitif. Souviens-toi du leitmotiv de l’ami Jean-Claude Van Damme : Be aware ! Fais attention à ce qui t’entoure. Note tout. Observe. Sois présent. Sois actif aussi, reste ici et maintenant.

Le guerrier agit sans attendre de résultat de son action. Il sait que ses actions peuvent rester sans effet, il continue d’agir. Il n’est pas intéressé par le gain, de dons ou d’argent. Il agit toujours et il remercie le vivant pour ce qu’il a reçu. Pour le reste, il sait qu’il est le fils de son destin.

 Ils ont des yeux, qu’ils regardent ! Ils ont des oreilles, qu’ils écoutent ! Ils ont un esprit, qu’ils s’en servent ! Ils ont une bouche, qu’ils la ferment ! (Lao Surlam)

 

Souviens-toi de toi-même

Tout ce qui importe
bat dans ton aorte.
Le but de l’histoire
si tu veux m’en croire
consiste à savoir
enfin d’où tu viens.
Quand tu t’en souviens
ta puissance est forte
ton destin t’emporte
au-delà du temps
au cœur de l’instant
où tu comprendras
tu te souviendras
de qui tu étais
pourquoi tu vivais
comment tu aimais
pour qui tu semais
et le temps viendra
il ne restera
plus une ombre en toi
pluie d’or sous ton toit
quand ton âme offerte
sera porte ouverte
au vent des vivants
vers les dieux d’avant

 

Ecoute ton corps. Il sait. (Jean-Claude Flornoy)

 

 

La religion est pour ceux qui ont peur de l’enfer. La spiritualité, pour ceux qui y sont déjà allés.
Lee Stringer