Astral scalaire

Un deuxième cycle de l’atelier scalaire pratique commence. On y expérimentera les sorties de corps conscientes, par le biais des ondes scalaires. Il y aura des rencontres en plein ciel, du vol astral expérimental, et vous allez découvrir ou retrouver tout un lot de sensations inédites.

Bilan du premier cycle

Le premier cycle a collectionné les sensations fortes. Nous étions sept, parfois huit. À certains moments de la journée, j’émettais un faisceau d’ondes scalaires, et chacun devait tenter de reconnaître l’effet, d’en noter l’heure et de me reporter les effets par email : émotions, signes physiques et ressentis subtils.

Au départ je marchais sur des œufs, ne sachant pas trop où tout ça pouvait nous mener. J’étais prêt à toute éventualité, faisant passer la sécurité de chaque participant avant le frisson de l’aventure. J’ai été contraint à refuser deux candidats au vol astral qui avaient tendance à ne pas suivre les consignes. Toutefois, et comme je l’espérais, il n’y a eu aucun désagrément, ni aucune rencontre indésirable. Tout s’est passé comme dans un rêve… conscient !

Me voici meneur de volants. C’est ainsi que je nomme mes compagnons, les astral-volants. Les participants à la première série de vols scalaires peuvent bien entendu s’inscrire pour la suite du programme. Mais les nouveaux venus seront tout à fait bienvenus pour agrandir le cercle des astral-volants.

Les conditions d’inscriptions sont les mêmes que pour le premier cycle, vous en trouverez le détail ici.

Votre quête

Le premier cycle a bénéficié d’un effet de surprise que je souhaite aussi pour les nouveaux. Je garderai donc le silence sur le détail de nos escapades diurnes ou nocturnes. Vous trouverez plus loin quelques réactions qui ne déflorent pas le sujet, mais qui vous permettront tout de même de vous faire une idée.

En fait, l’émission de faisceaux scalaires est le véhicule à bord duquel le groupe astral peut évoluer. Cette émission n’intervient jamais à heures régulières. Elle peut se produire à n’importe quel moment de la journée ou de la nuit. Si c’est la nuit, inutile de noter l’heure. Profitez de l’expérience, vivez-la jusqu’au bout, et ensuite, au réveil, notez ce dont vous vous souvenez.

Votre feed-back est indispensable. En comparant le compte rendu avec mes propres souvenirs, je suis à même de guider, corriger les impressions fausses, encourager les prises de conscience. Cette aventure dont vous êtes le héros est d’abord un jeu, mais un jeu qui a une portée existentielle considérable. Bien sûr, on s’amuse, on rit beaucoup, je peux vous l’assurer. La griserie de la découverte est une émotion indicible. Celles et ceux qui ont pratiqué le vol astral conscient savent bien ce dont je parle. Ils pensent comme moi qu’il n’y a pas de mots pour le décrire.

Cette aventure est aussi une quête. Le chemin parcouru vers la compréhension des mécanismes subtils, la reconnaissance de notre vraie nature, la claire vision de nos destinées, et d’autres découvertes intérieures, font de cette expérience bien plus qu’une distraction, aussi captivante soit-elle. La quête est un moteur puissant. L’esprit de la quête galvanise notre énergie et nous rend capables de prouesses.

Les premiers astral-volants représentent un précieux capital pour la poursuite des opérations. Ils pourront être des référents pour les nouveaux venus. J’espère qu’ils auront à cœur de participer à ce nouveau cycle. Bien sûr, rien d’obligatoire. Juste une attente joyeuse.

J’ai ressenti une impression de vol. Je voyais alors des tourbillons de lumières cubiques qui flottaient dans le noir. J’ai le souvenir de me dire que cela était très beau. Merci d’avoir mis en place cette expérience ! RG

Il y a des choses pour moi inexpliquées qui se passent…. J’ai bien reconnu mon expérience dans ton article 🙂 et la solution est donc d’habiter mon corps. NB

Malgré la difficulté , la sensation qui m’envahit pendant ces exercices me fait du bien. Je continuerai à travailler sur la conscience en astral en attendant que tu nous recontactes. Merci infiniment ! PB

Je sens ta présence et ton travail sur mon corps astral. Alternance entre le corps physique et le corps astral en vol. Pour le vol, c’est encore succinct mais ça se passe au niveau du 3e œil j’ai l’impression. Il me semble t’avoir « vu » tirer sur des fils. AC

La première fois, j’étais en train de conduire, j’avais le sentiment d’être dans deux endroits à la fois. Le fait d’être occupée, m’a permis d’en prendre conscience. Les autres fois, j’étais chez moi, je me posais et je ne faisais rien d’autre… GL

J’ai eu une sensation de soulèvement impossible et d’être attachée comme du velcro…Ténacité 🙂 avec un mental et des pensées qui se lâchent : ça m’en fait rigoler toute seule …à défaut de rigoler en conscience en astral avec vous. EN

Je tenais des rênes qui me tiraient et voulaient me faire décoller. J’ai décidé sciemment de m’en servir comme d’une balançoire en lançant mes jambes vers le ciel et j’avais des sensations quand le balancement revenait vers le sol. KR

Hâte de vivre cette expérience.VL

Vous avez communiqué sur vos expériences, vous avez su me témoigner votre gratitude, en retour je vous demande d’aider celles et ceux qui vont se lancer dans l’aventure. Vos témoignages, plus que jamais, seront très précieux pour les nouveaux volants.

Astral Volant

Le côté sympa ne doit pas faire oublier la prudence. Voilà plus de trois ans que j’expérimente la pratique scalaire avec un groupe international, il y a eu beaucoup d’échanges, j’en ai tiré de nombreux articles que je vous invite à lire attentivement. J’en donne les liens plus bas. Ils représentent une expérience précieuse, et vous donneront un aperçu détaillé de la pratique scalaire.

Toutefois ce groupe scalaire n’avait pas pour objet d’expérimenter les sorties de corps et le vol astral. C’est l’objet d’un autre groupe, que j’ai baptisé l’atelier scalaire pratique ou ASP. Les participants portent le joli nom d’astral volants. Autant annoncer clairement la couleur. Je demande aux personnes intéressées un véritable engagement. Le monde astral est une terra incognita face à laquelle le plus grand respect s’impose, et la plus grande prudence.

Voilà pourquoi j’assure le suivi sur le terrain, en astral avec le groupe, et par emails, à travers des échanges quotidiens. Cela m’impose une grande disponibilité et suppose une bonne dose d’énergie. Aussi je dois demander un droit d’inscription, gage du sérieux et de la volonté du futur membre. La somme est minime, chacun est libre de donner davantage, mais mon propos est ailleurs, comme le savent bien mes plus fidèles lecteurs.

Avec ce petit don, je ne cherche pas la fortune, mais le simple équilibre. Vous trouverez les détails ici. En tout état de cause, vous pouvez me contacter en utilisant le formulaire de contact en bas de chaque page.

En attendant, veuillez lire les articles qui suivent pour votre sécurité.

Les ondes scalaires :  Les ondes scalairesLe groupe scalaireScalaire attitudeL’énergie d’amourLa lumière du cerveauUne aventure pour l’âme  – La guérison scalaireGuérir à distanceLa vie vient du cœurL’action scalaire — Le temps d’aimerLe scalaire et moiRencontres astrales

L’atelier scalaire pratique : Scalaire pratiqueLe vol astral conscientAstral Volants

L’âge d’or est comme le bonheur : on ne le reconnaît que quand il est passé.
Lao Surlam