Le reki d’Erquy

 

Les évènements internationaux et personnels se sont follement accélérés fin 2023. Ils ont pris une tournure insensée. Pour moi, le monde a failli s’arrêter. Que serait-on devenu s’il avait disparu? Ce n’est pas une question en l’air. Mais qui peut le dire? Mourir seul ou dans la fin du monde, c’est la même chose, je suppose. Tôt ou tard, on sort de soi pour voir la mort devant. Vivre fort en attendant.

 

Il advint qu’un beau jour l’univers se brisa
Sur des récifs que les naufrageurs enflammèrent 
Moi je voyais briller au-dessus de la mer
Les yeux d’Elsa les yeux d’Elsa les yeux d’Elsa.
(Louis Aragon)

 

Mon nouveau reki

Au cœur de cette détresse qui semblait sans issue, elle est venue à mon insu, l’issue.

Tout ce qui ne te tue pas te rend plus fort. (Friedrich Nietzsche)

 

La porte ouverte sur demain, les mots m’ont pris la main. Je viens conter ma vérité. Le reki de l’été a enfanté d’une autre rime. Son flux m’anime, qui arrive de l’autre rive pour qu’on le suive et qu’on le vive. À deux pour l’animer, comment ne pas l’aimer? Et comment le nommer, sinon reki à quatre mains?

Deux mages autour d’un être allongé qui somnole avant de s’éveiller. L’une qui tire les branches au-dessus du chakra couronne, l’autre qui anime les racines de la plante des pieds. Oui, les racines, le mot est bien choisi pour cette plante-là.

Ceux d’entre vous qui ont connu le reki d’Erquy, qui ont reçu l’effet qu’il fait, qui se sont abreuvés de mer et de grand vent sur les falaises d’Erquy, qui ont foulé les oyatsL’oyat ou gourbet est une plante vivace croissant dans les terrains sablonneux. des dunes et les bruyères des chemins hauts, si d’aventure vous revenez, vous n’en reviendrez pas. Je cherchais sans l’atteindre ce reki merveille, ce soin qui réveille et rend le corps alerte. Il travaille autant les chakras hors du corps que les sept chakras corporels. Il éveille encore deux chakras au dessus du corps, deux autres sous les pieds.

Reki s’écrit aussi reiki, mais je préfère la première orthographe, celle de ma ville d’Erquy la magique, où j’ai jeté l’ancre en 1953. J’avais quatre ans. Depuis j’y viens le plus souvent, entre deux voyages au long cours. La retraite venue, je m’y suis fixé à demeure, ignorant encore pourquoi j’étais tellement attiré par cette délicieuse station balnéaire, port de pêche, et ville d’une antiquité renversante: avant d’être port de villégiature pour les envahisseurs romains, elle fut comptoir grec, et encore avant les envahisseurs hellènes, elle était déjà celte sous le nom de Reki.

 

Les 18 chakras

Il y a deux ans, j’ai élargi ma pratique du reki d’Erquy. Dans mon nettoyage du schéma énergétique, l’arbre de vie, les séphirots des Hébreux. Non content de purger les sept chakras connus, j’y ai inclus les sept autres, nos chakras secondaires. Pendant quelques temps, j’ai travaillé sur quatorze chakras, sentant bien que l’évolution de ma pratique n’allait pas s’arrêter là. Je découvrais alors les sept degrés d’éveil et les dix-huit chakras. Pour aider mes visiteurs à grimper ces échelons, il me manquait la pierre de touche.

À l’origine, la pierre de touche est un fragment de jaspe noir servant à discerner l’or au touchau, ainsi qu’on nomme ce test sur métaux. Aujourd’hui, l’expression s’est élargie. La pierre de touche est la clé d’une réussite.

Cette une clé de voûte qui m’échappait encore, c’est par ma pratique que je l’ai trouvée. Comme chacun sait, la pratique rend parfait. Seul un entraînement assidu permet de tendre vers la perfection.

 

 

À quatre mains

À présent c’est à deux que nous donnons ce soin. Enfin! Deux mages, pas dommage! L’un souque et l’autre nage. L’une attise pour que tourne la page. L’autre inspire afin que tout brouillard s’efface. Le soleil vient sur la mer intérieure, le calme et la lumière inondent le cœur et les artères, l’on sort du corps et l’on voit au-dessus de soi le Soi qui nous voit et qui prend soin de l’impétrant. L’initiation a pris de la hauteur et de l’ampleur dans des proportions inédites. Le chasseur devient la proie, le malheur tourne en joie pour que la peur se noie. Réveillé par de puissants stimuli, le guérisseur intérieur du stagiaire fait son travail longtemps empêché.

Les mots quatre mains ne doivent pas induire en erreur. Le reki d’Erquy se pratique sans contact. La nudité est inutile. Le fait que le stagiaire soit étendu sur une table de massage n’implique pas de massage. Le travail que nous effectuons se situe sur le plan subtil, celui des énergies. Il arrive que nous soyons amenés à de bref contact sur certains points d’acupuncture, sinon il n’y a rien de physique, et tout de spirituel.

Il fallait qu’enfin quatre mains s’unissent pour que l’abscisse soit ordonnée, coordonnée à l’ordonnée, toutes deux unies dans le cœur couronné. Le premier mage est bien connu, c’est moi. Ma partenaire est déjà légendaire. Son talent fait d’elle une apprentie modèle. Depuis plus de sept ans qu’elle me suit, on s’observe. Je lui ai tout montré, elle a tout sublimé. Aujourd’hui fée enchanteresse, guerrière chevaleresse, la voici apte à guérir ce qui blesse. Dans l’arène, la reine est marraine en doublant la princesse.

 

Une praticienne surdouée

Sa clairvoyance est d’une puissance inouïe. Sa douceur et sa force aussi. Son don pour l’éveil ne l’est pas moins. Ses antennes lui font accomplir des miracles. Il y a quelques jours, nous avons titillé le hasard. Mais le hasard n’existe pas. Le jeu était d’errer au gré des routes de ferme et des chemins creux. Si étroits et si creux qu’on n’y peut croiser une autre voiture — sans parler d’un tracteur.

Elle avait pris le volant. Sans me le dire, elle s’est connectée au puissant menhir de Guihalon Grand-Pierre, protecteur du secteur, de Lamballe à la côte de Penthièvre. Et là, sur la commune de Plurien, Noémie nous amène à un menhir non répertorié. De belle taille, sans toutefois égaler celle de Guihalon. Dans la cour d’un réservoir, la roche dressée n’émet que de faibles ondes, ce qui n’empêche pas Noémie de nous y conduire tout droit. Quelle fête! Je donne la photo aérienne pour les curieux: la flèche pointe le menhir. On le trouve au 7 les chênes à Plurien.

Le hasard n’existe pas. Tout ce qui arrive est voulu. (Bouddha)

 

Le reki parfait

Pour moi, ce reki est un aboutissement. La présence de Noémie me permet ce que je n’avais pu obtenir, travailler ensemble sur les chakras racines et les chakras ramures. De part et d’autre de la table de massage, l’une au nord et l’autre au sud, nous pouvons étirer les différents corps subtils en harmonie, de manière coordonnée, ce qui était impossible quand je travaillais seul.

Cette synchronicité permet à l’aura de s’épanouir comme une belle fleur de lotus aux mille pétales. 

Pour pratiquer le reki d’Erquy, il faut une sensibilité spéciale. Percevoir parfaitement les émissions subtiles, repérer sans hésiter les différents chakras, isoler les parasites qui obscurcissent l’arbre de vie, que j’appelle aussi le schéma énergétique. Cette sensibilité hors du commun, je la nomme sensitivité subtile, ou simplement sensitivité. Noémie la possède à un degré jamais vu. Et désormais, elle s’en sert en virtuose.

Et pour recevoir ce merveilleux reki, il suffit de s’inscrire à un stage.

 

 

L’effet retard

Cette sensitivité, celles et ceux qui viendront nous voir doivent l’avoir également. C’est mieux. Ils goûteront ainsi en temps réel toutes les actions que Noémie et moi allons exécuter sur leur arbre de vie. Faute de quoi ils seront privés de ces sensations pendant le reki. C’est dommage, mais le résultat, lui, ne leur échappera pas. Après une nuit pour permettre au corps de s’aligner sur sa nouvelle structure énergétique, le stagiaire s’éveillera dans un corps tout neuf.

Certains stagiaires n’ont ressenti la plénitude de leur énergie subtile que quelques temps après, de retour chez eux. Le fait de se retrouver dans leur environnement familier leur permet de mesurer combien ils ont changé. C’est l’effet retard. Noémie et moi-même, après chaque séance, ressentons les bienfaits du don partagé dans nos corps subtils et dans le corps physique. C’est le gage d’une séance réussie, non seulement pour nous deux, d’abord et avant tout pour le stagiaire.

 

Le stage

Le plus important, c’est elle, c’est lui, ce sont les stagiaires. Ceux qui ont goûté à ce reki en ressentent les bienfaits durables.  « Je me sens comblé par une grâce divine » nous a dit l’un d’eux. La formule est jolie. Très exacte aussi. Cette grâce vient à la fois du zénith et du nadir. Le zénith est au-dessus de nos têtes, le nadir sous nos pieds. Travailler en synchronicité sur les chakras zénith et les chakras nadir est un gage de complétude et d’épanouissement.

La grâce divine n’est pas de notre fait. Elle a toujours été présente, mais le stagiaire embrumé ne pouvait la percevoir. Le nettoyage de la totalité de son arbre de vie, racines et ramures comprises, lui permet enfin de vivre le grand spectacle de l’éveil. Les sensations sont affûtées, les perceptions les plus fines sont discernées et reconnues, les cinq sens de base sont eux aussi affinés.

L’ouïe, la vue, l’odorat, le goût, le toucher tracent alors le portrait d’un autre monde. Et nos autres sens, nos pouvoirs inconnus, doucement s’éveillent. Laissons le temps au temps: d’ici deux semaines, les acquits seront en place, et le stagiaire se sentira au mieux de sa forme, avec une belle énergie, un moral d’acier, une mentalité de conquérant.

Le reki des dix-huit chakras est un aboutissement dont je voudrais faire bénéficier un maximum de stagiaires. Inscrivez-vous dès maintenant, le bouche à oreille a déjà commencé et je ne sais si je pourrais traiter toutes les demandes.

 

Pour s’inscrire

1-Déposez votre candidature en utilisant le formulaire de contact. Vous recevrez très vite un e-mail de ma part.

2-En réponse à mon mail, vous m’enverrez votre photo, datée du jour. Réservée à mon seul usage, elle me permettra de voir votre aura et l’état de vos chakras.

3-Je pourrai vous poser quelques questions sur vos motivations et votre état de santé. Le plus souvent, une photo suffit.

4-Je vous communiquerai toutes les infos pratiques concernant votre séjour, qui se déroule invariablement du mardi au vendredi.

5-Ensemble, nous fixerons une date.

 

 

L’âme de la chair est dans le sang.
la Bible