Mortelle Arche

 

Grande était la puissance de l’Arche d’Alliance. Dangereuse, sinon mortelle fut-elle souvent. Dangereuse à manier, à transporter ou approcher à moins d’un kilomètre ! Sur instructions de Yahweh, Moïse forme un corps de prêtres, la tribu de Lévi, pour la manipuler avec toutes les précautions requises. Seuls ces Lévites, des initiés spécialement formés et protégés, pouvaient s’approcher de l’Arche sans risquer la mort. Et encore !

 

Précautions vitales

Nous avons vu à quoi servait l’arche d’alliance, et comment Moïse l’a emportée d’Égypte, et non pas reçue sur le sommet du mont Sinaï comme le dit la Bible. C’est parce qu’il a volé à l’Égypte l’Arche d’Alliance que son frère le pharaon régnant, Touthmosis II, lance son armée à sa poursuite. La suite est dans la Bible. Moïse est bien monté au Sinaï où Yahveh lui a remis les tables, des piles à combustible qui permettaient à l’Arche de fonctionner. Ces tables combustibles qu’on a appelé les Tables de la Loi, où la main de Yahweh-Dieu a gravé les dix commandements. Et puis il a donné à Moïse toutes les instructions nécessaires — celles d’un ingénieur atomiste. Ces questions ont été traitées dans deux articles, L’Arche d’alliance et Moïse et l’Arche. J’en recommande vivement la lecture avant celle du présent article.

Chaque fois que les Lévites s’approchaient de l’Arche, ils devaient porter des combinaisons protectrices. « Les directives pour fabriquer ces vêtements sont très détaillées et spécifiques, ne permettant aucune marge d’erreur. On comprend que leur nature protectrice était tissée dans le tissu. » (source)R.A. Boulay, Le passé reptilien de l’humanité, p.188

 

Hi-Tech antique

J’ai déjà montré que le généralissime Yahveh possédait l’arme atomique dont il a fait usage pour détruire Sodome et Gomorrhe. Des savants atomistes réunis au Gabon ont découvert plusieurs réacteurs nucléaires ayant fonctionné durant des millénaires, à une époque si reculée qu’aucun préhistorien ne pourra y reconnaître une présence humaine. Mais on ne sait rien des ingénieurs atomistes qui ont fait tourner ces réacteurs. Qui nous dit qu’ils étaient humains ?

On a vu aussi quel terrible arsenal possédaient les dieux d’avant. Des missiles, des bombes à inerties, des générateurs de stases, des lance-rayons, des charges nucléaires, des lasers destructeurs, et bien d’autres armes dont nous ne connaissons pas le secret.

Le passé de l’humanité n’est pas seulement peuplé de sauvages vêtus de peaux de bêtes ou de citoyens en robes longues. Il est rempli d’armes, d’engins volants, de combinaisons anti G ou anti rad, l’hyper technologie est partout, durable et performante, à telle enseigne que nos savants n’arrivent toujours pas à l’admettre. Ni même à l’égaler.

J’ai longtemps rêvé de ce monde plus que moderne, où l’anti grav permettait de lever des blocs énormes, où les dieux pilotaient des engins capables d’aller dans les airs, dans l’espace, sur la mer, sous la mer… et le texte sumérien ajoute : « mais aussi dans d’autres éléments. » Traverser le feu, par exemple ? Faire fondre les glaces ? Se frayer un chemin dans l’épaisseur de la croûte terrestre ?

 

 

Les Lévites l’évitent…

L’Arche présentait un tel danger que même les Lévites s’approchaient de la Tente de Réunion avec une grande méfiance et la crainte bien réelle de ne pas en ressortir vivants. La tente de Réunion contenant l’Arche était située à bonne distance du camp des Israélites. Quand ils voyageaient, les Lévites qui portaient l’arche marchaient loin devant le reste de la population. « Qu’il y ait entre vous et l’arche un espace d’environ deux mille coudées : n’en approchez pas. » (source)Josué 3:4

Distance considérable de la zone de sécurité : deux mille coudées font un bon kilomètre ! C’est dire la dangerosité de cet appareil. Dans Les Nombres, on apprend que 250 hommes furent annihilés par le pouvoir destructeur de l’Arche. « Lorsque les Israélites se reposèrent près de Cadès après leur seconde défaite définitive en Canaan, il fut ordonné à 250 membres de la tribu de Coré d’apporter des récipients en cuivre pour présenter l’encens à l’entrée de la Tente de Réunion. Soudain « un feu jaillit de Yahveh, qui consuma les 250 porteurs d’encens. »  Les victimes furent totalement incinérées puisque les Lévites durent enlever « les encensoirs au milieu des braises et disperser ce feu au loin. »  Leurs récipients de cuivre qui avaient attiré la décharge électrique furent martelés en plaques et utilisés pour plaquer l’autel. » (source)R.A. Boulay, Le passé reptilien de l’humanité, p.189

Bien entendu, le feu ne jaillit pas de Yahweh mais de l’Arche… Le fait qu’elle soit assimilée à Yahweh montre que dans l’esprit du rédacteur l’Arche ne fonctionne que par le pouvoir de Yahweh. C’est à dire par les fameuses Tables de la Loi, des recharges combustibles.

 

Yahveh l’ingénieur

De quelle nature était ce feu ? La décharge électrique n’est pas seule en cause. L’Arche émet des radiations mortelles, et malgré la description minutieuse de Yahveh pour isoler l’arche avec divers matériaux, il semble qu’il y avait des fuites radioactives. « Myriam, la sœur de Moïse, devint lépreuse, blanche comme neige à l’entrée de la Tente » (source)Nombres 12:10

Au temps du prophète Élie, les Philistins emportèrent l’Arche au pays des collines, en Palestine de l’ouest. Ils ont souffert de fléaux terribles durant sept mois. (source)Samuel 1 « Ceux qui s’approchent trop près de l’Arche développent  des plaies, des tumeurs et perdent leurs cheveux, symptômes classiques d’un empoisonnement radioactif. L’arche passe alors d’une ville à l’autre, causant les mêmes ravages, jusqu’à ce que les Philistins, dégoutés, restituent l’arche aux Juifs. Soixante-dix d’entre eux, trop curieux, sont anéantis aussitôt par une décharge. »  (source)R.A. Boulay, Le passé reptilien de l’humanité, p.189

Ces descriptions sont éloquentes. L’Arche est bien plus qu’un tabernacle où enfermer les Tables de la Loi. J’ai dit ce que je pense du Décalogue, document particulièrement stupide et de mauvaise foi, qui ne peut pas avoir été conçu par un dieu omniscient. Il est vrai Yahveh était généralissime, et pas vraiment savant en tant qu’ingénieur. La preuve, ses conseils pour isoler l’arche sont tout à fait insuffisants…

En tout cas, j’ai du mal à imaginer que les dix commandements du Décalogue aient eu le pouvoir de détruire par l’éclair et l’atome. L’Arche n’a rien à voir avec des tables de pierre, à moins qu’il ne s’agisse d’une autre matière que la roche. De l’uranium fissile, par exemple…

 

Généralissime

Avant d’être ingénieur atomiste, Yahweh est un chef de guerre. Sous le titre de généralissime, il dirige plusieurs dizaines de légions d’anges exterminateurs. Retrouvez la suite de ses aventures dans un article à paraître prochainement : David et Yahweh.

 

 

À quoi ça sert ?

Bonne question. Quelle est exactement l’utilité de cette arche d’alliance ? J’ai traité ce point dans les précédents articles La Gloire de Shekinah et Le général ingénieur Yahweh. Je prie le lecteur de s’y reporter. Sans entrer dans le détail, l’Arche est un appareil qui fait monter la kundalini. Un machine à éveiller. Mais aussi à tuer ceux et celles qui n’ont pas le potentiel énergétique suffisant. Il s’agit de supporter la surtension nerveuse que la puissante montée de kundalini inflige à l’organisme. Soumise à ses impulsions électro-nucléaires, la circulation d’énergie subtile passe du petit ruisselet au puissant fleuve tumultueux qui tout emporte comme fétu de paille. La vie aussi, parfois…

Seuls les initiés, proches de l’éveil ou déjà éveillés, pouvaient encaisser cette violente surtension. La marche, pour ceux-là, était moins haute. Mais des accidents sont quand même arrivés. Pourquoi Yahweh n’a-t-il pas donné de meilleures instructions ? Ces morts ont-ils une quelconque utilité, ou c’est juste le pourcentage de pertes autorisé en cas de coup d’état ? Car c’est bien ce que préparait le généralissime : un coup d’état contre Baal le Bélier céleste, le dieu régnant mandaté par Hyperborée, appuyé par la Grande Déesse Ana, connu et reconnu de la maison mère de nos créateurs, à savoir la planète Ur, système d’Alcor, constellation de la Grande Ourse, Ursa Major.

Peut-être que Baal le Bélier Noir n’était pas si mandaté qu’on veut le croire, comme on le verra dans un prochain article…

 

Baal vs Yahweh

Baal le Bélier est un des multiples noms qu’on a donné à Rama. Fils d’Hyperborée. Géant généreux. Il ressemble à Enki ou à Prométhée. Il y a tant de géants dans notre très lointain passé ! Rama n’est pas un homme, c’est un dieu. Pas un pâtre ni un berger, pas un druide, pas un prêcheur, pas un général, pas un conquérant, pas un séducteur, pourtant il a été tout ça. Même Bouddha, par dessus le marché.

Tandis que YHWH… La honte ! Ce n’est pas le même pedigree. Son CV fait deux lignes. Il n’a pas de contacts sur Linkedin. Moins de 100 followers sur Facebook. Bref, personne n’aurait misé le moindre kopeck sur ce challenger sorti de nulle part avec ses foutus anges.

 

Où est-elle ?

Comme on l’imagine, ces déboires à répétition ont valu à l’Arche une sale réputation, à la hauteur des dégâts commis. Des années s’écoulent avant que David décide de la faire revenir à Jérusalem. Pendant le transport, un Lévite veut retenir l’Arche qui glisse du chariot. L’homme est tué dans l’instant. Cette dernière décharge a dû vider les ultimes batteries des Tables de la Loi, nous dit Boulay,voir ses citations car l’Arche reste inactive dans les jours qui suivent.

 

 

Mais pas pour toujours, semble-t-il. « Le roi Salomon construisit son temple pour y loger l’Arche. Elle y resta jusqu’à 550 AEC. Avant l’arrivée des troupes perses, elle fut transportée sur l’île Eléphantine sur le Nil, puis sur le Nil Bleu jusqu’en Éthiopie. Un temple fut construit à Axum, capitale de la Reine de Saba, pour y demeurer en permanence. Elle y est sans doute encore. J’ai visité l’église Myriam de l’Arche d’Alliance. Il y a un grillage autour du jardin et des gardes armés de mitraillettes. » (source)R.A. Boulay, Le passé reptilien de l’humanité, p.190

Indiana Jones l’a peut-être récupérée, mais dans quelle réserve poussiéreuse de quel musée perdu est-elle stockée à présent ? Et qui donc viendra y glisser les Tables de la Loi  combustibles pour qu’elle fonctionne à nouveau ?

Non. Quand le besoin s’en fera sentir, une nouvelle paire de tables combustibles se présentera, et tout rentrera dans l’ordre. D’ailleurs il y a fort à parier que ces nouvelles tables seront inoffensives et parfaitement sécurisées…  La question demeure : quel dieu a gagné Terra ? Baal le Magnifique ou le généralissime arriviste ? À votre avis ?

Oui.

C’est toute l’histoire de cette fin de kaliyuga.

 

La vie est un hasard contraire aux destinées.
Serge Gainsbourg