Ce que je pense

 
 

Bonjour Xavier, j’aimerais réagir à ton article « vieillir ou pas ? » Pourquoi vieillissons-nous et mourrons ? Personne ne peut vraiment y répondre. Notre mort, Castaneda l’appelle l’Aigle, je crois. Elle est programmée, par qui et pourquoi ? Le sujet de ta réflexion. Avant que tu n’écrives cet article, je m’étais dit à peu près la même chose. Notre mort profite à qui ? Voici ma réponse : à notre âme.

 

Ce que je pense

Nos créateurs reptiliens nous ont créés génétiquement et implantés en nous un programme, pour nous asservir et nous contrôler. Ce programme est  l’ego, un logiciel malveillant, un cheval de Troie informatique. Il nous faut donc un anti-malware pour l’éradiquer. Cet anti-virus sophistiqué c’est l’éveil. Sans quoi, nous resterons des esclaves sous leur emprise.
 
Mais les Archontes ne sont ni notre âme ni la source. Les Archontes sont les maîtres de l’illusion, et le voyage astral fait partie de l’illusion. Les pièges illusoires qu’ils nous tendent ne sont que des égrégores issus de notre inconscient collectif depuis notre conception reptilienne. Ils nous manipulent pour que nous les idolâtrions. Aussi, ils nous font partager quelques-unes de leurs connaissances pour mieux nous leurrer. Ils se nourrissent de notre peur et de notre ignorance. Ils nous parasitent. Je ne crois pas que l’Archonte soit notre pilote intérieur.
 
 

La Source

Je crois que seul compte notre lumière intérieure, une onde lumineuse libératrice qu’est la SOURCE. Je crois que l’âme a besoin de la source. Pour ce faire, elle se matérialise pour « apprendre » des humains et évoluer en tant qu’âme. C’est pourquoi nous devons mourir physiquement afin que notre âme puisse rejoindre la source. Je pense que notre mort survient quand nous avons suffisamment appris de la Source, et elle de nous.
 
En parlant de lumière, as-tu eu parfois, comme moi, en pleine nuit, des visions de cette lumière intérieure ? Une lumière parfois plus aveuglante que la lumière solaire. Je crois qu’il s’agit d’un genre de phosphènes mais sans aucune source de lumière ni aucune persistance rétinienne. Je n’ai toujours pas d’explication…
 
En venant te voir, je croyais être arrivé au terme de mes recherches mais ma soif de connaissances est encore plus forte qu’avant… Tu m’as ouvert les yeux sur l’autre monde. Je crois maintenant que j’étais déjà éveillé depuis longtemps. Des visions, ou plutôt des perceptions me remontent du passé, comme par exemple, les éclairs de foudre bruyant (sorte de résonance magnétique fulgurante) localisés dans la boîte crânienne. J’ai du mal à décrire. C’était comme un flash électrique grésillant — le genre de bruit que l’on entend près d’un lampadaire de rue. J’avais toujours trouvé ça normal, en fait c’était des montées de kundalini.
 

Castaneda

En ce moment, je me documente sur la vie de Castenada. Un homme remarquable. Je suis tombé sur l’article d’un étudiant qui l’a connu: « La Tenségrité de Carlos Castaneda ». Tenségritétension+intégrité est un terme d’architecture qui exprime l’équilibre d’une structure par sa mise en tension. Dans cet article, il a une connotation spirituelle.
 
Moi, j’y vois un parallèle avec la voie du milieu. La tenségrité réalise l’équilibre parfait des forces de toute nature. Il est vrai que l’univers est issu d’un chaos cosmique et pourtant tout y est réglé comme une horloge…  Est-ce la source qui en est à l’origine ?
 
 
 
 
Bonjour Corolla, merci pour cette lettre, remarquable en tous points. Tu es la preuve vivante qu’on ne vieillit pas. J’ai du mal à croire qu’un sexagénaire à quelques mois de la retraite ait l’énergie de réaliser cet exploit: progresser sur le chemin d’éveil avec la vivacité d’un adolescent. Mieux, même. Car à la spontanéité et à l’enthousiasme, tu ajoutes l’expérience d’une vie avec ses richesses et ses déboires. Celui-qui-n’a-jamais-eu-de-chance se révèle au grand jour!
 

Une chance insolente

Oui, la chance, tu en as. Et depuis toujours. Oui, tu es éveillé depuis longtemps. Difficile pour toi de l’admettre. Pendant le stage, je t’avais prévenu qu’il y aurait un effet retard. Les révélations de ton inconscient n’arrivent pas tout de suite à ta claire conscience. Il faut qu’elles fassent leur chemin de ta conscience jusqu’à ta magie propre, celle qui te permet de comprendre le sens de ta vie, celle qui t’a permis de vivre avec intensité des phases d’éveil depuis l’enfance.
 
Ta lettre magnifique m’a remis en pensée cette phrase de Goethe:
Personne n’est plus esclave que celui qui pense faussement être libre. (Wolfgang von Goethe)

 
Le contraire te décrit mieux: personne n’est plus libre que celui qui pense faussement être esclave. Tu te croyais maudit, inconsistant, malchanceux. Tu te vois béni, rayonnant. Et la chance t’a toujours sourit puisque te voici. En quelques jours tu as réussi le plus difficile des tours de force: devenir ce que tu es.
 
Permets-moi de répondre à ta lettre point par point, et dans l’ordre.
 
 

L’ego et l’éveil

Oui, je pense comme toi que les Archontes ont la maîtrise de notre cerveau reptilien qui est la source de tous nos programmes implantés. Certain malware s’appelle d’ailleurs « cheval de Troie« . Nous ne faisons qu’imiter nos créateurs, pour le bon comme pour le pire… Et pour ne pas rester leurs imitateurs, leurs esclaves, il faut nous affranchir de ce malware.
 
Mais attention, l’ego n’est pas que malveillant! Il est salutaire et nous permet de grandir. Sans l’ego, ce monde serait-il meilleur? Je ne sais pas. Une chose est sûre, dans le meilleur des mondes possibles il n’y aurait pas d’ego.
On consacre la première moitié de sa vie à se forger un ego solide, et la seconde moitié à s’en débarrasser. (Carl Gustav Jung)

 
 
 
 
Les Archontes sont les maîtres de l’illusion, et le voyage astral fait partie de l’illusion. C’est puissant, mais j’y souscris. Quand je pense aux expériences astrales avec les Loups Volants, je mesure la chance –insolente, elle aussi– de s’en être tous tirés à si bon compte. Ces puissants diables ne veulent pas la mort du pécheur. Enfin pas toujours. Nos progrès leur sont utiles, c’est bien le paradoxe. Ce serait tellement plus simple de croire comme au Moyen Âge qu’il y a de gentils anges et de méchants diables! Mais la Gnose a fait table rase de cette vision simpliste que je chérissais encore dans un coin de mon cœur d’enfant.
 
L’Archonte est-il notre pilote? Je l’ai envisagé, j’en reviens. Il intervient en nous par l’hypnose, il réduit souvent en miettes notre libre-arbitre, mais il nous aide aussi, avec constance. Tout se passe comme si il devait faire briller sa créature pour recevoir quelque récompense du Plérôme. Si l’homme est bon, l’Archonte s’en gratifie. C’est sa façon de brouiller les cartes pour faire oublier le rôle déterminant de Sophia la Sage Déesse, qui a donné une âme à l’animal créé par Ialdabaoth l’Archonte.
 

La Source

Oui Corolla, nous avons en nous une graine divine à faire germer, croître, fleurir et porter des fruits. Cette « onde lumineuse libératrice qu’est la SOURCE » nous en avons constamment besoin, et nous nous en passons presque toujours. Pourquoi? Influence négative des Archontes jaloux? Je l’ai pensé. Je crois surtout que nous nous sous-évaluons tous autant que nous sommes. Nous avons peur. Et ce qui nous terrifie le plus, c’est de sentir la puissance infinie de l’Esprit qui nous anime. La Source pourra-t-elle un jour bénéficier aussi aux Archontes? Je le pense et j’œuvre en ce sens.
Sans la source, il n’y aurait rien. Mais sans rien, il y aurait la Source. (Lao Surlam)

 
 
La lumière plus aveuglante que le soleil que tu as vue si souvent, tu vas vivre avec. Tu sais qu’elle est ta maison, ton jardin, ton port d’attache. C’est le monde de la lumière blanche, Gwenwed, ce plan de réalité d’où jaillit la Source de tout ce qui est.
 
Là, tout n’est qu’ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté.
 
Oui, avant de venir tu avais trop réduit tes espoirs. Mais je le savais, nul ne vient me voir par hasard. J’ai reçu ce don magnifique de transmettre l’éveil — ou de le ressusciter. J’y œuvre à chaque instant à travers Eden Saga, et cette œuvre me comble. Mais rien ne m’apporte une plus grande joie qu’un nouvel éveillé. Rien n’est plus gratifiant que de te voir. Tu exprimes si bien cette conversion intérieure qu’est l’éveil. Tes souvenirs perdus affluent en toi, pour te prouver que tu t’es trouvé. Pour te montrer que tu n’étais pas perdu, et ta mémoire non plus. 
 
Ne crois pas que ça arrive trop tard. Un tel miracle vient toujours à son heure.
 
Ce bruit d’éclair qui retentissait dans ta tête? Ça m’évoque l’arcane XV Le Diable du tarot. À cette étape, tous les chakras sont ouverts, sauf l’ultime, le chakra couronne qui ouvre l’accès à la lumière blanche de l’éveil. La montée de kundalini est donc bloquée au niveau du crâne. C’est son éblouissante lumière que tu voyais. Le son de tonnerre exprime la frustration de la kundalini qui ne peut rejoindre la Source vive, la fontaine blanche.
 
 
 

Castaneda

Oui, Castaneda est un maître spirituel extraordinaire. Au-delà des zones d’ombres qui restent dans son énigmatique biographie, et même s’il a transformé une expérience chamanique en un chef d’œuvre littéraire, avec les trahisons et les aménagements que ça suppose, une seule chose importe. La philosophie de Castaneda fonctionne. Phénomène rarissime, le castanedisme est une philosophie de l’action ET de la connaissance. Comme si Carlos avait mis en musique la partition écrite par Nietzsche.

La tenségrité innove surtout dans l’affirmation — et la preuve  — qu’une intégrité parfaite peut résulter d’une tension extrême. Le calme, la stabilité grâce à des tractions contraires… Tu dis que tout est réglé dans cet univers qui provient pourtant d’un indescriptible chaos. Est-on bien sûrs que le chaos originel soit une réalité astrophysique? Ou juste une mauvaise interprétation de la genèse, qui ne nous parle pas du Big Bang, mais juste de la naissance de la Terre, planète sauvage. Et l’ordre parfait qui règne sur Terre est le résultat d’une terraformation. Regarde le chaos sur Vénus, le vide sur Mars ou la Lune, l’absence apparente de conditions propices à la vie sur les autres planètes du système solaire… La Source est une chose, elle produit l’énergie. Mais produit-elle forcément l’ordre dont tu parles? Il y a eu un sérieux coup de pouce des terraformeurs

Mais il n’en reste pas moins que la Source crée à chaque instant un flux inépuisable de lumière et d’amour. Et si nous prenons refuge en Gwenwed, nous nous mettons à l’abri de toute mauvaise fortune. Non pas à l’écart du monde, mais en son centre. Au cœur du plérôme. Dans l’amour de Sophia.

 

 

 
 
Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage.
Boileau