La Source en toi

pouvoirs-de-l-esprit-688po

 

La foi est aussi nécessaire à l’homme que l’air qu’il respire. Nécessaire mais pas suffisante. Au-delà de la foi, il y a la connaissance.

 

Prends cent hommes, tu y trouveras un homme de foi. Prends cent hommes de foi, tu y trouveras un homme de connaissance. (Jallal adDin Rumi)

 

La connaissance chère au soufisme, celle dont Rumi parle n’est ni le savoir scolaire, ni l’esprit scientifique, ni l’érudition. La connaissance est la lumière que l’Esprit nous donne sur le chemin intérieur. Sans la foi, pas de connaissance. 

La foi nous mène à l’éveil, l’éveil ouvre les portes de la connaissance. La connaissance donne accès à la Source bouillonnante, la Source vive, à laquelle il est sage de boire avec modération

Car l’ivresse qu’elle entraîne nous sépare de nos semblables. Elle est comme un alcool violent qui brouille le coeur et la raison. 

Quant à moi, j’ai seulement voulu montrer que ces « dieux d’avant », s’ils sont très probablement nos créateurs, ne sont pas plus divins que nous. J’ai voulu montrer que dans leurs rangscar ils sont nombreux pour des dieux uniques ! il y eut le meilleur comme le pire, des nourrices aimantes et des mères infanticides, des êtres de paix et des foudres de guerre, comme chez nous, comme chez tout être vivant. 

Mais au-delà, il y a la Source. Si les dieux d’avant nous apparaissent « humains, trop humains », la Source est bien au-delà de l’humain. La Source est méta-universelle.

 

Tous les problèmes de la religion se ramènent finalement à un seul : le Dieu qui se révèle en moi est autre que celui que je devine dans l’univers. (Albert Schweitzer)

 

La Source régit les lois de la physique, donc de la métaphysique. Source elle est de tous les êtres, de tous les temps, de tous les univers.

Pouvez-vous visualiser l’extrême grandeur de notre univers ? Il n’est qu’une seule goutte de la Source. Sans la Source, cette goutte n’aurait pu jaillir de rien. 

Examinons cette goutte-ci, semblable à des myriades de gouttes qui sans fin jaillissent de la Source. Cette simple goutte contient tout notre univers, comme un gros bocal où vivent des myriades d’êtres de chair, de souffle et de lumière.

Ces êtres divers sont installés sur des myriades de planètes, ils ont colonisés des myriades de systèmes stellaires qui gravitent dans des myriades de galaxies. Et parmi ces myriades, il y a une petite planète, la nôtre, belle et bleue.=car fille de la Source

 

savoir-devoir-espace-688po

 

Sur cette petite planète d’une lointaine banlieue galactique, il y a sept milliards d’hommes.

Le miracle, l’absolue magie est là : chacun de ces sept milliards d’êtres est relié directement à la Source. Pas eux seulement, d’ailleurs. Tous les êtres vivants sont reliés à la Source.

 

Où cours-tu, le lapin ? Ne sais-tu pas que le Ciel est en toi ? (Christiane Singer …et Coluche)

 

Ceux de l’univers entier le sont aussi. Comment est-ce possible ? Alors que notre énorme univers n’est qu’une goutte d’eau, comment la Source peut-elle gèrer ces myriades de myriades de myriades de connexion ? 

Chaque goutte d’eau se souvient sans fin de la Source. Chaque être humain possède un lien direct avec la Source. Libre à lui de s’en servir ou pas. Souvenons-nous seulement de cette forte phrase d’Abraham Hicks : « une personne connectée à la source est plus puissante que des millions qui ne le sont pas. »

La physique quantique est en passe de donner une réponse scientifique à cette question spirituelle. JP Garnier Malet inaugure une nouvelle discipline, la physique sacrée. Avec sa théorie du dédoublement du temps, ce nouvel Einstein réconcilie la pointe avancée de la recherche scientifique avec l’antique conception cyclique du temps. Celle des Mayas, des Grecs, des Romains, des Egyptiens, des Celtes, des Atlantes et des Lémuriens

Nous vivons à l’ère des retrouvailles que vaille. A l’heure des réconciliations, non pas des révolutions. Le choc à venir ne sera pas une catastrophe, bien au contraire. N’ayez pas peur. Un monde meilleur demande le meilleur de chacun.

 

Certaines personnes te rejetteront, car ta lumière est trop intense pour eux, c’est comme ça. Continue de rayonner. (Martin Luther King)

 

 

nouveau-paradigme-mucha-688po

 

Cette convergence généralisée que nous pouvons tous constater en ce moment, ces retrouvailles avec l’Etre apportent à  une confirmation palpable de l’intérêt de sa théorie. Publiée en 1988 et pas encore assez connue, hélas !

Demain, peut-être, la physique sacrée aura fait l’impossible union entre toutes les religions, en faisant ressortir ce qu’elles ont en commun, non ce qui les séparent. Demain, comme l’espérait John Lennon qui en est mort, les religions ne seront plus qu’un lointain souvenir. 

Demain, si tu veux,  nous serons frères. Car nous l’avons toujours été, dès le début, sans le savoir. Il suffit d’entrer dans notre intériorité. Comment ?  C’est la vie qui décide. Ou la mort…

 « Pour beaucoup de personnes, la mort d’un proche aiguise un sixième sens que j’appellerais la perception de l’intériorité. L’intériorité ne se réduit pas au psychisme, loin de là. Elle est l’envers du décor, la perle enfouie dans le champ sans surprise de notre personnage social.

Elle nous entretient, de manière inimitable, de qui nous sommes, corps et âme, intelligence et esprit, un panaché auquel nous seuls avons accès sans jamais y goûter pleinement. Pour peu que nous y consentions, la mort d’un proche nous introduit dans ce royaume de l’intériorité où tout se met à nous parler, y compris notre corps.

C’est comme si chaque réalité de ce monde, chaque parcelle de notre être se doublait d’une part invisible, vibrante d’un sens inépuisable. » (source)Lytta Basset

 

Ma présence n’est pas ici. Je suis habillé de moi-même. (Paul Eluard)

 

Il n’y a qu’un seul coin de l’univers que vous pouvez améliorer à coup sûr, c’est vous-même.
Aldous Huxley