Archontes prédateurs

 

Depuis de longues semaines, je me sens enkysté dans une gangue opaque qui m’alourdit et me ralentit. Les efforts pour m’en affranchir sont longtemps restés vains. Or ce phénomène n’est pas limité à ma personne. Vous êtes plusieurs à vivre ces symptômes désagréables. Voici mon cas, son évolution, les causes probables, et les remèdes envisagés.

 

Sommeil tenace

Sommeil tenace, quasi permanent, lourdeur, tiraillements, telle fut la première étape.  Elle a perduré, stabilisée, déstabilisante. Que m’arrive-t-il? Ce n’était que le début. D’un naturel tonique et positif, je voyais tout en noir. Certains articles en ont témoigné, vous l’avez remarqué. Ce qui ne me ressemble pas. Je me traînais à la limite du malaise avec une perpétuelle sensation d’oppression. J’avais pris vingt ans. Bon pour l’internement en EHPAD. En finir. Dormir.

J’accusais mille broutilles : changement de régime alimentaire — mais lequel? Ou bien coup de déprime — mais pour quelle raison? Fatigue causée par la chaleur excessive — mais pas de canicule à Erquy! Ou alors épuisement dû aux grands écarts de température? En Bretagne nous avons vécu les quatre saisons dans la même journée, avec des variations de 15 ou 20°… Cette dernière raison m’a convaincu. Pourtant je l’ai abandonnée: c’est déjà arrivé par le passé sans me causer pareil désagrément. Dormir encore.

Que se passe-t-il en moi qui justifie cette surprenante baisse de régime? Et pourquoi dure-t-elle sans le moindre signe d’amélioration? Au contraire, ma fatigue s’intensifie, le besoin de dormir confine à la léthargie. J’ai tout du reptile qui entre en dormance quand le froid gagne, et s’endort aussi quand il fait trop chaud. Mais je dois éliminer le dérèglement climatique: ici, en Côtes d’Armor, ses excès restent tout à fait supportables. Une fraîcheur d’oasis à l’écart des canicules.

Décidément ce désordre n’a rien de physiologique. Plutôt un phénomène énergétique. Subtil, mais très prégnant.

Si vous reconnaissez les symptômes évoqués ci-dessus, contactez-moi. Témoignez. Je peux vous aider.

 

La cause

Lentement, bribe après bribe, j’ai commencé à entrevoir les causes véritables de ma fatigue chronique. Le grand mot était lâché: j’avais tout du reptile! J’ai compris ce qui m’arrive depuis deux ans : possession. Mon corps est habité. Je suis dirigé par un intrus. Les articles que j’ai écrit récemment parlent de lui. Ou plutôt d’eux, les Archontes. Si j’ai sommeil à toute heure du jour, ça vient d’eux, les maîtres du sommeil. Si mes pensées surnagent à peine dans un bain d’étonnante confusion, ça vient d’eux, les maîtres de la télépathie. Leur arme préférée est de brouiller notre esprit. Ils y excellent, maîtres de l’hypnose. C’est chez eux un don naturel et une passion frénétique.

 

 

Ou devrais-je dire chez elles? La gnose les dit femelles. Animales. Barbares. Sans-pitié. L’Atharva Veda donne une prière, un mantra, qui suffit à les éloigner. « La videuse, la farouche, la gobeuse, la monotone, la vorace, toutes les filles de la colère, faisons-les disparaître. »
Essayez-le. J’ai réussi sans m’en servir. Un autre texte sacré hindou m’a été plus utile. Je l’ai déjà cité, mais je vous le remets en mémoire.

 

Tat Twam Asi, Tu Es Cela

1- Si tu désires la libération, fuis comme poison les objets des sens et recherche comme une eau vivifiante la charité, la droiture, la compassion, le contentement et la vérité.

2- Tu n’es ni eau, ni terre, ni air, ni éther. Afin de te libérer, saches que tu es âtman, esprit incréé. Saches que ta nature est Intelligence.

3- Si tu peux demeurer dans cette intelligence, ayant rompu ton association mentale avec le corps, tu seras aussitôt heureux, jouissant de la paix et libre de liens.

4- Tu n’appartiens à aucune caste ou catégorie sociale, tu n’es pas perçu par les sens. Éternellement libre, celui qui voit toutes choses, c’est cela que tu es. Sois heureux!

 

Ligne directe

Il faut se rendre à l’évidence, les Archontes existent et ils ne nous veulent pas que du bien, loin de là. On peut s’en protéger, mais c’est très difficile au plus aigu du kali yuga qui est l’âge des ténèbres, leur règne préféré. Ils ont la main. Leur stratégie de séduction a parfaitement fonctionné car l’humanité trop naïve les a ignorés. Les humains ont accepté l’idée de n’être que matière, comme sont les Archontes. Et ceux qui les ont rencontrés, crédules ou terrifiés, les ont bravement laissé faire. Vous trouverez en fin d’article les conduites d’évitement et les moyens de protection dont je me sers moi-même.

Ils ont créé notre corps humain. Ils n’ont pas créé notre esprit. Ce sont des animaux, ils n’ont pas accès à l’esprit. Leur cerveau reptilien ne comprend pas de néocortex. Ils n’ont pas le lien direct avec la transcendance, le Plérôme, pour parler comme John Lash et la gnose. Ce lien direct est notre plus précieux atout. C’est pour tenter d’obtenir ce lien qu’ils s’en prennent à nous. Mais leurs tentatives resteront vaines. En nous tirant vers eux, ils nous éloignent de l’esprit convoité. Nous devenons alors comme eux. Seulement des êtres mentaux, psychiques, matériels. Comme eux.

 

 

Belle au bois dormant

Les Archontes ont créé notre corps, mais pas notre esprit divin. Nous l’avons reçu de la Grande Déesse Ana, Ninhursag-Tiamata, Hathor ou Athéna. Elle a cent noms, toutes les anciennes civilisations l’ont vénérée, et les Chrétiens l’adorent encore sous le nom de Marie ou de sa mère Sainte Anne, la grande sainte bretonne, que les autorités ecclésiales ont rajouté à l’évangile en faisant d’elle la mère de Marie.

Anne n’est pas seulement la mère de Marie, elle est notre mère à tous et à toutes. Elle est Ana la Créatrice, la Bienfaitrice, la Vierge Mère qui ne nous a pas oubliés. Elle dort. La Belle est au bois dormant depuis quatre mille ans. Reptilienne, elle aussi, Ana a le sang froid. Comme tous les reptiles, elle a besoin de sommeil: la dormance, comparable à l’hibernation de certains mammifères. Sa dormance vitale a laissé le champ libre aux premiers maîtres de Terra, les Archontes, race évoluée issue des dinosaures.

 

En leurs mains

Les Archontes règnent sur notre planète depuis la préhistoire. Ils crèvent d’envie de posséder comme nous la ligne directe avec les dieux.  S’ils sont nos créateurs, bizarrement, ils sont aussi nos prédateurs. Seule l’intervention d’Ana et de ses Archanges les a jadis maintenus à distance. Quand le chat n’est pas là, les souris dansent. Les Archontes ont profité de la dormance de notre Mère du ciel pour s’approprier sa plus belle créature: notre humanité. À de rares exceptions près, tous les humains sont entre leurs mains.

D’ordinaire j’évite d’affoler mes lecteurs. Depuis quinze ans, j’ai fait de nombreuses révélations sur notre lointain passé et sur nos origines. Mes recherches m’ont mené par d’étranges chemins jusqu’aux sources mêmes de cette humanité, cinquième du nom. Ces révélations, j’ai été amené récemment à les revoir profondément. Les articles déjà publiés sur les Archontes apportent un début de rectification, mais ils ne font qu’effleurer le problème. Un problème aux implications terribles, et aux conséquences plus terribles encore.

 

Archontes vs Archanges

Depuis la préhistoire, un conflit souterrain oppose ces maudits Archontes aux Archanges de la Déesse, les Anges de la Bible, les Dévas de l’Hindouisme, les Tuatha Dé Danann de la mythologie irlandaise. Il se peut que l’acte final se profile.

Jusqu’ici je les avais associés sous le nom générique de dieux d’avant. Dieux ils ne sont pas, du moins au sens moderne du terme. Et d’avant, ils ne sont pas non plus. Leur règne touche peut-être à sa fin, mais leur emprise n’a jamais été aussi forte qu’en cette fin de kali yuga. Le matérialisme a gagné toutes les nations, toutes les idéologies, toutes les religions, toutes les couches de la population.

Deux camps divins s’affrontent, les Archanges et les Archontes. Les uns comme les autres ont intérêt à nous éloigner du champ de bataille. Dans ce but, ils nous neutralisent. Neutralisation active de la part des Archontes qui sont à la manœuvre; neutralisation passive pour les Archanges qui les laissent faire au lieu de nous protéger.

 

 

Malaise en Malaisie

Tandis qu’on dort, tandis qu’on rêve, ils nous fourguent toutes leurs merdes. Tristesse, cafard, peur, dépression, à-quoi-bonnisme, ras-le-bolisme, chienlit, larmes amères, dégoût de tout, envie de vomir, envie de tuer…
 
L’envie de tuer, stade ultime. Le voile rouge sur les yeux de Cuchulainn comme de Flornoy, ou le fameux amok des Malais. L’amok est un comportement meurtrier, toujours individuel, observé en de nombreux endroits du monde par l’ethnographie, puis théorisé à partir de sa forme institutionnalisée en Malaisie.
 
Malaise en Malaisie, mais pas seulement. Les tireurs fous, les massacreurs sans cause, les tueurs solitaires sont un mal planétaire. L’envie de tuer leur est-elle venue en dormant? Qui sait ce qu’on vit quand on dort? Seuls les éveillés échappent à la tyrannie du sommeil universel. Debout les éveillés. Armez-vous d’un seau d’eau fraîche, arrosez tous ces écrasés de sommeil, sonnez le réveil, splash! Ils vont commencer par gueuler, mais une fois réveillés ils vous remercieront. Et rond héron, petits pas, tapons! Chantons à tue-tête, car qui tue la tête éveille le corps de magie.
 

Imperator

Comment lutter contre la glu du sommeil profond? Comment sortir du puits sans fond? Où l’on s’enfonce? Où l’on s’enfance? Grandir, c’est l’urgence. Ouvrir les yeux, soulever les paupières en plomb, secouer cette torpeur, la peur qui tord les tripes, le trip de peur, les tripes de porc, le pair à l’heure, l’impair a tort.
 
On s’enfance? Les cauchemars des petits sont signés des Archontes. Les terreurs des nuits trop noires, la peur grimaçante qui rôde et rafle, tout ce qui fait le lit de mort, la lie de la vie, la mort du corps, la faim de la fin, le goût du morbide, la sinistrose, l’horreur sans nom, sans forme, sans visage. L’ombre trop sombre. Mortel combat. Les mouvements de l’orchestre dans le noir. Le froid qui broie. Le droit qui décroit. Le sang d’encre. L’ancre en Mer Noire. L’amère à boire. La bière brune. La chemise brune. Le mal des runes. Le bal des lunes noires. Sale histoire.
 
On s’enfonce? Non, remonte. Monte à l’envers ton remontoir. Escalade. Grimpe. Vers le haut où il fait beau. Vers le soleil, les étoiles, la lumière qui nourrit. Vis ta vie. Tout simplement. Cesse de t’arrêter.
 

Langue des Oisons

Vous me connaissez, je ne peux faire un pas sans buter sur la langue des oisons. Pardonnez-moi ce tic qui confine au TOC.
 
Imperator? Oui, un père a tort, mais lequel? Notre Père des cieux (qui est une Mère en vérité) ou la matrice archontique? J’opte pour les Archontes, et j’innocente Notre Dame de l’espace, Ana Ama, vierge mère, la Grande Déesse aux cent noms.
 
Ama comme amour. Âme Our. J’y crois. Sans y croire, il est vrai, mais j’y crois dur comme fer. Dans le même temps, pour ne pas devenir fou, je n’y crois pas du tout. Ouais. Cette schizophrénie est une autre folie.
 
Nous cherchons tous quelque chose. Et la folie est le moyen le plus rapide de l’obtenir. (Torcuato Luca de Tena)

 
 
 
 
 

Leurs armes

L’emprise psychique des Archontes est seule responsable des ténèbres du kali-yuga. Elle a commencé il y a quatre mille ans, quand Ana est entrée en dormance. L’âge des Ténèbres pour l’humanité correspond à la dormance de notre Reine Mère.

Le karma est l’arme absolue qui a permis aux Archontes de neutraliser l’Asie. C’était jadis un paradis pour l’âme et un jardin pour l’Esprit. C’est à présent le continent le plus mental, le moins spiritualisé, le plus enclin à tomber bien profond dans le faux progrès high-tech, l’informatisation absolue, la robotisation des gens et des machines, l’intelligence artificielle et autres gadgets du fake-world. Beware of Maya!

Les réseaux sociaux, les jeux en ligne et les rêves sous influence sont les armes qui neutralisent le reste du monde.

Les religions –toutes les religions– ont pour fonction première l’abêtissement (sectes USA, islamisme, JMJ, etc)  la soumission totale à l’arbitraire divin (bien commode pour faire accepter l’inacceptable) (variante du karma). Elles détournent de la spiritualité au profit de croyances antagonistes. La religion est ce qui sépare les gens au lien d’être ce qui les relie.

Toutes les religions ont raison dans ce qu’elles affirment, et tort dans ce qu’elles nient. (Lao Surlam)

 

Leur emprise

La gadget-manie et la soif de nouveauté technologique est un autre trait de l’emprise matérialiste des Archontes.

L’argent, qui réduit la réussite personnelle au seul plan matériel, est une autre couillonnade habilement orchestrée par les Archontes. À la libération, je propose de tondre tous les millionnaires mâles, pour changer.Désolé, je ne peux pas m’empêcher de déconner: la gravité du sujet m’y incite.

Toutes ces stratégies matérialistes permet aux Archontes de nourrir activement l’inflation de l’ego.

 

L’ego

L’ego dans son exaltation démesurée est la meilleur stratégie des Archontes. Pour nous, c’est la pire. Dès l’enfance, on nous a coulés dans ce moule unique, matrice des matrices, connerie des conneries. L’ego est ce qui nous isole et nous éloigne des autres, alors que nous sommes tous pareils. Vertigineusement identiques. L’accent a été mis sur nos différences pour nous diviser. Et ainsi régner. L’Archonte vise, l’ego divise, l’esprit divinise.

L’ego? Il engendre l’orgueil, l’infatuation, le mépris, la suffisance, la supériorité… Son père le petit moi, sa fille la compétition. Converties au culte de la personnalité, les foules de clones adulent les stars et en fabriquent un nombre toujours croissant. Chacun son tour est star d’un jour ou star d’un an. Quand le succès passe, la star trépasse. Son fantôme se pend dans la cuisine. Sur le carrelage, une flaque d’urine. Ainsi termine une star divine.

 

Leur péché

Modèles à suivre, les idoles éphémères et leur star-système confortent la stratégie d’endormissement voulue par les Archontes. Plus l’idole est vaine et débile, plus les Archontes marquent de points. Les fans sont leurs proies. Les suiveurs, une armée de camés. La marée des cons nous submerge. L’ego, leur credo, est aussi leur péché. Leur force n’est qu’une faiblesse grave. Servons-nous en pour les réduire à l’impuissance.

Mais ne les attaquons pas de front. Sur le terrain, ils sont irrésistibles. pensez donc! Leur expérience de l’hypnose et de la fausseté remonte à des millions d’années. Ils sont les héritiers des plus puissants reptiliens que la Terre ait portés, les dinosaures. Ils les ont manipulé mentalement pour les diriger à leur gré. Les Archontes, ces dragons volants que certains peuples adorent, sont les plus perfides alliés de l’humanité. Alliés? Ils le prétendent. Quant à la perfidie, ces maîtres de l’hypnose y excellent. Je crois même qu’ils l’ont inventée.

 

 

Nos armes

Rassurez-vous, nos armes sont nombreuses : prophylaxie, psychologie, évitement, protection rapprochée, oasis, position du point d’assemblage, régime alimentaire, etc. Il faut les utiliser toutes, et plutôt cent fois qu’une. Si on se débarrasse de l’emprise archonte sur nos nuits, on peut envisager un monde nouveau, plus clair. Un monde serein. Les étapes pour y parvenir apparaissent dans la lueur de l’aube.

-retrouver le sommeil paisible est la première condition. Pour ça, un nouveau régime alimentaire s’impose: éviter un repas trop copieux le soir. Je l’ai carrément supprimé, remplacé par une collation à l’heure du thé. La digestion est moins difficile, nous résistons mieux aux intrusions, nous offrons moins de prise aux indésirables.

-nettoyer le bas-astral. On y parviendra par l’évitement. Par exemple, évitez de regarder un film d’horreur avant de dormir. Pour ma part, je n’en regarde jamais. Il m’est impossible de prendre du plaisir à la frayeur cultivée. Les cauchemars de l’enfance sont plus impressionnants que tous les nanars de l’écran.

-être conscient des rêves archontes. Ici la prophylaxie s’impose. Nous n’avons pas de dispositif automatique pour nous souvenir des rêves, mais si nous arrêtons de fumer, un grand pas sera déjà franchi. Le tabac n’a que des inconvénients et aucun bénéfice. Si vous aimez fumer, faites comme Hugues Aufray, fumez utile. Passez au CBD.

-ne plus céder à leur hypnose. Comme la conscience des rêves, cette résistance à l’hypnose reptilienne découle des clauses précédentes. Vous y parviendrez quand vous aurez trouvé en vous une oasis de bien-être, votre forteresse intime dont nul ne pourra vous déloger. Éviter les musiques agressives, où le rythme domine, et qui prédisposent à la transe hypnotique.

-vivre en alpha, c’est possible! Et c’est une position très confortable. Planante et sans danger d’intrusions archontesques. Choisissez une bonne fois pour toutes de vivre en alpha. Privilégiez les siestes au long sommeil, ainsi vous resterez dans la zone protégée. En attendant de découvrir votre forteresse imprenable tout là-haut, dans le haut astral et encore plus haut.

-Bannir les reptiles. Une autre précaution utile: si vous avez chez vous un vivarium de tortues, lézards, serpents ou autres reptiles, débarrassez-vous d’eux en centre d’accueil spécialisé. Pourquoi? Ces animaux servent de relais psychique aux Archontes et peuvent augmenter leur emprise sur vos rêves et sur vous.

-arrêter de somnoler toute la sainte journée. Ce sera la conséquence finale quand les autres étapes auront été assurées. Elle sera définitivement acquise lorsque votre position du point d’assemblage sera définitivement maîtrisée.

Si vous avez des raisons de penser qu’ils s’en prennent à vous,
qu’ils vous bouffent la tête ou la lumière, ou qu’ils essaient,
si vous avez des questions sans réponse à leur propos,
ou si vous voulez me faire part de vos réflexions,
me raconter vos rencontres avec eux,
contactez-moi sans attendre.

 

 

Reptiliens

Depuis plus de dix ans, les Serpents Volants me font signe. Pour compléter votre compréhension des Archontes, vous pourrez lire ou relire:

Homo Reptilis —  Quetzalcoatl Serpent à PlumesLe Serpent et le VautourLilith et les ReptiliensL’île des Reptiles –  Mystérieux AnunnaSerpents Volants AnunnakiMythiques Rois SerpentsLe Peuple SerpentDragons d’EdenDragons d’EnferArchontes de l’AstralLes bouffeurs de têteLes InvisiblesLes démons du ZoharL’ombre archonteArchontes de la GnoseArchontes selon LashCreuser la vieArchontes Prédateurs  — Vaincre ensembleArchontes en questionsLe cerveau reptilien  — L’Archonte Ialdabaoth  — Heureux l’Archonte…Servir Dieu et Mammon

 

On juge l’arbre à ses fruits, dit la Bible.
Je ne crois pas à un dieu bon et tout-puissant
parce que je ne vois pas son œuvre.
Mais je crois aux diables parce que je vois la leur.
(Lao Surlam)

 

Toute vérité passe par trois étapes : d’abord elle est ridiculisée, puis elle est violemment combattue, enfin elle est acceptée comme une évidence.
Arthur Schopenhauer