Le saut périlleux de l’esprit

 

Grâce à lui, tu seras conscient de tes rêves pendant que tu les vis. Ainsi agit le saut périlleux de l’esprit. Quadruple salto. Ta conscience s’éveille quand tu dors. Tu vois tout ce qui se passe. Trois pas dans l’inconscient. Pour la vie, pour l’instant, tu fusionnes avec ton double. Il te guide dans les méandres inouïs de l’astral. Le saut périlleux de l’esprit te permet d’explorer le pays des rêves. Cave aux trésors ! La meilleure part de toi-même se manifeste quand tu dors. Cherche en toi.

 

La Chambre d’Horus

La Chambre d’Horus est une salle mythique qui renferme d’incalculables trésors issus du fond des âges, véritable don des Dieux. Appareils de toutes sortes, machines, instruments de précision, couronnes et autres objets radiants, armes, armures anti-rad, masques filtrants, boucliers thermiques, matériel chirurgical, ordinateurs, véhicules et sur les murs couverts de rayonnages, d’innombrables traités et mémoires encapsulés pour l’éternité. L’éther n’y tait. Tout parlera.

Encore faut-il mettre le pied dans cette fameuse chambre, introuvable et pourtant difficile à dissimuler. Du moins si l’on en croit la rumeur hermétique qui dit que cette chambre serait gigantesque : pas moins d’un kilomètre cube ! Imagine. Tout à fait le volume qu’il faut pour entreposer des milliards d’années de connaissances scientifiques, philosophiques, spirituelles, magiques, technologiques, artistiques… Une capsule temporelle d’un km³ bourrée de toutes les merveilles héritées des dieux d’avant !

E.P. Jacobs, père de Blake et Mortimer et grand initié, a été le premier à lancer ce pavé dans la mare de mon esprit. À 12 ans, grâce à Edgar, j’ai chopé le virus. Depuis, mes lectures inspirées m’ont fait rebondir sur des auteurs plus anciens, classiques ou antiques, qui évoquent cette cachette splendide, sans nécessairement l’appeler chambre d’Horus.

Soixante après la révélation d’Edgar, des chercheurs japonais auraient détecté la présence d’une chambre souterraine de très grandes dimensions sous le plateau de Gizeh. On parle d’un km³ !! Tout concorde, comme la place du même nom.

L’illustre Zahi Hawass, Docteur Sui Generis Per Se en Égyptologie, expert en arts du spectacle et techniques de l’illusion, a dirigé une expédition sous la Grande Pyramide il y a quelques années, qui s’est soldée par un échec. Du coup il n’a pas fait de film là-dessus. Manque à gagner… Les vastes grottes que son équipe a trouvé étaient inondées par le Nil souterrain… Est-ce la vérité ? Ou du roman comme je le crains ? Le Nil souterrain existe, mais la grande salle ? Ont-ils trouvé autre chose ? Y a-t-il quelque chose à trouver ? Je n’en sais fichtre rien, mais j’adopte ce terme, la Chambre d’Horus, pour désigner les dons qui nous viennent d’on ne sait où, les secrets qu’on découvre en rêve, et les énigmes qui gardent leur mystère.

 

La Chambre en toi

Laisse les égyptologues fouiller fébrilement les sables du Sahara. Ta quête ne passe pas par là. Elle ne passe que par toi. La chambre aux trésors est en toi. Cherche-la. Une seule solution : le saut périlleux de l’esprit. Mais d’abord, la découvrir. Alors ? On fait comment ? Cercle vicieux ou vertueux

Essaie, tu m’en diras des nouvelles. Une seule chose compte : laisse faire la vie, n’écoute plus les peurs qui te bouffent la tête. Ne te projette pas dans un futur qui n’arrivera pas. Ne regrette plus un passé qui ne reviendra plus. Va le changer plutôt. Cours lui refaire une beauté à ton gré. Vole comme le vent dans les plumes du passé. Prends la ligne de temps à l’instant terminus : un temps plus clément. Un coup sec sur la ligne, tire ta route au catalogue des temps perdus. Il dort en toi. N’hésite pas à le réveiller, il t’offrira ses merveilles improbables. Si tu crois en lui, ton soleil luit. S’il a foi en toi, il est ton toit. Abrite-toi dans les méandres du multipli. Peinardo comme un renardeau.

Tous les trésors passés, présents et futurs dorment dans les plis du temps. Arme-toi d’un fer à repasser le temps. Admets que tout est possible à l’esprit libéré. Apprends à ressentir plus fort, plus profond, plus durable. Et tu pourras quitter le chemin balisé.

Le besoin fait naître de nouveaux organes de perceptions. Homme, accrois donc ton besoin afin de pouvoir accroître ta perception. (Rumi)

 

 

Le vol des Loups

Depuis quelques semaines, j’ai proposé un nouveau programme de vol astral, les Loups Volants. La meute a déjà fait ses preuves. Après un mois de vols quotidiens, j’ai tenu à marquer une pause pour dresser un premier bilan. Quelques Loups se sentent prêts à voler sans témoin, je les encourage à continuer seuls, ravi de m’effacer. L’aventure astrale est une visite du plus merveilleux des musées du monde : toi-même. C’est une visite intime. Une fois qu’on t’a montré la porte, à toi de jouer. D’autres préfèrent continuer le travail de la meute. Il y a aussi des nouveaux venus qui s’inscrivent, impatients d’expérimenter.

La matière des rêves est bien réelle, comme beaucoup de Loups peuvent en attester. Depuis la fin du cycle précédent, j’ai reçu des e-mails en pagaille. La constante de vos courrier, je dirais que c’est l’émerveillement. Vous n’en revenez pas. Au sens figuré, s’entend. Car vous en êtes tous et toutes parfaitement revenus, entiers, intacts, avec peut-être une faille de lumière où vous apercevez encore les merveilles de l’astral. Vous en avez vu plus d’une.

Le plus délicat est de faire preuve de discernement. Pouvoir se souvenir du rêve sans l’affubler de déguisements tirés de l’expérience ordinaire. Le monde de l’astral est délicat. Tout y est vrai, mais rien ne coïncide avec le quotidien, la vie soi-disant réelle. Tout à fait irréelle selon moi. Mais bon, je suis forcé d’employer les mots de tout le monde pour être compris par tout le monde. Pas seulement par quelques-uns.

Pour te souvenir de toi-même, prends ton élan. Paré pour le saut périlleux de l’esprit ? Vigilance : déjouer le piège de l’évidence.

 

L’arme du doute

On entend ça dix fois par jour : Ça tombe sous le sens. Y a qu’à regarder ! Ça saute aux yeux. On peut pas se tromper. C’est clair comme de l’eau de roche. Faudrait être aveugle pour pas le voir. Bon sang mais c’est bien sûr ! Sûr et certain. Pas l’ombre d’un doute. Ça se voit comme le nez au milieu de la figure ! C’est évident.

Ben non. L’évidence est souvent trompeuse. Ce qui crève les yeux te rend aveugle. Tu confonds Lamartine avec Shakespeare, tu prends les vessies pour des lanternes. Attention les yeux ! Pourtant tu te laisses berner facile. Faut être con pour louper une évidence, te diras-tu. Tu auras tort. L’évidence s’impose avec la délicatesse d’un char russe. Faut être con pour accepter sans réfléchir. Croire sans y croire, encore et toujours. Même quand c’est vrai de chez vrai, on ne sait jamais, tu vérifies. Checke tout. C’est un coup à prendre, ça devient automatique.

L’arme du doute fait partie de l’arsenal du cherche-lumière. Le fameux renard du vingtième siècle qui cherche la lumière … Et puis le renard meurt. Cherche la lumière sans lui. Si ça t’éblouit, méfiance. Refuse l’évidence justement parce qu’elle est évidente. Cherche la petite bête. Le détail qui cloche. Sers-toi de ton bon sens. Méfiance ! Tu es dans un monde trompeur. Dans un univers prédateur. Tu n’es qu’un pion dans un giga jeu qui te dépasse infiniment. Si tu ne te sers pas de toutes tes armes, tu vas te faire bouffer tout cru. Parce que tu ne l’as pas cru. Il faut croire. Mais sans y croire

Ne gaspille pas tes vies, tu n’en as que sept. Et encore, six d’entre elles sont virtuelles. Si tu destroy ton corps physique, à coup de drogues, de piercings, de tatouages, de fringues synthétiques, de junk food et bouffe de merde, il n’y a pas de 2e corps à ta portée. Pour changer de corps, il faut atteindre un stade dont tu es encore loin. N’y songe même pas.

 

 

Par ici la sortie !

Maintenant si tu veux te donner les moyens de cette aventure intérieure, un nouveau programme des Loups Volants va démarrer sous peu. Il est possible de t’inscrire dès maintenant.

Oui, bientôt les Loups reviennent. C’est prévu pour le 26 avril et ça se prolongera jusqu’au 8 juin. Treize nuits de découverte et de folie, sans autre risque que de ne pas s’en souvenir au matin. Ce qui ne dure pas ! Si tu te sens prêt pour la grande aventure, si ce monde morose te pèse et t’étouffe, ou si tu veux te perfectionner, changer d’air, respirer à pleins poumons dans un sommeil vraiment réparateur, viens prendre ton vol avec les Loups. Aussi souvent que tu le souhaites, fais-moi part de tes rêves. Je t’aiderai à les décoder. 

Très simple. Tu verses 20€ sur le formulaire de don du site en précisant Loup Volant. Tu reçois ma réponse, en retour envoie ta photo prise sur le moment. C’est tout.

 

Si tu souhaites plus d’infos :
Loups Volants  —   Louves Volantes, Loups Volants   —   La Meute persiste !    —   Dernier Vol Astral   —   Loups Solitaires  —  Voyage astral, mode d’emploi

 

 

 Il advint qu’un beau soir l’univers se brisa Sur des récifs que les naufrageurs enflammèrent Moi je voyais briller au-dessus de la mer Les yeux d’Elsa les yeux d’Elsa les yeux d’Elsa
Louis Aragon